WaterPark Place, d’Oxford, devient le premier projet canadien à obtenir la recertification Platine

Toronto, Ontario

janvier 9, 2014

Rating System/Standard
LEED 2009
Certification Level
Platine
Building Type
Office FR

Parlez-nous un peu du projet et de ses caractéristiques particulières, surtout celles qui ont mené à l’obtention de la première recertification LEED au Canada.

WaterPark Place (10 & 20, rue Bay, à Toronto) a obtenu la certification LEED BE : E&E de niveau or en avril 2012, mais nous savions qu’en 2013 et 2014 le complexe subirait des travaux de transformation, en coordination avec la construction de RBC WaterPark Place, notre bâtiment apparenté qui visait la certification LEED-NE Platine. Avec l’important effort financier consenti pour redonner à WaterPark Place son statut de destination immobilière de premier plan, nous savions que nous ne pourrions nous reposer sur nos lauriers en matière de durabilité; et nous savions que nos mesures écologiques pouvaient également nous aider à obtenir la certification platine. La conception originale et la construction de WaterPark Place ont fourni une base solide à l’exploitation durable, mais avec l’aménagement de RBC WaterPark Place et nos propres améliorations, nous savions que c’était le moment parfait pour aller de l’avant.

Pourquoi aviez-vous choisi la certification LEED à l’origine pour ce projet et pourquoi avez-vous décidé de viser la recertification?

À l’origine, nous avons voulu obtenir la certification LEED pour WaterPark Place dans l’objectif de reconnaître, d’améliorer et de documenter les pratiques vertes et les procédures durables déjà en place au 10 & 20 Bay. Cela nous a donné l’occasion de nous mettre en valeur par rapport à nos pairs de l’immobilier commercial et de démontrer comment le complexe illustre (par nos opérations), le mandat fondamental d’Oxford d’exploiter ses bâtiments de la façon la plus durable possible.

LEED est le chef de file nord-américain reconnu en analyse comparative en matière de pratiques d’exploitation durables des bâtiments. Nous avons trouvé que c’était la certification appropriée. En ce qui a trait à la « recertification », il nous a semblé logique de continuer à transformer nos politiques et nos pratiques durables, au moment où les bâtiments en eux-mêmes subissaient une transformation. De plus, la décision s’avérait également un bon choix sur le plan financier pour nos clients, car les fonds investis pour obtenir de nouveaux crédits et obtenir la recertification devaient être récupérés en 1,5 à 2,5 ans (par les économies sur les coûts des services). Autrement dit, la recertification LEED était une décision judicieuse sur le plan environnemental et sur le plan financier.

Quelle valeur la certification LEED apporte-t-elle à votre bâtiment, vous apporte-t-elle à vous en tant que propriétaire ou gestionnaire immobilier et apporte-t-elle à ses locataires?

La certification LEED démontre à nos locataires et à nos clients, envers qui nous sommes engagés, qu’Oxford exploite le complexe de la manière la plus durable possible. De nos jours, les locataires veulent occuper des bâtiments exploités dans le respect de l’environnement et cette volonté est inscrite dans les baux de location. Nous ne pourrions obtenir une certification sans la participation active de nos locataires. Ils peuvent donc en être fiers à juste titre.

La participation à un programme comme LEED est essentielle à la compréhension d’une voie pour le futur. Qu’il s’agisse de méthodes de base pour mesurer et quantifier l’énergie consommée ou de la modélisation énergétique plus complexe à des fins de recommandations d’investissements futurs, ces comportements deviennent essentiels à la compréhension d’un plan de gouvernance à long terme pour n’importe quel bâtiment.

Quelle a été la plus grande leçon tirée de la recertification d’un projet LEED qui selon vous serait utile pour d’autres projets désirant obtenir une recertification LEED?

Assez curieusement, les plus grandes leçons que nous avons tirées du processus de recertification sont en lien avec nos échecs et les crédits que nous n’avons pas obtenus. On met des processus en place et on va de l’avant avec des pratiques d’exploitation durables, mais même dans les meilleures circonstances, on oublie certaines choses, on interprète mal ou on oublie certaines exigences et on n’obtient pas les résultats voulus. Une remise en service constante des systèmes du bâtiment nous permet d’économiser de l’énergie et d’améliorer le confort des occupants, mais un examen constant de nos politiques et de leur mise en œuvre par les employés chargés de l’entretien et de l’exploitation nous assure que la philosophie que nous soutenons tous fonctionne bien dans la réalité. Si nous avions un conseil à donner, ce serait : n’arrêter jamais d’examiner, de mesurer, d’analyser – vous trouverez toujours place à amélioration.

Aimeriez-vous ajouter autre chose, sur votre bâtiment ou sur LEED en général?

Le processus LEED est dynamique et stimulant, mais il ne finit jamais. C’est un engagement constant envers les pratiques exemplaires qui nous permettent à nous tous – propriétaires, gestionnaires et occupants – de savoir que les bâtiments que nous occupons laissent une empreinte moins marquée sur la planète et que WaterPark Place s’inscrit dans cet engagement pour notre futur à tous.

More Case Studies

Le Phénix

Le Phénix se distingue une nouvelle fois et obtient la certification Bâtiment à…
avril 28, 2022

Centre correctionnel Pine Grove

Construit en 1965, comme centre de détention pouvant accueillir 52 femmes, le centre…
mars 30, 2022

L’édifice NX du Collège Humber

L’édifice NX du Collège Humber est le premier projet de rénovation à obtenir…
mars 15, 2022

Le Centre Joyce pour le partenariat et l’innovation du Collège Mohawk

le deuxième projet à obtenir la certification Bâtiment à carbone zéro — Design…
Décembre 15, 2020