Pleins feux sur un projet LEED : Aérogare de l’aéroport international Richardson de Winnipeg

Winnipeg, Manitoba

juin 25, 2015

Rating System/Standard
LEED Canada FR
Certification Level
Argent
Building Type
Airports FR

Aérogare de l’aéroport international Richardson de Winnipeg, Crédit: Gerry Kopelow

Le nombre de passagers de l’aéroport international Richardson de Winnipeg a atteint un record en 2014 pour s’établir à 3,67 millions, une hausse de 5,3 % par rapport à l’année antérieure. En moyenne, 10 000 voyageurs par jour transitent à l’aéroport, sans compter les nombreuses personnes qui viennent chercher des arrivants.

Compte tenu du volume d’activités élevé sur une base quotidienne, nous avons souhaité nous entretenir avec un représentant de l’administration aéroportuaire de Winnipeg (AAW) pour savoir pourquoi elle avait décidé de bâtir vert et connaître les défis particuliers qu’elle avait rencontrés pour devenir la première aérogare certifiée LEED au Canada.

Principales caractéristiques

L’aérogare de l’aéroport international Richardson de Winnipeg se composait à l’origine d’un tablier de béton et de gazon sur un complexe formé de plusieurs bâtiments et stationnements. Le système existant d’égout pluvial ne pouvait pas traiter l’écoulement d’eaux pluviales additionnelles générées par la nouvelle aérogare et il ne pouvait pas non plus desservir l’infrastructure existante; on a donc construit un nouveau système d’égout de drainage des terres conçu pour éliminer 80 % des solides en suspension pour tout le complexe.

Cela a permis de donner au nouveau bâtiment la forme d’une série de pavillons transparents et lumineux qui permettent de profiter du paysage et du ciel des prairies manitobaines tout en agissant comme une porte d’entrée accueillante pour la ville, la communauté environnante et les passagers qui partent et qui arrivent.

Comme l’aérogare s’étend sur près d’un demi-kilomètre, elle se distingue des autres bâtiments commerciaux. Il a été possible de lui donner cette forme, en grande partie, en raison de la nature des voyages aériens, des restrictions de sécurité et des circonstances spéciales dans lesquelles les voyageurs utilisent un aéroport. La planification et l’aspect de la conception durable ont tout de même été complexes.

Le plan devait être simple et intuitif. C’est l’un des principes qui ont orienté la conception du bâtiment. À cette fin, on a donc utilisé la transparence à l’intérieur du bâtiment et les vues sur le paysage extérieur. Les utilisateurs peuvent ainsi s’y retrouver intuitivement. D’un point de vue esthétique et expérientiel, cette transparence crée un lien entre l’intérieur du bâtiment et le magnifique paysage extérieur. Elle attire l’attention sur les prairies et l’immensité du ciel qui définissent cette région.

L’aéroport est situé dans une ville où les conditions climatiques sont parmi les plus extrêmes au monde. Y bâtir un édifice transparent de 49 500 m2 sur trois étages posait un défi majeur et il a fallu procéder à des analyses approfondies dès le début de la conception pour pouvoir prendre les décisions importantes concernant l’enveloppe et les systèmes mécaniques qui permettraient au bâtiment de réduire de 57 % sa consommation d’énergie par rapport à un bâtiment de référence.

Pourquoi avoir voulu bâtir vert

Les déplacements sont responsables d’environ 27 % des émissions de gaz à effet de serre dans le monde et l’industrie aéronautique est responsable à elle seule d’environ 9 % de la production de GES des déplacements. Les avions sont une source d’émissions importantes, mais d’autres éléments aéroportuaires émettent également des GES, dont le matériel de soutien au sol, la flotte de véhicules et les sources stationnaires comme les chaudières, les génératrices et les incinérateurs.

Les aéroports sont de plus en plus soumis à une surveillance étroite pour les émissions de carbone générées par le transport aérien. L’AAW est déterminée à faire des choix durables et à faire ce qu’il faut pour ses activités, ses employés, ses clients, la communauté en général et l’environnement. Elle a donc élaboré des stratégies de réduction du carbone dans le cadre de ce projet. Parmi ses principaux objectifs, elle s’est fixé de réduire les émissions globales de l’aéroport et les coûts d’exploitation tout en offrant des espaces intérieurs sains pour les employés et les voyageurs.

L’AAW s’est également engagée à gérer l’énergie en continu afin d’optimiser la performance pour les années ultérieures tout en procédant régulièrement à des inventaires des émissions. Nous commençons à suivre les données sur la consommation de l’aérogare et nous avons l’intention de déterminer des objectifs et des cibles de réduction de la consommation d’eau et d’énergie.

