Aller de l’avant avec un gouvernement libéral minoritaire

Theme
Sensibilisation

Après la 44e élection fédérale, le paysage politique du Canada ressemble beaucoup à ce qu’il était avant le déclenchement de l’élection. Avec un gouvernement libéral minoritaire et une répartition des sièges presque identique, il est certain que le mouvement que nous avons observé en matière de réduction du carbone continuera d’aller de l’avant.

Le Conseil du bâtiment durable du Canada (CBDCa) félicite le premier ministre Justin Trudeau et l’équipe libérale pour la victoire d’hier soir. Nous sommes ravis de poursuivre notre coopération avec ce gouvernement.

En tant qu’organisation nationale qui s’efforce de faire progresser le bâtiment durable au Canada, le CBDC a transmis cinq recommandations aux principaux partis politiques avant l’élection. Elles reflétaient des années de travail de sensibilisation, y compris nos discussions les plus récentes avec des intervenants de l’industrie et des représentants du gouvernement sur l’Évaluation nationale des infrastructures (ÉNI). Lorsque nous avons évalué les plateformes électorales, le parti libéral s’est révélé le seul parti ayant tenu compte de toutes nos recommandations :

  1. Élaborer une approche « d’achat propre »qui exige l’utilisation de matériaux de construction sobres en carbone et déterminer un seuil de matériaux « fabriqués au Canada », une demande que nous avions proposée initialement dans le cadre de l’ÉNI : les libéraux se sont engagés à élaborer une nouvelle stratégie favorisant l’achat de produits propres afin de promouvoir et de prioriser l’utilisation de produits à faible teneur en carbone fabriqués au Canada dans les projets d’infrastructure publics et privés.
  2. Réaliser des bâtiments à zéro émission nette : :Les libéraux prévoient de mettre en place une stratégie nationale pour des bâtiments à zéro émission nette pour tracer la voie vers des bâtiments carboneutres d’ici 2050 avec des cibles qui s’appliquent à la rénovation des bâtiments existants et aux nouvelles constructions. Ils prévoient également de passer d’un code du bâtiment basé sur l’énergie à un code modèle de code de bâtiment à zéro émission nette en 2025. Les libéraux ont promis de créer un centre d’innovation pour les matériaux à faible teneur en carbone et d’investir dans un programme de transformation de l’industrie forestière qui comprend les matériaux de construction en bois durable.
  3. Prioriser l’investissement dans les capacités de la main-d’œuvre : Les libéraux ont promis de doubler le Programme pour la formation et l’innovation en milieu syndical, le portant à 50 millions de dollars par année; d’établir un nouveau Service d’apprentissage (annoncé dans le dernier budget); de créer un fonds de l’avenir de deux milliards de dollars pour l’Alberta, la Saskatchewan et Terre-Neuve-et-Labrador; et de déposer une législation Transition équitable à l’automne. 
  4. Soutenir les bâtiments durables par des normes de certification afin de prévenir de futures pandémies : Les libéraux ont insisté sur l’importance de la ventilation intérieure des bâtiments et se sont engagés à fournir 100 millions de dollars à l’Initiative canadienne pour des collectivités en santé, dont 70 millions de dollars dans un volet s’articulant autour de l’amélioration de la qualité de l’air et de la ventilation.
  5. Inclure une action rapide en matière de durabilité sociale et de réconciliation : Les libéraux ont promis de bâtir ou de rénover 1,4 million de logements et d’examiner différentes approches à la réconciliation avec les peuples autochtones. Ils ont par exemple promis un investissement de 2 milliards dans le logement autochtone et l’élaboration d’une nouvelle Stratégie de logement autochtone dans les zones urbaines, rurales et nordiques, conjointement avec les partenaires et organisations autochtones.

Le CBDCa est prêt pour soutenir le gouvernement dans la mise en œuvre de son plan ambitieux. La mise en œuvre de la plateforme libérale pourrait considérablement réduire les émissions de gaz à effet de serre et catalyser le secteur du bâtiment durable. Les libéraux trouveront un certain terrain d’entente avec les autres partis, car la plupart de nos recommandations ont été prises en compte dans les autres plateformes électorales, comme la stratégie du NPD sur la rénovation des bâtiments d’ici 2050. Avec un tel potentiel de collaboration, ce Parlement pourrait adopter plusieurs politiques essentielles pour atténuer les pires impacts des changements climatiques et renforcer la résilience du Canada par l’environnement bâti.

Au nom du CBDCa, je souhaite également remercier les ministres libéraux et les députés de l’opposition qui ne se sont pas représentés à cette élection. Ce fut un privilège de travailler étroitement avec eux, et particulièrement avec la ministre Catherine McKenna. Je remercie tous les candidats qui ont soutenu l’action pour le climat ainsi qu’une reprise verte qui bénéficiera a tous les Canadiens.

Thomas Mueller
Président et chef de la direction
Conseil du bâtiment durable du Canada

Pour les demandes des médias, contactez media@cagbc.org