Pleins feux sur un projet LEED : La maison Edelweiss à Wakefield, au Québec, est le premier projet certifié LEED v4 au Canada

Wakefield, Quebec

janvier 28, 2016

Rating System/Standard
LEED v4 FR
Certification Level
Platine
Building Type
Homes FR

En octobre 2015, la maison Edelweiss d’Ecohome, une maison de démonstration en climat nordique à chauffage passif située à Wakefield, au Québec, est devenue le premier bâtiment à obtenir une certification LEED v4 au Canada et qui plus est, une certification Platine – le niveau le plus élevé qui puisse être accordé. Elle devient ainsi la deuxième au monde à obtenir ce niveau de certification LEED v4 le plus rigoureux.

Compte tenu de l’augmentation constante du nombre d’inscriptions de projets à LEED v4 au Canada, nous avons voulu souligner cette réussite en nous entretenant avec Mike Reynolds, coconcepteur et conconstructeur du projet. Nous lui avons demandé en quoi consistent réellement la conception et la construction selon LEED v4 et nous l’avons invité à formuler ses conseils à l’intention de ceux qui chercheront à obtenir une telle certification dans le courant de l’année.

Une maison hyper efficace qui place la barre haute pour les projets LEED v4 qui suivront

La maison Edelweiss est une maison super-isolée et chauffée passivement, qui est construite sur une dalle sur sol et a une superficie de 1 450 pieds carrés. La modélisation énergétique révèle que la demande en chauffage devrait correspondre environ au dixième de celle d’une autre maison de mêmes dimensions. Le coût de construction au pied carré s’est avéré inférieur au coût de construction moyen.

Mike Reynolds souligne que le chauffage et le refroidissement passifs sont les fondements essentiels de leur philosophie de design et de leurs objectifs de performance. « Nous avons voulu bâtir une maison principalement chauffée par le soleil et nous y sommes parvenus. La loi des rendements décroissants énonce qu’à un certain point, il n’est plus possible de récupérer l’énergie ou l’argent nécessaires pour produire et ajouter plus d’isolant. Nous avons voulu trouver ce point idéal. Il est impossible de l’identifier avec précision, mais nous sommes très heureux de l’équilibre que nous avons atteint entre le montant investi pour la rétention de la chaleur et la quantité de chaleur produite. Nous ne le saurons avec certitude qu’après avoir passé un hiver, mais la modélisation énergétique nous indique que les coûts de chauffage de cette maison devraient s’établir à moins de 150 $ par année. »

Vitrine pour LEED v4

Quand on lui demande pour quelles raisons ils ont choisi LEED et précisément LEED v4, voici ce qu’il nous répond. « C’est ce qui paraissait le plus censé ». « Nous avons voulu construire un bâtiment vraiment remarquable et le nouveau système v4 était une bonne façon de le montrer. Le niveau de certification Platine n’est pas facile à obtenir, surtout lorsque le bâtiment est éloigné de la ville, là où il est possible d’obtenir le plus de points. Nous avons atteint les niveaux de performance thermique de la Maison passive, ce qui nous a permis d’obtenir bien des points LEED, mais ce n’est pas ce qui nous a permis d’obtenir le niveau Platine. Pour obtenir ce niveau, il fallait réduire considérablement la consommation d’énergie, et nous y sommes parvenus. En un sens, LEED v4 était le système le plus réaliste, mais aussi celui qui nous posait le plus de défis. »

Une autre raison qui les a amenés à essayer LEED v4, c’est qu’ils possédaient une vaste expérience avec LEED 2009. Ils se sont dit : « Si quelqu’un doit ouvrir la voie, aussi bien que ce soit nous. » Ils avaient bon espoir d’obtenir la certification Platine et ils ont été d’autant plus motivés du fait qu’aucun projet ne l’avait encore obtenu jusque-là.

