Demandez à l’expert : Rebecca Holt

Demandez à l'expert : Rebecca Holt

Thème
Profils des Membres

Rebecca Holt est une conseillère chevronnée, une dirigeante et une chercheuse possédant plus de vingt ans d’expérience en conception et en aménagement durables, en recherche, en bâtiment durable et en gestion environnementale. Elle collabore avec diverses organisations et ainsi que des équipes de conception pour quantifier et qualifier les impacts de la conception sur l’environnement. Ayant géré avec succès de nombreux projets qui poursuivaient des objectifs de conception durable très ambitieux et auxquels participaient de nombreuses parties prenantes et de grandes équipes de professionnels, elle sait établir des partenariats entre les clients, les établissements universitaires et les organisations pour promouvoir et accélérer l’acquisition de nouvelles connaissances sur l’environnement bâti. Dans cette entrevue, elle nous fait part de son engagement envers la durabilité et de son travail pour soutenir la réalisation de bâtiments durables exceptionnels.

Pouvez-vous nous parler un peu de vos fonctions actuelles?

À titre de directrice de la durabilité chez HCMA, je suis responsable de faire progresser le programme de durabilité de la firme qui porte notamment sur notre pratique, nos activités professionnelles et notre travail de sensibilisation. Avec notre responsable de l’impact social, je dirige notre équipe Impact, un groupe incroyable de spécialistes qui travaillent avec nos équipes de conception et nos clients et qui contribuent à guider et à orienter notre travail selon les principes de la conception durable pour créer des lieux adaptés au climat, sains et inclusifs.

Vous aimez enfreindre les règles et redéfinir le possible. Pouvez-vous mentionner une règle que vous aimeriez voir disparaître et une autre que vous aimeriez voir adoptée dans toute l’industrie?

Tous les règlements qui permettent le prolongement ou l’élargissement des autoroutes au détriment des investissements dans le transport en commun et tous les règlements de zonage qui permettent ou qui encouragent l’étalement et les endroits où le véhicule à passager unique est le seul moyen de déplacement. Pouvons-nous cesser de concevoir des collectivités pour les voitures et accorder la priorité à des modes de vie sains qui favorisent la santé des personnes sur une planète saine?

Vous avez participé à différents projets de recherche à un niveau universitaire et professionnel. Pouvez-vous parler des sujets de vos recherches actuelles?

Récemment, Lindsay McCunn, Ph. D., une psychologue environnementaliste chevronnée, et moi, avons été engagées par l’Université de l’île de Vancouver. Ensemble, nous cherchons à comprendre et à évaluer comment la conception influe sur notre expérience de l’espace. Lindsay et moi avons procédé à des évaluations pré- et post-occupation de certains projets de notre école pour comprendre comment les divers aspects du bien-être peuvent être influencés par diverses caractéristiques de conception. Ce fut un plaisir d’apprendre d’une application pratique de la recherche pour orienter notre travail.

Les résultats de la recherche confirment que les bâtiments durables sont une solution pour atténuer le changement climatique. Comment pouvons-nous nous assurer que ces résultats se traduisent en actions pour le secteur du bâtiment?

Par la réglementation. Les programmes volontaires et les outils disponibles sur le marché, comme les Normes du bâtiment à carbone zéro, confirment que nous pouvons décarboner les grands bâtiments commerciaux et multifamiliaux, mais sans réglementation, nous ne pourrons pas le faire à grande échelle ni aussi vite qu’il le faudrait. L’immense majorité des grands immeubles nouveaux et existants brûlent encore du gaz naturel pour le chauffage des espaces et de l’eau. Pour changer cela, les gouvernements doivent prendre des mesures difficiles sur le plan politique, mais nécessaires, et adopter des règlements rigoureux pour stimuler la transformation des marchés. Il y a déjà de bons exemples. Mentionnons notamment les normes sur la pollution par le carbone dans les bâtiments comme celles qui seront bientôt en vigueur à Toronto et à Vancouver ou les administrations locales de la Colombie-Britannique qui utilisent le Zero Carbon Step Code pour exiger la carboneutralité des nouvelles constructions. L’industrie ne demandera certainement pas au gouvernement de la réglementer, mais elle pourrait envoyer le message qu’elle ne s’opposera pas à une nouvelle réglementation, en tenant pour acquis qu’elle comporterait des options de conformité flexibles, des délais de mise en œuvre adéquats et d’autres mesures de soutien raisonnables pour faciliter la transition.

Comment pouvons-nous maintenir le dialogue sur la décarbonation?

Les obstacles à la décarbonation ne sont pas techniques. Ils sont intégrés dans nos structures sociales et nos modes de travail traditionnels. Gardons la décarbonation à l’agenda politique! Parlons, défendons, faisons du bénévolat, soutenons, contribuons et demandons à nos élus gouvernementaux d’accélérer la transition.

Plus nouvelles

Réaction du CBDCA au budget de 2024

Le budget de 2024 ne contenait aucune surprise, mais plutôt des investissements continus…
avril 16, 2024

Aperçu du nouveau Plan du Canada sur le logement

Le gouvernement fédéral a publié aujourd’hui son Plan du Canada sur le logement.…
avril 12, 2024

Consultez les séances du volet technique de BCD 2024

À son deuxième jour, Bâtir un changement durable 2024 présente un volet technique rempli de…
avril 11, 2024

LEED v5 soumis aux commentaires du public

L’USGBC a publié LEED v5 pour recueillir les commentaires du public et le…
avril 9, 2024