Annonce de la liste des Fellows LEED de 2023: une membre du CBDCA honorée

Thème
Profils des Membres

L’U.S. Green Building Council (USGBC) et Green Business Certification Inc. (GBCI) ont récemment publié la liste des Fellows LEED de 2023. Ils ont ainsi reconnu 21 professionnels de partout dans le monde pour leur maîtrise de LEED, le système d’évaluation des bâtiments durables le plus utilisé dans le monde. Parmi les honorés, il y a Mélanie Pitre d’Aedifica.

Mélanie Pitre est Vice-Présidente du développement durable et de l’ingénierie chez Aedifica et compte deux décennies d’expérience dans le domaine. Elle a dirigé une équipe d’examen LEED Canada pour le CBDCA pendant sept ans et a offre son soutien à titre de bénévole au sein des groupes consultatifs techniques du CBDCA pendant cinq ans. Nous félicitons Mélanie pour sa réalisation importante.

Les Fellows LEED 2023 seront reconnus le jeudi 28 septembre, dans le cadre de la conférence et expo internationale Greenbuild. Le programme de Fellow LEED a été créé en 2011 pour reconnaître les PA LEED exceptionnels qui ont eu des impacts tout aussi exceptionnels grâce à LEED dans les principaux éléments reliés aux connaissances et aux compétences techniques; qui ont un historique de leadership exemplaire dans LEED; qui ont apporté des contributions importantes dans l’enseignement, le mentorat ou la recherche avec des résultats probants; et qui ont un historique d’engagement, de service et de défense des intérêts par rapport à LEED. Les personnes mises en candidature doivent porter un titre de PA LEED avec spécialité, parmi d’autres exigences.

Entrevue avec Mélanie Pitre

Que représente pour vous cette distinction LEED Fellow?

La distinction LEED Fellow représente pour moi beaucoup plus qu’une consécration de carrière. C’est une reconnaissance sur mes choix de carrière, sur mes clients que j’ai convaincus de bâtir autrement et sur les efforts mis au fil des années pour contribuer à la transformation du marché immobilier québécois. C’est aussi une marque d’encouragement pour continuer à s’y investir, parce que malgré l’évolution dans l’adoption de LEED dans les deux dernières décennies, il est encore plus urgent à faire du bâtiment durable un standard de l’industrie.
Je n’ai pas encore assez de cheveux gris pour m’arrêter là! Je continuerai donc à mettre LEED de l’avant auprès de mes clients dans une perspective d’améliorer l’impact de leurs projets, à m’impliquer pour assurer l’évolution des programmes LEED pour toujours tirer l’industrie vers le haut et à soutenir les concepts innovants en bâtiment durable parce que c’est la solution dans un contexte de lutte, d’adaptation et de résilience aux changements climatiques.


Vous travaillez sur des projets LEED depuis près de 20 ans. Qu’arrivez vous à réaliser sur vos projets grâce à LEED?

LEED est un incroyable cadre de performance. Il vise toutes les facettes du bâtiment durable en tenant compte des défis de conception, des enjeux de construction, mais aussi de la réalité opérationnelle des exploitants de ces bâtiments. Personne ne peut à la fois maitriser l’architecture, le paysage, l’électromécanique, le civil et la structure d’un projet. LEED nous enseigne donc comment intégrer toutes ces disciplines dans le développement de solutions synergiques qui réduiront réellement les impacts négatifs sur l’environnement et qui augmenteront les impacts positifs sur les gens qui occuperont l’espace dans le temps.

J’ai eu la chance de travailler avec quatre changements de version de LEED durant ma carrière. Certaines exigences ont disparu avec le temps, d’autres se sont ajoutées et même renforcies selon l’acquisition de connaissances et les réalités du marché. C’est que j’aime avec ce cadre de performance, on s’assure que notre projet s’inscrive toujours dans l’exemplarité actuelle de l’industrie.

Y-a-t-il de nouveaux domaines que vous aimeriez qu’il aborde?

Je crois qu’en plus des enjeux écologiques plus spécifiques comme l’eau, la biodiversité, les ressources naturelles, j’aimerais voir apparaitre des indicateurs globaux comme l’empreinte carbone.

Une empreinte carbone se traduisant par l’énergie qui sera consommée par le bâtiment dans le temps, par le carbone intrinsèque des matériaux et par les déchets générés sur une durée de vie utile. Ce type d’indicateur pourrait favoriser le choix de sources énergétiques plus responsables et encourager la préservation du patrimoine immobilier et circularité des matières.

Avez-vous des conseils à donner aux professionnels qui débutent leur dans le bâtiment durable?

Le meilleur conseil que je puisse donner est de ne jamais laisser tomber. Ce n’est pas toujours facile de militer pour des pratiques plus durables. Mais personne n’est contre la vertu. L’exemplarité, l’audace et l’innovation auront toujours leur place dans une industrie du bâtiment toujours plus durable.

Plus nouvelles

Demandez à l’expert : Rebecca Holt

Rebecca Holt est une conseillère chevronnée, une dirigeante et une chercheuse possédant plus…
mars 1, 2024

Les inscriptions sont ouvertes pour Bâtir un changement durable 2024

Les 5 et 6 juin 2024Marriott CF Eaton Centre – Toronto BCD est…
février 26, 2024

Alerte à la fraude

Nous avons découvert que le site web du Conseil du bâtiment durable du…
février 23, 2024

Dans l’attente de LEED v5 : compte rendu sur l’échéancier

L’année 2024 est une année cruciale pour l’élaboration de LEED v5 et le…
février 22, 2024