Pourquoi Ecohome bâtit vert

Ecohome ne construit plus vraiment beaucoup de maisons. Elle enseigne plutôt aux autres comment bâtir vert et elle présente des projets sur son site Web (www.ecohome.net). Il lui a donc semblé naturel de mettre en pratique le type de performance dont elle parle dans ses cours. Ecohome et sa petite sœur francophone Écohabitation croient depuis longtemps que les maisons peuvent être construites selon une norme de performance beaucoup plus élevée tout en demeurant dans les limites d’un budget moyen

« Comme société, nous devons nous préoccuper de la performance des bâtiments dans un souci de conservation de l’énergie et de lutte aux changements climatiques. Dans cet objectif, la première étape consiste à prouver aux propriétaires de maison qu’il en va de leur meilleur intérêt financier. Or, cette maison le prouve hors de tout doute », ajoute Mike Reynolds. « Il est difficile de convaincre quelqu’un d’agir d’une certaine façon s’il n’a jamais vu de résultats probants. C’est pourquoi il était important pour Ecohome de bâtir une maison hyper efficace et d’obtenir la certification LEED v4 Platine. Nous montrons ainsi que ces maisons sont réalisables, même avec un budget modéré. À plus grande échelle, les systèmes d’évaluation des bâtiments amèneront les gens à remarquer qu’il existe quelque chose de meilleur sur le marché. Alors, la demande augmentera et le changement se produira. »

Maison construite avec la santé des occupants en tête

Le projet Edelweiss n’a pas encore de données précises sur la performance de la maison (en grande partie parce qu’elle n’est pas occupée à plein temps), mais Mike Reynolds nous dit que les avantages pour la santé qui ont été intégrés à la conception de la maison sont évidents.

« Toute la maison est construite au-dessus du niveau du sol et elle compte plusieurs fenêtres qui donnent sur le sud, ce qui est très bon pour la santé mentale en hiver. Nous avons choisi uniquement des matériaux de construction non toxiques, comme des armoires exemptes de formaldéhyde, des peintures sans COV, de la pierre naturelle et des produits du bois, ce qui assure une excellente qualité de l’air intérieur. Les gens ne le réalisent pas toujours pleinement, mais une maison à haute performance est également beaucoup plus confortable. Vous n’avez pas froid si vous vous assoyez à proximité d’un mur extérieur ou d’une fenêtre, et la maison n’est jamais traversée par des courants d’air. »

Bâtir vert aide à dissiper les mythes auprès des acheteurs potentiels de maisons durables

L’équipe de projet d’Edelweiss espère que ce projet prouvera aux septiques que la période de récupération des frais additionnels pour bâtir de meilleures maisons est de beaucoup inférieure à ce qu’ils croient.

« Le coût additionnel de la construction d’une maison durable peut être compensé instantanément par la réduction des factures des services publics. Alors, ça ne coûte pas vraiment plus cher de vivre dans une maison comme celle-ci. Grâce à sa conception avant-gardiste, elle peut coûter moins cher dès le moment où elle est occupée. À plus long terme, elle est plus durable et elle a donc une plus grande valeur et elle permettra à ses propriétaires d’économiser des dizaines de milliers de dollars par rapport à ceux d’une maison dont la durée de vie est modérée. La construction de meilleures maisons ne fait que des gagnants – leurs propriétaires économisent de l’argent, cet argent est remis dans l’économie locale pour l’achat de produits et de main-d’œuvre, et tout cela nous aide à atteindre les cibles d’émissions provinciales et nationales. »

Nous ne saurions mieux dire.

More Case Studies

Le Phénix

Le Phénix se distingue une nouvelle fois et obtient la certification Bâtiment à…
avril 28, 2022

Centre correctionnel Pine Grove

Construit en 1965, comme centre de détention pouvant accueillir 52 femmes, le centre…
mars 30, 2022

L’édifice NX du Collège Humber

L’édifice NX du Collège Humber est le premier projet de rénovation à obtenir…
mars 15, 2022

Le Centre Joyce pour le partenariat et l’innovation du Collège Mohawk

le deuxième projet à obtenir la certification Bâtiment à carbone zéro — Design…
Décembre 15, 2020