110, rue Yonge – L’atelier de Toronto de Perkins and Will

Toronto, Ontario

septembre 30, 2020

Rating System/Standard
LEED
LEED v4 FR
Certification Level
OR
Building Type
Office FR

110, rue Yonge : Perkins and Will conçoit dans un objectif de durabilité, d’inclusivité, de santé et de bien-être

Perkins and Will, une firme internationale de designers qui crée depuis plus de 80 ans des espaces magnifiques et stimulants, accorde la priorité à l’intégration de la durabilité et d’éléments centrés sur les personnes dans son travail. Le réaménagement de ses bureaux dans l’édifice Canada Trust, au 110, rue Yonge à Toronto, lui a donné l’occasion d’exprimer ses valeurs d’une manière tangible. La firme en est ainsi venue à viser et à obtenir la certification Leadership in Energy and Environmental Design (LEED) pour la conception et la construction des espaces commerciaux (C+CI). Le résultat est un atelier qui reflète la nature de la firme : diversifiée, créative et curieuse.

Construit à l’origine en 1967, l’édifice Canada Trust est une imposante tour de 19 étages de béton et de verre située à l’intersection des rues Yonge et Adelaide. Les nouveaux bureaux de Perkins and Will, au 12e étage, utilisent de manière stratégique l’ancienne structure de base. À l’intérieur des murs, l’espace est conçu pour être un « laboratoire » vivant, capable d’alimenter l’innovation et l’excellence dans la conception. Les bureaux répondent également à des besoins plus programmatiques tout en accordant la priorité au bien-être, à l’inclusivité et à la durabilité.

Pour assurer l’inclusivité, plus de 50 pour cent de la superficie de l’atelier est réservée à l’usage des concepteurs au sens large. Un espace est dédié à l’expérimentation et à la recherche, et un autre aux échanges avec les clients et la communauté. Une galerie permet à la firme d’exposer son travail.

Le réaménagement illustre la philosophie du « design vivant » que Perkins and Will intègre à chaque projet, une philosophie qui considère la durabilité comme l’une des nombreuses parties interconnectées d’un tout plus grand et plus significatif.

Inspirer une culture du design

L’atelier de Perkins and Will n’est pas seulement le résultat de la transformation d’un lieu de travail. Il est aussi celui de la transformation d’un milieu et d’une culture du design. Le projet a commencé par une relocalisation axée sur trois objectifs : prioriser l’accès durable pour les employés et les visiteurs; renforcer les liens avec la culture du design de la ville; et mettre en évidence l’engagement de la firme en faveur de la conception écologique.

Avant même de s’installer à une nouvelle adresse, Perkins and Will a entrepris l’analyse qui allait donner forme à l’espace de bureau, et a notamment déterminé la vision, procédé à des entrevues et effectué un travail d’expérimentation et de création de prototypes.

Les efforts de l’équipe de projet ont mené à un nouveau concept qui élimine les bureaux privés et les places assignées, permettant d’accueillir 85 employés à 60 postes de travail. Tout en réduisant l’empreinte globale de 25 pour cent, l’approche a également permis d’accroître la flexibilité de l’espace, en créant une plus grande capacité pour le personnel et les visiteurs et en doublant les places pour le travail collaboratif sans poste de travail fixe. Des salles de réunions de différentes dimensions, une salle de formation et un plus grand atelier de maquettes ont été ajoutés dans le cadre du projet.

Au cœur de l’atelier, un nouveau meuble en bois finement détaillé qui définit trois espaces flexibles dans le plan. Intégrant vitrage, espace de rangement et babillard, le meuble agit comme un seuil spatial et une vitrine pour le travail et le processus de conception de la firme.

Tout cela crée un environnement inspirant qui favorise la collaboration, le sens communautaire et la culture.

LEED v4 : une priorité absolue

Perkins and Will est une firme interdisciplinaire qui travaille à l’avant-garde de la conception durable. Elle soutient donc l’idée que les concepteurs doivent être responsables des impacts de leurs choix conceptuels sur l’environnement et sur la santé et le bien-être des occupants. Voilà pourquoi elle prône la certification LEED pour tous ses projets – son propre atelier ne faisant pas exception.

