L’Heure Bleue de Charlevoix

Charlevoix, Quebec

Décembre 8, 2017

Rating System/Standard
LEED v4 FR
Certification Level
Platine
Building Type
Homes FR

Situé dans le comté pittoresque de Charlevoix le long du fleuve Saint-Laurent, cette résidence de 2 350 pi.ca.de style Modern Farmhouse Revival est blottie sur plus de deux acres de propriété côtière faisant partie d’une réserve de la biosphère de l’UNESCO. Certifié Platine sous LEED v4 C+CB : Habitations et collectifs d’habitations de faible hauteur, le projet a été construit comme une maison de retraite pour un couple de baby-boomers actif. Conçue en tant que résidence durable de haute performance, la maison intègre un design universel adapté aux besoins changeants de mobilité et d’accessibilité, ainsi que pour assurer une maintenance réduite.

Ici, les propriétaires, Pierre Chevrier et Suzanne Rhéaume, discutent des défis uniques et de ce qu’ils ont appris en entreprenant ce projet ambitieux, bien qu’ils soient novices en matière de construction écologique. Ils exposent également certains des avantages qu’ils ont vécus au cours des sept mois dans cette maison hyper durable.

Apprendre de la base

Ayant vécu dans des maisons de plus de 3 000 pieds carrés qui semblaient surdimensionnées et trop élaborées, le couple avait clairement pour objectif de construire une solution de logement plus intelligente où ils pourraient vieillir « avec grâce et reconnaissance ». Constatant qu’ils étaient néophytes dans le domaine du bâtiment durable, ils devaient faire des recherches pour s’assurer qu’ils seraient en mesure de trouver une approche durable et écoénergétique. En comparant les divers programmes de certification des bâtiments résidentiels, les deux partenaires notent que Passivhaus était un candidat certain, mais parmi les résidences qu’ils ont visitées et qui avaient été construites selon cette norme, ils ont constaté que plusieurs propriétaires n’étaient pas satisfaits des résultats. Lorsque LEED v4 a été annoncé, ils avaient déjà fait des recherches sur le système d’évaluation et ont trouvé qu’ils préféraient LEED en raison de son approche holistique vers un mode de vie sain et autonome, qui correspondait à leurs priorités en tant que baby-boomers. La maison qui en résultait était celle qui a touché toutes les coches pour LEED v4, tout en intégrant des caractéristiques de conception passive.

Chevrier et Rhéaume préféraient LEED en raison de son approche holistique vers un mode de vie sain et autonome, qui correspondait à leurs priorités en tant que baby-boomers.

Le couple a été initié à la culture du bâtiment vert par le biais de séminaires et de cours sur le sujet, ce qui lui a permis de poser les bonnes questions aux principaux acteurs de l’industrie et d’apprendre par lui-même quelles pratiques étaient authentiques et écologiques.

Toutefois, Chevrier et Rhéaume se sont rapidement rendu compte que le projet présentait aussi de nombreuses occasions de travailler avec des gens de métiers locaux et de leur démontrer comment la construction durable peut être viable même pour les petits entrepreneurs. Le couple a pu démontrer que les pratiques et les matériaux de construction écologiques n’entraînent pas nécessairement des dépassements de coûts exorbitants. C’était important, car l’embauche de main-d’œuvre locale et l’achat de produits locaux étaient des éléments clés de la certification LEED v4 étant donné l’isolement géographique de la maison dans l’est du Québec.

Vivre dans une maison LEED v4 est d’une valeur « incontournable »

Tous les efforts pour le projet L’Heure Bleue ont été axés sur la sensibilisation à l’écologie, la gestion durable des matériaux et de l’environnement, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, disent les propriétaires. La consommation d’énergie est entièrement surveillée et la maison intègre des composants des programmes WaterSense et ENERGY STAR.

