Le Conseil du bâtiment durable du Canada établit la feuille de route de l’économie de la rénovation qui se chiffre à 32 G$ d’ici 2030

Theme
Retrofits FR

OTTAWA (Ontario), le 26 février 2018 – Un nouveau rapport publié aujourd’hui par le Conseil du bâtiment durable du Canada (CBDCa) établit une série de mesures exhaustives que peuvent prendre l’industrie, les organisations à but non lucratif et les gouvernements pour bâtir une économie de la rénovation de calibre mondial d’ici 2030, une économie qui améliore la performance des bâtiments existants et qui crée de nouvelles possibilités économiques pour les Canadiens. Le rapport du CBDCa intitulé A Roadmap for Retrofits: Building Strong Market Infrastructure for the Retrofit Economya été publié aujourd’hui en marge d’une table ronde politique organisée par le ministre des Ressources naturelles Jim Carr, le CBDCa et Econoler, qui s’est tenue à Ottawa.

Selon le rapport, les gouvernements ne peuvent à eux seuls réaliser le plein potentiel économique et environnemental de l’économie de la rénovation du Canada. L’industrie doit assumer un leadership, et des mécanismes innovateurs axés sur les marchés doivent être mis en place pour générer et maintenir des résultats. La table ronde d’aujourd’hui a réuni diverses parties intéressées qui ont discuté des façons de développer les politiques, le financement, le capital humain, les pratiques d’entreprise et l’infrastructure du marché de l’information pour bâtir et maintenir une solide économie de la rénovation.

« Lors du dialogue national sur l’avenir énergétique du Canada, Génération Énergie, les Canadiens nous ont dit clairement que l’avenir sobre en carbone du Canada passait nécessairement par la transition vers des bâtiments éconergétiques », a déclaré le ministre des Ressources naturelles, l’honorable Jim Carr. « De concert avec l’industrie et les provinces et territoires, nous avons créé Une construction intelligente : une stratégie canadienne pour les bâtiments. Cette stratégie suppose la collaboration avec des organisations comme le CBDCa pour transformer les bonnes idées en mesures concrètes que les Canadiens peuvent prendre. Nous avons hâte de lutter avec vous contre le changement climatique en apportant des améliorations importantes et durables au secteur du bâtiment, dans l’immédiat comme pour le futur. »

Le rapport invite les financiers privés, les régimes de pension, les assureurs et les autres intermédiaires de financement à développer des produits de prêt à la rénovation (comme l’Investor Confidence Project) et des contrats commerciaux normalisés qui renforcent la confiance des propriétaires de bâtiments et des financiers envers les projets de rénovations majeures. Le rapport encourage également les propriétaires de bâtiments à divulguer de manière proactive la performance énergétique et les émissions de carbone de leurs bâtiments et à partager les données sur la performance de leurs projets de rénovations pour favoriser l’évolution de l’économie de la rénovation.

« Les recommandations du rapport du CBDCa sont uniques en ce qu’elles se dissocient d’une solution basée sur des subventions et des remises gouvernementales pour insister plutôt sur la mise en œuvre de mécanismes basés sur les marchés et créés en collaboration par les secteurs public, privé et à but non lucratif », a déclaré Thomas Mueller, président et chef de la direction du CBDCa. « En suivant cette approche axée sur le marché, le Canada a une chance de devenir le premier pays au monde à mettre en place la politique et l’infrastructure de marché nécessaires à la mise en œuvre d’une économie de la rénovation et à en récolter les avantages environnementaux et économiques. »

Le Rapport invite tous les ordres de gouvernement à tirer parti de leurs propres portefeuilles immobiliers pour démontrer la valeur des projets de rénovation; à investir conjointement avec l’industrie dans l’éducation et la formation pour renforcer les compétences; et à procéder à des interventions intelligentes en matière de réglementation et de programmes dans le but d’attirer les capitaux du secteur privé dans les projets.

Le CBDCa entend collaborer avec les chefs de file des secteurs public, privé et financier pour appuyer la mise en place de l’infrastructure de marché essentielle qui favorisera une accélération de l’activité de rénovation proposée dans la feuille de route. La version intégrale du rapport A Roadmap for Retrofits: Building Strong Market Infrastructure for the Retrofit Economy est maintenant affichée sur le site Web du CBDCa.

La version française sera disponible en avril. Si vous souhaitez obtenir une copie quand elle est prête, veuillez communiquer avec le CBDCa.

Personne-ressource pour les médias :
Communications du CBDCa
media@cagbc.org
Bureau : 613 288-8075

Au sujet du CBDCa

Le CBDCa (www.cagbc.org) est le principal organisme national voué à la promotion des pratiques liées aux bâtiments durables et à l’aménagement de collectivités durables. En tant que porte-parole du bâtiment durable au Canada, il travaille étroitement avec ses membres nationaux et les membres de ses sections régionales dans une volonté de verdir tous les bâtiments. Le CBDCa réduit les impacts environnementaux du cadre bâti par ses activités de certification de projets, de sensibilisation et de recherche. Il aide aussi à combler les besoins en main-d’œuvre qualifiée et il a offert de la formation sur le bâtiment durable à plus de 30 000 professionnels du pays depuis 2002. Le CBDCa a mis en place le système d’évaluation des bâtiments durables LEED® au Canada et il a élaboré la première Norme du bâtiment à carbone zéro au pays en 2017. Il supervise également les activités de la Coalition canadienne pour des écoles vertes et il est membre du World Green Building Council (Conseil mondial du bâtiment durable) qui appuie les efforts internationaux visant à réduire les impacts environnementaux du cadre bâti.