Dès le début, l’obtention de la certification LEED v4 C+CI a été une priorité absolue. Les exigences de LEED ont orienté le choix de l’emplacement, la stratégie de conception globale et le choix des matériaux, de l’ameublement et du matériel.

« L’expérience nous a appris que LEED est le système d’évaluation le plus cohérent. Il nous offre une structure pour intégrer la durabilité et le bien-être au processus de conception. La mise en œuvre de LEED nous a donné l’accès à des outils utiles et aux conseils des coaches LEED, ce qui nous a permis d’atteindre nos objectifs de durabilité », a déclaré Zeina Elali, conseillère principale en durabilité.

Le moment où le projet s’est réalisé a offert à l’équipe de Perkins and Will et à ses sous-traitants l’occasion de se familiariser avec les exigences de LEED v4 et de la version bêta LEED v4.1. La firme a également tiré parti de la certification LEED V4 C+CI pour rationaliser les processus internes particuliers à sa pratique croissante dans le domaine de l’aménagement intérieur de bureaux et pour créer une approche personnalisée à la conception et à la documentation de ces projets qui reflète le rythme et les besoins de ce secteur du marché.

Cent pour cent des matériaux utilisés dans les nouveaux locaux sont à faible émission et 36 pour cent ont un contenu local, recyclé, d’origine biologique ou réutilisable ou proviennent de fabricants qui offrent un programme de reprise.

En commençant avec des objectifs clairement définis et en tirant parti de l’approche structurée de LEED, l’équipe de Perkins and Will a été en mesure d’anticiper et d’aborder de manière proactive la courbe d’apprentissage qu’exigeait la certification LEED v4. La démarche a permis de remettre en question et de faire progresser les objectifs fixés par l’équipe de projet pour le réaménagement. Elle a également favorisé une plus grande collaboration entre les consultants et les entrepreneurs, ce qui a exigé une approche réellement intégrative. De plus, elle a permis de s’assurer que toutes les décisions étaient considérées sous l’angle de la durabilité, afin que le projet reste axé sur l’atteinte de ses objectifs.

Dans sa démarche, Perkins and Will a eu recours aux services des coaches LEED pour bien comprendre les nouvelles exigences du système d’évaluation LEED v4. L’examen par une tierce partie prévu dans le cadre du processus de certification LEED a permis de vérifier que la conception répondait à l’intention des objectifs de Perkins and Will.

Faire des choix délibérés

Dès le début du projet, la carte de pointage de LEED v4 a fourni une base structurée pour définir les objectifs de durabilité du projet selon les catégories de certification. Ces objectifs ont orienté le plan stratégique du projet, ce qui a contribué à rallier les chargés de projet, les consultants et le propriétaire de l’immeuble. Des conversations hebdomadaires avec les entrepreneurs ont permis de s’assurer que la construction restait conforme aux objectifs et de partager l’information rapidement. Les membres de l’équipe devaient comprendre leur rôle et l’importance de leurs contributions au processus élargi, de sorte que la conception a été plus intégrée.

Comme Perkins and Will axe sa pratique sur la conception durable, il allait de soi que le projet atteigne des résultats qui sont des enjeux de taille dans tous les projets de la firme :

  • optimisation des réductions d’énergie;
  • atteinte d’un seuil minimal pour la puissance lumineuse et réduction de la consommation d’eau;
  • choix de matériaux ayant un contenu recyclé et régional et à faibles émissions;
  • utilisation de bois certifié Forest Stewardship Council;
  • détournement d’un minimum de 90 pour cent des déchets de construction et de démolition des sites d’enfouissement;
  • exploitation carboneutre des espaces au moyen de crédits de carbone.

