Entretien avec Kit Milnes

Tracer la voie de la réduction des émissions de carbone

Theme
Profils des Membres

Ce mois-ci, KingSett Capital a célébré la certification d’une tour emblématique de 68 étages pour sa performance en vertu de la Norme du bâtiment à carbone zéro v2. Ce faisant, la Place Scotia du 40 rue King O. est devenue un chef de file – il s’agit du plus grand bâtiment certifié en vertu de la Norme BCZ et le premier selon la version récemment mise à jour. Les engagements environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) de KingSett ont mis l’entreprise sur la voie de la réduction du carbone. Kit Milnes, le directeur de la durabilité chez KingSett, aide à montrer la voie et il espère que d’autres propriétaires et exploitants d’immeubles lui emboîteront le pas. Nous lui avons demandé comment le fait de considérer les actifs sous l’angle ESG peut favoriser la valeur et l’innovation.

Parlez-nous de votre carrière et dites-nous comment vous en êtes arrivé à vous impliquer dans le domaine de la durabilité.

J’ai étudié en science de l’environnement à l’Université Dalhousie et le premier poste que j’ai occupé en était un de consultant travaillant à des programmes de durabilité dans l’immobilier commercial. Au cours des six dernières années, j’ai travaillé avec des firmes nationales et internationales de gestion immobilière à la mise en œuvre d’initiatives répondant à des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance.

KingSett avait un directeur de la durabilité depuis 2014. La mise en œuvre et l’évolution d’un programme de durabilité solide sont des objectifs de plus en plus importants pour KingSett, car elles permettent de valoriser ses biens immobiliers, de les rendre plus résilients et plus efficaces et d’améliorer la satisfaction des parties prenantes.

« Lorsque la demande de bâtiments plus durables a commencé à augmenter, KingSett a compris qu’elle occupait une position unique en tant que propriétaire immobilier pour mener une action positive en faveur du climat et avoir un impact significatif. »

Quelle est l’approche globale de KingSett Capital par rapport au bâtiment durable et à la durabilité par le biais de ses engagements ESG?

KingSett estime que les bâtiments durables sont une condition essentielle pour créer de la valeur à long terme pour ses investisseurs, ses clients et ses communautés. Les indicateurs clés de performance autour de ses engagements ESG ont été initialement fixés en 2014, pour une période de trois ans, et ont été renouvelés en 2018 alors que le programme continuait à évoluer et à s’accélérer. Ces indicateurs clés se trouvent dans le 2019 ESG Report de KingSett. Les bâtiments durables et, par extension, les normes de certification des bâtiments durables jouent un rôle important dans le programme ESG de KingSett. La validation par une tierce partie des initiatives de durabilité donne au marché élargi l’assurance que les réalisations et les améliorations de performance que nous annonçons ont fait l’objet d’une analyse comparative indépendante.

KingSett a réduit les émissions de GES de ses immeubles de 8 pour cent depuis 2016 et s’est fixé comme objectif de réduire les émissions de GES – avec des objectifs spécifiques en 2020 pour atteindre un niveau de carbone zéro pour un immeuble et tracer la voie pour deux autres immeubles. Qu’est-ce qui a motivé cet objectif et comment l’atteignez-vous?

L’état actuel de l’environnement et les projections sur la situation mondiale dans le futur si nous ne faisons rien pour réduire nos émissions de carbone ont été l’étincelle initiale. Lorsque la demande de bâtiments plus durables a commencé à augmenter, KingSett a compris qu’elle occupait une position unique en tant que propriétaire immobilier pour mener une action positive en faveur du climat et avoir un impact significatif. L’idée d’utiliser la Norme du bâtiment à carbone zéro est née de l’idée que si nous pouvons atteindre un bilan carbone zéro avec un seul bâtiment, nous pourrons le faire avec d’autres actifs et d’autres catégories d’actifs. La décarbonation de tous les actifs et de toutes les opérations semble être une tâche écrasante. Mais lorsque l’on commence à décomposer cette tâche en ses différents éléments, on se rend compte qu’avec une bonne planification et la participation d’équipes appropriées, il est possible d’y parvenir.

Comment les certifications comme celles de la Norme BCZ et de LEED s’intègrent-elles dans le portefeuille de KingSett? Qu’est-ce qui a motivé la décision de cibler des certifications de tierces parties dans le cadre de vos engagements EGS?

Les certifications vertes sont un outil très important dans le cadre de notre programme ESG. Elles permettent d’identifier les domaines clés, d’aider les équipes de gestion à se concentrer sur les caractéristiques environnementales les plus importantes du bâtiment et à les améliorer, et elles aident à communiquer les initiatives et les réalisations sur le marché au sens large. Ces certifications sont devenues une partie importante de nos engagements ESG parce qu’elles fournissent une analyse comparative précieuse pour nos immeubles et une vérification par une tierce partie des mesures d’amélioration qui sont entreprises. De nombreuses mesures visant à améliorer les performances ESG des bâtiments sont prises en coulisse, sans que le locataire ou le client remarque que quelque chose a changé. Les certifications vertes permettent de mettre ces actions en évidence et de célébrer les efforts des équipes qui les ont réalisées.

« En obtenant une certification BCZ-Performance pour un actif de cette taille (une superficie brute de location de 1,5 M de pieds carrés), nous espérons que d’autres verront ces grands immeubles comme une occasion additionnelle d’éliminer les émissions de GES au lieu de s’attaquer à un défi trop grand. »

Comment les certifications de tierces parties et vos objectifs environnementaux ESG vous aident-ils à créer de la valeur pour les investisseurs?

Nos objectifs ESG et notre volonté d’obtenir des certifications de tierces parties contribuent à montrer à nos investisseurs que nous luttons activement contre le changement climatique, que nous améliorons la santé de nos locataires et que nous créons de la valeur dans nos communautés. Ces éléments sont prioritaires pour nos investisseurs et lorsque nous pouvons atteindre ces objectifs et continuer à relever la barre, nous améliorons la valeur de nos actifs et offrons des rendements pondérés en fonction des risques de premier ordre.

Vous avez récemment réalisé une première importante avec la certification BCZ-Performance v2 du 40 rue King O., la Place Scotia. Comment tirez-vous parti de cette réalisation pour encourager l’industrie dans son ensemble à lutter contre les GES?

Avec une nouvelle norme comme la Norme BCZ, l’adoption peut être lente, et le temps n’est malheureusement pas de notre côté pour réduire de manière significative les émissions de carbone. En obtenant une certification BCZ-Performance pour un actif de cette taille (une superficie brute de location de 1,5 M de pieds carrés), nous espérons que d’autres verront ces grands immeubles comme une occasion additionnelle d’éliminer les émissions de GES au lieu de s’attaquer à un défi trop grand. La Norme BCZ a donné au secteur immobilier canadien les indications nécessaires sur la manière de commencer à mesurer et à décarboniser entièrement les nouveaux complexes et les immeubles existants.