Une aérogare plus verte a pour effet d’améliorer l’expérience des voyageurs

Les employés et les bénévoles de l’aéroport ont fait part de leur plaisir de travailler dans un bâtiment aussi lumineux et aussi accueillant. Depuis l’ouverture de l’aérogare, nos résultats aux enquêtes sur la qualité du service se sont grandement améliorés, ce qui confirme que nos passagers apprécient la propreté et l’ambiance des lieux et qu’ils sont globalement satisfaits de leur expérience.

Nous avons également reçu de nombreux commentaires positifs du milieu des affaires et du grand public. La nouvelle aérogare éconergétique suscite de la fierté parmi les employés et la communauté dans son ensemble. L’administration aéroportuaire de Winnipeg a comme vision d’être « un chef de file de l’innovation et de la croissance dans l’industrie du transport ». Le fait que notre aérogare soit la première à obtenir une certification LEED au Canada s’inscrit donc très bien dans cette vision.

La contribution de LEED au leadership d’entreprise responsable

L’AAW s’efforce de mener ses activités aéroportuaires et de se développer d’une manière respectueuse de l’environnement et va au-delà des exigences des lois et règlements en vigueur. Elle vise ainsi à intégrer la protection de l’environnement à toutes les étapes des activités aéroportuaires et à sensibiliser et à responsabiliser tous les employés, les locataires et les fournisseurs de services en ce domaine. L’AAW a reçu le prix Airports Going Green en 2011 pour avoir été une pionnière de la construction d’aérogares LEED.

Le leadership d’entreprise responsable s’illustre également par les pratiques du bâtiment durable et l’obtention de la certification LEED témoigne de l’engagement de L’AAW à cette fin.

« La validation par un organisme externe de notre engagement envers les principes du développement durable est vraiment stimulante », souligne Barry Rempel, président et chef de la direction de l’administration aéroportuaire de Winnipeg. « En collaborant étroitement avec Stantec, nos équipes ont réalisé un édifice qui se distingue par sa beauté et sa fonctionnalité tout en réduisant au minimum son empreinte de carbone. Je suis convaincu que notre communauté en tirera une grande fierté pendant des années. »

Autres caractéristiques de durabilité

Les simulations itératives de l’énergie et de l’éclairage ont permis d’intégrer le gain solaire au chauffage passif en hiver et elles ont orienté la conception afin de réduire l’éblouissement solaire en été. Le bâtiment profite pleinement de l’éclairage naturel. Des capteurs optiques et des détecteurs de présence veillent à ce que l’éclairage artificiel soit éteint dans les zones et les pièces qui reçoivent suffisamment de lumière naturelle ou qui sont inoccupées.

Des diffuseurs à jets conditionnent les espaces pour les grandes aires ouvertes. Le long des grands murs vitrés, des colonnes de ventilation assurent le chauffage et le refroidissement en plus du système de chauffage par rayonnement intégré au plancher. Les tours de ventilation ne conditionnent que les 10 pieds inférieurs des espaces occupés, ce qui permet de réaliser des économies d’énergie importantes tout en assurant un environnement intérieur confortable pour les passagers et les employés.

L’administration aéroportuaire de Winnipeg a procédé à la mise en service de l’enveloppe du bâtiment pour s’assurer de sa durabilité, de sa performance acoustique, thermique et structurale, de sa fiabilité et de son étanchéité à l’eau et à l’air. La performance de l’enveloppe du bâtiment contribue de manière holistique à la performance énergétique globale du bâtiment.

Par ailleurs, 26 508 m2 d’espaces verts sont recouverts de plantes indigènes du Manitoba qui sont tolérantes à la sécheresse. En choisissant des espèces indigènes, il n’est pas nécessaire d’installer un système d’irrigation, ce qui permet de réduire considérablement la consommation d’eau.

More Case Studies

Le Phénix

Le Phénix se distingue une nouvelle fois et obtient la certification Bâtiment à…
avril 28, 2022

Centre correctionnel Pine Grove

Construit en 1965, comme centre de détention pouvant accueillir 52 femmes, le centre…
mars 30, 2022

L’édifice NX du Collège Humber

L’édifice NX du Collège Humber est le premier projet de rénovation à obtenir…
mars 15, 2022

Le Centre Joyce pour le partenariat et l’innovation du Collège Mohawk

le deuxième projet à obtenir la certification Bâtiment à carbone zéro — Design…
décembre 15, 2020