Calcul du coût réel des déchets

Theme
Green Building

Il est bien connu que le secteur canadien du bâtiment contribue de façon importante aux émissions nationales de GES, soit jusqu’à 17 pour cent des émissions. Mais ce n’est pas seulement l’exploitation des bâtiments qui y contribue, c’est aussi l’impact de la construction, des matériaux et des déchets.

Alors que nous célébrons la Semaine de réduction des déchets au Canada, nous sommes encouragés par la façon dont l’industrie met en œuvre des programmes de construction écologique comme Leadership in Energy and Environmental Design (LEED), la norme de bâtiment à carbone zeroParksmart et TRUE Zero Waste afin de réduire au minimum les émissions de construction et d’exploitation, notamment celles des sites d’enfouissement.

Les émissions des sites d’enfouissement rivalisent avec celles du secteur du bâtiment, une partie étant attribuée aux déchets de construction et d’exploitation. Les chefs de file de divers domaines du secteur des bâtiments écologiques du Canada réduisent les émissions des sites d’enfouissement en cherchant à obtenir des crédits de réacheminement des déchets pour les projets LEED et une certification TRUE pour la réduction des déchets des installations et des opérations. À eux seuls, les efforts déployés dans le cadre du programme LEED ont permis de détourner plus de 3,6 millions de tonnes de déchets de construction et de démolition des sites d’enfouissement canadiens depuis 2005.

En analysant comment les matériaux circulent sur nos chantiers, dans nos bâtiments et dans la société, nous pouvons mieux comprendre les coûts environnementaux et financiers des déchets. En analysant comment les matériaux circulent sur nos chantiers, dans nos bâtiments et dans la société, nous pouvons mieux comprendre les coûts environnementaux et financiers des déchets. Des entreprises canadiennes comme Riverside Natural FoodsCintas et Que Pasa Mexican Foods tirent parti de la certification TRUE Zero Waste pour redéfinir leur façon d’aborder les déchets et leurs chaînes d’approvisionnement afin de réduire au minimum les impacts environnementaux tout en améliorant leurs résultats nets. Ces véritables chefs de file ont réussi à réacheminer jusqu’à 98 % des déchets en modifiant leurs pratiques et en s’engageant auprès des fournisseurs, des transporteurs et du personnel.

Alors que nous célébrons la Semaine de réduction des déchets, nous partagerons les réussites de nos membres dans divers secteurs et nous espérons que vous ferez de même pour aider chacun à faire un pas en avant et à réduire ses déchets et son empreinte carbone.