Ce qu’il faut retenir de la COP27

Personnel du CBDCA on Décembre 1, 2022

Theme
Sensibilisation

Le mois dernier, la 27e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques ou COP27 s’est tenue dans la ville côtière égyptienne de Sharm el-Sheikh. Le bilan de cette Conférence est toutefois mitigé.

L’événement qui a accueilli plus de 100 chefs d’État et de gouvernement et plus de 35 000 participants a offert une vitrine à l’action climatique dans le monde. La COP27 s’est achevée sur un engagement à créer et à mettre en opération un fonds d’indemnisation pour les pertes et dommages des pays en voie de développement qui sont particulièrement vulnérables aux catastrophes induites par le changement climatique. Aucun niveau de financement n’a toutefois été confirmé dans le cadre de cet engagement.

Il n’y a pas eu non plus d’accord commun sur la réduction progressive de la consommation de combustibles fossiles, probablement du fait de la guerre en cours en Ukraine et de ses effets sur une crise énergétique mondiale croissante. Malgré cela, les parties ont renforcé leur engagement envers l’Accord de Paris et la poursuite de l’objectif de limiter le réchauffement de la planète à 1,5 degré Celsius – bien que l’atteinte de cet objectif semble de plus en plus éloignée.

Le secteur du bâtiment était bien représenté par le biais de la Coalition Building To COP de laquelle le World Green Building Council fait partie et dont le CBDCA est membre. Le secteur du bâtiment a été particulièrement actif pendant des journées importantes du programme de la COP27, notamment le 11 novembre – Journée de la décarbonation et le 17 novembre – Journée des solutions, au cours desquelles un appel à la création d’un Buildings Breakthrough a été lancé afin d’accélérer la transition vers des bâtiments durables pour tous et partout.

Le Canada à la COP

Lors de sa participation à COP27, Catherine Stewart, l’ambassadrice du Canada pour les changements climatiques, a rencontré la présidente et cheffe de la direction du WorldGBC, Christine Gamboa pour discuter des ambitions du Canada en matière de bâtiment durable.

Le Canada s’est joint au nouveau ralliement de la percée dans les bâtiments soutenue par le WorldGBC, GlobalABC et 15 autres pays, et visant à ce que « les bâtiments résilients et à émissions quasi nulles soient la nouvelle normalité d’ici 2030 ». D’autres initiatives du programme Breakthrough sont déjà en cours pour réduire les émissions d’autres secteurs, dont le transport, l’énergie, l’hydrogène, l’acier et l’agriculture. Cette nouvelle initiative sera officiellement annoncée dans les prochains mois.

En ce qui concerne l’approvisionnement, le Canada a signé l’Initiative sur la carboneutralité gouvernementale qui invite les gouvernements à donner l’exemple en s’engageant à ce que les opérations gouvernementales nationales soient carboneutres au plus tard en 2050. Les gouvernements sont encouragés à utiliser leur pouvoir d’achat pour créer des occasions d’achat innovantes et durables pour des produits comme les véhicules à zéro émission, les bâtiments et les infrastructures durables et résilients, et les sources d’énergie plus propres.

L’initiative Net-Zero Government souligne le rôle essentiel que les gouvernements peuvent jouer pour catalyser les actions climatiques à l’échelle de l’économie, créer des emplois, favoriser l’innovation et atteindre les objectifs climatiques. Elle renforce l’accord conclu entre les États-Unis et le Canada et offre un forum international permettant aux pays d’échanger des connaissances, d’encourager l’innovation et de partager les meilleures pratiques pour favoriser l’écologisation des opérations gouvernementales nationales.

Vous pouvez consulter un aperçu des actions d’Environnement et Changement climatique Canada pendant la COP27 en cliquant sur le lien suivant : Canada at COP27 – Canada.ca .