Pour prioriser la transparence concernant les matériaux de construction sains et pour savoir s’ils contiennent des substances toxiques, Perkins and Will consulte attentivement une Precautionary List pour tous les projets. Cette liste lui permet d’examiner tous les produits utilisés par rapport à une liste de plus de 50 produits chimiques connus pour avoir des effets négatifs sur les personnes et sur la planète. La firme a utilisé cette liste pour les matériaux de son atelier.

Perkins and Will a accordé une attention prioritaire à l’efficacité énergétique. Quatre-vingt-dix-huit pour cent de tout le matériel acheté pour le projet avait une cote ENERGY STAR. La firme a également installé des compteurs pour mesurer et gérer la consommation d’énergie et d’eau et pour savoir quelles étaient les sources les plus importantes de la consommation. De plus, elle a demandé les déclarations environnementales de produits (DEP) et les déclarations sanitaires de produits (DSP) pour les matériaux utilisés et elle a évalué les pratiques d’extraction durables et responsables de la plupart des matériaux. Le projet a obtenu les crédits de divulgation et optimisation des produits de construction (DOPC), y compris le crédit d’approvisionnement de matières premières, option 2 : Leadership en pratiques d’extraction. Ce crédit témoigne d’une extraction responsable des matériaux. Il exige que les fabricants fournissent de l’information détaillée sur les produits – y compris pour ceux qui ne sont pas couramment demandés par les équipes de projets. À l’époque de la réalisation du projet, il était difficile d’obtenir de l’information sur les matériaux au niveau de détail et de précision nécessaire pour obtenir les crédits de DOPC, et il a fallu de nombreux échanges avec les fournisseurs pour obtenir la documentation nécessaire.

Pour réduire les achats de nouveaux produits pour l’atelier, la firme a réutilisé le mobilier de ses locaux antérieurs, y compris les chaises de travail, les meubles des salles de réunion, les supports à vélos et les bureaux à hauteur ajustable. Mises ensembles, les stratégies de DEP, DSP et réutilisation ont fait en sorte que 100 pour cent des matériaux utilisés dans les nouveaux locaux sont à faible émission et que 36 pour cent ont un contenu local, recyclé, d’origine biologique ou réutilisable ou proviennent de fabricants qui offrent un programme de reprise.

L’approche adoptée par Perkins and Will pour la durabilité de ce projet s’est également manifestée dans la façon d’utiliser le bâtiment de base. La firme a fait le choix stratégique d’emménager dans un bâtiment plus ancien dans lequel le rapport fenêtre-mur était de 35:65, ce qui représente une superficie vitrée plus responsable dans un marché qui favorise de plus en plus les enveloppes de bâtiment entièrement vitrées. De plus, l’équipe a mis en évidence la structure du bâtiment en enlevant les revêtements existants et en exposant les dalles de plafond à caissons et les planchers de béton du bâtiment de base. En utilisant ces matériaux du bâtiment de base pour les revêtements de plafond et de plancher, l’équipe de projet a pu réduire les besoins globaux en matériaux. Perkins and Will a profité des rénovations des toilettes que le propriétaire du bâtiment avait prévues pendant le projet de réaménagement pour intégrer des appareils à ultra faible débit et à faible chasse, ce qui a contribué à une réduction de 40 pour cent de la consommation d’eau.

La firme a également acheté des crédits de carbone et de l’électricité verte pour 100 pour cent des activités de l’atelier de Toronto au cours des cinq prochaines années et elle a l’intention d’étendre cette mesure, pour assurer que le bureau soit carboneutre. L’ensemble de ces mesures démontre l’engagement de Perkins and Will en faveur d’une conception à faible impact et à plus haute performance.

Intégrer la durabilité dans toutes les décisions

Le nouvel atelier de Perkins and Will insiste sur la santé et le bien-être des employés, un facteur très important pour la firme qui a d’ailleurs été pris en compte dès le choix de l’emplacement des nouveaux locaux. En effet, l’accès à une alimentation saine et à des espaces verts et l’encouragement des modes de transport actifs ont été des critères de sélection.