Certaines des autres fonctionnalités du projet comprennent :

  • Enveloppe de bâtiment hautement isolée et hermétique
  • Un échangeur d’air et des fenêtres ouvrantes sur le côté de la maison faisant face au fleuve
  • Appareils homologués ENERGY STAR et EnerGuide sélectionnés pour leur efficacité
  • Éclairage au DEL et éclairage naturel
  • Récolte d’eau de pluie et utilisation de l’eau de puits
  • Jardin pluvial, jardin xérophile, forêt nourricière et permaculture
  • Trèfle blanc comme couvre sol

Le couple note qu’il voit déjà des économies et d’autres avantages après seulement sept mois de vie dans leur nouvelle maison, avec de faibles coûts d’exploitation dans des domaines tels que la consommation d’eau et d’hydroélectricité, des avantages pour la santé, l’absence d’émissions nocives, l’éclairage naturel et la circulation de l’air. Leur facture d’électricité de moins de 60 $ par mois est une fraction du coût de leur maison précédente. En été, la climatisation s’effectue principalement par le vent en provenance du fleuve via les grandes fenêtres et portes européennes. Les ventilateurs de plafond et le gros échangeur d’air assurent la circulation de l’air dans la maison. Nous n’avons presque jamais eu à utiliser le système d’air climatisé. Pendant l’hiver, la maison est chauffée par le soleil en provenance des lucarnes et des grandes fenêtres européennes. De plus, la qualité marchande et l’attrait commercial de ces caractéristiques écologiques représentent une augmentation de la valeur marchande. « C’est une maison avec un avenir rentable », disent-ils. « Ce sera durable pour de nombreuses générations à venir. »

Mis à part les économies, posséder une maison certifiée LEED v4 est inestimable, disent Chevrier et Rhéaume. « Nous sommes toujours étonnés dans cette ère de conscience environnementale sociale, quand les gens nous demandent pourquoi nous avons choisi cette voie … Quelle valeur monétaire pouvez-vous mettre sur l’éthique ou les valeurs sociales? »

Une situation gagnante pour les constructeurs d’habitations et les commerces locaux

En plus d’être une occasion d’apprentissage enrichissante qui leur a permis d’acquérir une expérience pratique de l’industrie de la construction, des métiers et des ressources, ils ont également pu tirer parti de leur expérience personnelle pour apporter de précieuses contributions aux discussions. Cela incluait le partage des besoins spécifiques — et parfois négligés — de leur démographie, et la mise en évidence du potentiel des constructeurs de maisons pour les baby-boomers, dans un marché du logement qui semble souvent se concentrer sur les jeunes familles et les Millennials.

Souvent, dans la construction locale, il peut y avoir une culture fermée qui repose sur des procédures périmées ne tenant pas compte des nouvelles approches ou de l’innovation. En utilisant leurs nouvelles connaissances en construction écologique, le couple a pu insuffler une nouvelle réflexion dans le processus. Par exemple, en discutant des exigences LEED v4 avec l’équipe de projet, ils ont réalisé qu’ils menaient non seulement la discussion dans certains cas, mais qu’ils leur apprenaient aussi les nouvelles méthodes de construction apprises grâce au mentorat provenant d’Écohabitation LEED qui les avait guidés dans le processus de construction écologique LEED.

Ils notent également qu’il est important pour eux d’être précis et de ne pas faire de compromis sur leurs attentes favorisant des situations optimales en matière de sélection des produits, d’installation, de gestion de site, de produits et de méthodes écologiques. Les sous-traitants qui ont dû faire des changements se sont rendu compte qu’ils étaient réalisables et ont réagi en conséquence, soulignent-ils, surtout en raison des avantages de faire partie d’un projet qui suscitait beaucoup d’attention de la part du secteur grâce au blogue du couple et au bouche-à-oreille.

Une expérience enrichissante malgré les défis

Bien que les propriétaires disent avoir trouvé le système d’évaluation LEED v4 très clair et en mesure de servir de liste de contrôle pour la construction, il y avait encore quelques obstacles à la certification et au processus de construction en général. Compte tenu de leur emplacement en milieu rural, il n’était pas possible d’obtenir quelques crédits axés sur l’accès à l’infrastructure urbaine, comme le transport en commun. Ils ont également dû résoudre des problèmes liés à l’utilisation de matériaux et de ressources durables vérifiés dans le cadre du projet, notamment le fait que leur fournisseur de ciment ne pouvait pas garantir que le contenu recyclé d’un viaduc démoli ne contenait pas de pyrite.

