Google se joint à une élite de leaders du marché et obtient la quatrième certification LEED v4 au Canada


Le nouvel immeuble de bureaux de Kitchener économisera 500 000 litres d’eau par année tout en optimisant la santé et le bien-être des occupants grâce à diverses initiatives

Ottawa (Ontario), le 25 avril 2017 – Le Conseil du bâtiment durable du CanadaMC (CBDCa) félicite Google pour son leadership en durabilité. L’entreprise a obtenu la certification LEED v4 pour la conception et la conception de l’intérieur (C+CI) de niveau Argent pour la Phase 1 de l’aménagement de ses bureaux à Kitchener, en Ontario. Google est un employeur réputé pour son progressisme et sa détermination à créer des milieux de travail sains et productifs qui inspirent et stimulent ses employés. Lorsqu’elle a voulu construire ses nouveaux locaux, la société a choisi le système d’évaluation LEED v4, parce que c’est une norme de leadership reconnue mondialement qui encourage les équipes de projet à sortir des sentiers battus et à innover. 

« Avec cette certification, Google se joint à un groupe d’élite de propriétaires d’immeubles du Canada qui ont fait preuve de leadership en s’engageant dans LEED v4 – l’un des systèmes d’évaluation des bâtiments les plus largement acceptés au monde, les plus avancés et les plus efficaces », a déclaré Thomas Mueller, président et chef de la direction du CBDCa. « Nous sommes très heureux de voir un innovateur mondial comme Google traduire ses discours en actes concrets. Ce projet illustre comment les bâtiments durables transforment les milieux de travail traditionnels, d’une façon qui réduit l’impact carbone et la consommation d’eau tout en améliorant la santé et le bien-être des employés. »

Le projet Phase 1 de Google est un espace de bureaux de 100 000 pieds carrés situé dans le Breithaupt Block, un bâtiment historique réaménagé dans le quartier des entrepôts du centre-ville de Kitchener. Le bâtiment est à proximité de plusieurs modes de transport et de pistes cyclables, dans un secteur commercial dense et bien aménagé, ce qui minimise les impacts de l’utilisation des véhicules automobiles.

L’équipe du projet a accordé une grande importance à la qualité de l’air intérieur et les niveaux de circulation de l’air extérieur sont élevés, ce qui permet d’atteindre une performance de 30 pour cent supérieure aux exigences de la norme ASHRAE 62. On a aussi fait un usage exhaustif du comptage divisionnaire pour comprendre la consommation d’énergie du bâtiment et découvrir des possibilités d’améliorations futures. Il est toujours important pour Google d’installer des appareils économes en eau et dans ce projet, l’entreprise est allée encore plus loin pour engager le propriétaire dans sa démarche et réduire les volumes d’eau des chasses des toilettes et des urinoirs du bâtiment. On prévoit que cette mesure permettra d’économiser 500 000 litres d’eau par année.

LEED v4 était un choix naturel pour Google, car l’utilisation de matériaux sains est une grande priorité pour la société. Pour ce projet, chaque produit et chaque matériau a fait l’objet d’un processus de sélection rigoureux dans l’objectif d’éliminer la présence de substances toxiques dans les locaux. Le projet a obtenu plusieurs de ses crédits LEED pour le choix des matériaux, y compris les 20 produits pour lesquels une Déclaration sanitaire de produit a été soumise et les 20 produits pour lesquels une Déclaration environnementale de produit a été soumise – ce qui est tout un exploit. Google s’engage par ailleurs dans une série d’initiatives visant à promouvoir le bien-être de son personnel, comme un programme de nettoyage écologique, des programmes de santé et de nutrition et un gymnase offrant une gamme complète de services et même un mur d’escalade pour les occupants. 

Ce projet était l’un des premiers projets LEED v4 réalisés par Google et son consultant LEED, la firme WSP. Il leur a donné une solide expérience sur laquelle s’appuyer pour les futurs projets et leur a permis d’en tirer bien des leçons. Nul doute qu’elles seront mises en application pour le projet de la Phase 2 des bureaux de Google qui s’amorce et qui vise aussi la certification LEED v4.

« L’objectif de certification LEED v4 a amené l’équipe du projet à créer de meilleurs espaces et l’expérience a permis à chacun de renforcer sa capacité de résoudre des problèmes et de s’adapter », a déclaré Ben Campbell, gestionnaire de la durabilité pour la région de service chez WSP, qui était le consultant LEED du projet.

Pour voir des photos et lire une description du projet, cliquez ici

Pour un supplément d’information sur LEED v4 et sur les projets LEED qui montrent la voie, visitez le cagbc.org/LEEDv4. Une base de données interrogeable sur les projets LEED offre des détails additionnels sur tous les projets certifiés LEED au Canada, y compris les notes de pointage et des photos des projets. Visitez la page Web des profils des projets LEED® du CBDCa.


-30-


Personne-ressource pour les médias

Renée Rietveld
Relations avec les médias du CBDCa
613-288-8075

Au sujet du CBDCa
Le CBDCa (www.cagbc.org) est le principal organisme national de l’industrie voué à la promotion des pratiques liées aux bâtiments durables et à l’aménagement de collectivités durables. En tant que porte-parole du bâtiment durable au Canada, il travaille étroitement avec ses membres nationaux et les membres de ses sections régionales dans une volonté de verdir tous les bâtiments. Le CBDCa réduit les impacts environnementaux du cadre bâti par ses activités de certification de projets, de sensibilisation et de recherche. Il aide aussi à combler les besoins en main-d’œuvre qualifiée et il a offert de la formation sur le bâtiment durable à plus de 20 000 professionnels du pays depuis 2002. Le CBDCa détient la licence d’utilisation du système d’évaluation des bâtiments durables LEED au Canada; il est en train d’élaborer la première Norme du bâtiment à carbone zéro au Canada; il appuie les normes WELL Building Standard et GRESB au Canada, et il supervise les activités de la Coalition canadienne pour des écoles vertes. Le CBDCa est également membre du World Green Building Council, qui appuie les efforts internationaux visant à réduire les impacts environnementaux du cadre bâti.