L’équipe de projet a intégré des stratégies de conception biophilique pour soutenir et améliorer le bien-être et la productivité des employés et les bureaux comptent nombre de plantes luxuriantes et divers styles d’éclairage pour amener un peu de nature dans un endroit dense du centre-ville. Pour optimiser la pénétration de la lumière naturelle et les vues sur l’extérieur et pour établir un lien entre les employés et la ville environnante, tous les espaces régulièrement occupés sont au pourtour du bâtiment et la configuration du plan d’étage réduit les obstructions pour créer des aires ouvertes qui favorisent également une interaction et une collaboration plus grandes.

Les postes de travail – qui ne sont délibérément assignés à personne en particulier – comprennent des bureaux assis-debout et des bras d’écran entièrement réglables, ainsi que divers styles de meubles choisis avec l’aide d’un ergonome. Cet investissement vise à améliorer le confort des employés et à leur offrir diverses conditions de travail pour répondre à divers besoins. Il est intéressant de noter que cette décision de ne pas assigner les postes de travail, jumelée à une réduction du nombre de poubelles pour déchets et produits recyclables dans tout l’atelier a eu un impact significatif sur le comportement des employés sur les plans de la quantité de déchets, de l’impression et même des produits que le bureau recycle.

Une salle de mieux-être et l’ajout d’une toilette et d’une douche accessibles rendent le bureau plus accessible pour tous, tandis qu’un programme de restauration saine et une politique de nettoyage écologique étendent le bien-être aux opérations. De plus, l’importance accordée par la firme aux matériaux à faibles émissions garantit aux employés qu’ils n’entreront en contact qu’avec très peu de composés organiques volatils possiblement nocifs.

Pour mieux comprendre les besoins du personnel en matière de transport en commun, Perkins and Will a mené un sondage dont les résultats ont clairement révélé la valeur que les employés accordent aux modes de transport durables. La firme en a tenu compte et a converti deux places du stationnement souterrain en stationnement de vélos en cage et sécurisé pour les employés, ce qui les encourage à demeurer actifs et en santé tout en réduisant l’empreinte carbone. Fait à souligner, l’emménagement dans le nouvel emplacement central a entraîné une augmentation de 50 pour cent du nombre d’employés qui se rendent au travail à pied ou en vélo.

Pour Perkins and Will, ces initiatives découlent d’une volonté de mettre la durabilité au cœur du projet et le processus de certification LEED a orienté la réalisation de cet objectif.

« La certification LEED nous a prouvé que la détermination d’objectifs clairs dès le début, jumelée au ralliement et à l’engagement de l’équipe envers ces objectifs, favorise une conception plus durable », a déclaré Jon Loewen, architecte principal du projet. « Toute l’équipe, y compris les consultants et les entrepreneurs peuvent ainsi intégrer la durabilité dans chaque décision. Certains peuvent prétendre que la durabilité est un ajout aux projets, mais nous avons plutôt démontré qu’elle est une partie intégrale d’un bon processus de conception. »

LEED est le système d’évaluation le plus cohérent. Il nous offre une structure pour intégrer la durabilité et le bien-être au processus de conception. La mise en œuvre de LEED nous a donné l’accès à des outils utiles et aux conseils des coaches LEED, ce qui nous a permis d’atteindre nos objectifs de durabilité.

– Zeina Elali, conseillère principale en durabilité

CARTE DE POINTAGE LEED

Niveau de certificationOr
Système d’évaluationLEED v4 C+CI : Espaces commerciaux
Total des points obtenus68
Autres Certification Fitwel 2-Star

More Case Studies

Le Phénix

Le Phénix se distingue une nouvelle fois et obtient la certification Bâtiment à…
avril 28, 2022

Centre correctionnel Pine Grove

Construit en 1965, comme centre de détention pouvant accueillir 52 femmes, le centre…
mars 30, 2022

L’édifice NX du Collège Humber

L’édifice NX du Collège Humber est le premier projet de rénovation à obtenir…
mars 15, 2022

Le Centre Joyce pour le partenariat et l’innovation du Collège Mohawk

le deuxième projet à obtenir la certification Bâtiment à carbone zéro — Design…
décembre 15, 2020