Étant donné qu’il s’agissait d’un projet d’auto-construction, le couple était responsable de la gestion du site de construction, ce qui a été rendu plus difficile par la construction durant un hiver sibérien de -36 ° C. Pendant ce temps, les éléments architecturaux devaient non seulement respecter les priorités environnementales et régionales, mais aussi le patrimoine architectural de la région.

Pourtant, malgré la nature exigeante du projet, le couple a déclaré que c’était une expérience enrichissante : « Nous le ferions à nouveau en un clin d’œil ».

Une nouvelle passion pour la vie en vert

Pour ces derniers, leur projet de retraite a inspiré une passion pour la vie durable et holistique et un changement de mode de vie, qu’ils espèrent partager avec les autres. « Faites-le et ne regardez pas en arrière », disent-ils. « Vous ne pouvez pas être moitié verte ou moitié éco. »

Cette certification LEED Platine prouve également que la construction durable peut être réalisée à la base. « Cette maison n’a pas été construite par un entrepreneur clé en main ou une société. Elle a été construite par une maman et un papa, une grand-mère et un grand-père. »

Ce fut quelque chose qu’ils ont exploité dans le cadre de leur expérience, grâce à la mise en réseau avec d’autres propriétaires qui ont construit des maisons LEED ou Passivhaus. Ces conversations étaient une ressource précieuse dans la mesure où le couple observait que les gens étaient ouvertement honnêtes avec eux au sujet de leurs expériences et étaient prêts à partager des données et des anecdotes qui les aidaient dans leurs choix.

Dans le même ordre d’idées, si le couple partage un peu de sagesse avec d’autres personnes intéressées par la construction d’une résidence LEED, il ne faut pas oublier qu’ils construisent leur maison et non une maison de démonstration.

« Ne pas sur concevoir ou surconsommer avec des ingénieurs, des fabricants, des entrepreneurs ou des fournisseurs. Faites confiance à votre instinct. Les gens vont s’intéresser à votre projet et certains le verront comme l’occasion en or de tester leurs produits, leurs connaissances ou leurs procédures en utilisant votre temps et votre budget. » 

« LEED v4 est un bon modèle – mais c’est à vous de savoir comment vous l’utiliserez sous la direction de professionnels et d’autres parties prenantes. Au bout du compte, vous devez être heureux de ce que vous avez accompli, parce que c’est votre trajectoire et votre destination. »

Pour en savoir plus sur L’Heure Bleue de Charlevoix, visitez le blogue du projet à construiremaisonecocharlevoix.blogspot.com.

Cette maison n’a pas été construite par un entrepreneur clé en main ou une société. Elle a été construite par une maman et un papa, une grand-mère et un grand-père.

CARTE DE POINTAGE LEED

Niveau de certificationPlatine
Système d’evaluationLEED v4 pour conception et construction de bâtiments : Habitations et collectifs d’habitations de faible hauteur
Nombre de points obtenus80.5
Processus de conception intégrée2 sur 2
Emplacement et transport3 sur 15
Aménagement écologique du site5 sur 7
Gestion efficace de l’eau7 sur 12
Énergie et atmosphère32 sur 38
Matériaux et ressources9 sur 10
Qualité des environnements intérieurs13.5 sur 16
Innovation5 sur 6
Priorité régionale4 sur 4

More Case Studies

Le Phénix

Le Phénix se distingue une nouvelle fois et obtient la certification Bâtiment à…
avril 28, 2022

Centre correctionnel Pine Grove

Construit en 1965, comme centre de détention pouvant accueillir 52 femmes, le centre…
mars 30, 2022

L’édifice NX du Collège Humber

L’édifice NX du Collège Humber est le premier projet de rénovation à obtenir…
mars 15, 2022

Le Centre Joyce pour le partenariat et l’innovation du Collège Mohawk

le deuxième projet à obtenir la certification Bâtiment à carbone zéro — Design…
Décembre 15, 2020