Le Conseil du bâtiment durable du Canada lancera une norme du bâtiment à carbone zéro au printemps 2017

Le nouveau cadre de référence publié aujourd’hui décrit les composantes nécessaires et les éléments à prendre en compte pour les bâtiments à carbone zéro au Canada

OTTAWA (Ontario), le 2 novembre 2016 – Le Conseil du bâtiment durable du Canada® (CBDCa) a publié aujourd’hui un Cadre de référence sur les bâtiments à carbone zéro (en anglais) pour l’évaluation des bâtiments très éconergétiques qui réduisent au minimum les émissions de gaz à effet de serre. Ce cadre de référence est la première étape d’une initiative plus vaste du CBDCa portant sur les bâtiments à carbone zéro et visant à promouvoir le passage à des bâtiments commerciaux, institutionnels et résidentiels de grande hauteur à plus faible carbone, en appui aux efforts du Canada pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de 30 pour cent d’ici 2030.

« Ce cadre de référence insiste sur les émissions de carbone plutôt que sur l’énergie, car il devient de plus en plus urgent de s’attaquer au problème du changement climatique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre des bâtiments », a déclaré Thomas Mueller, président et chef de la direction du CBDCa. « En s’engageant dans cette initiative d’importance, le CBDCa offre au marché une ligne directrice de pointe et il offrira bientôt la vérification d’une tierce partie et le soutien nécessaire pour que les bâtiments à carbone net zéro deviennent une réalité dans un proche avenir. »

En collaboration avec la firme Integral Group’s Research and Planning de Vancouver, le CBDCa a consulté quelque 50 personnes représentant 40 organisations du secteur du bâtiment et a entrepris une vaste étude de neuf approches internationales au bâtiment net zéro. Le cadre de référence du CBDCa qui en résulte facilite la participation de plusieurs types et tailles de bâtiments à l’initiative, en plus de fournir une définition claire des bâtiments à carbone zéro et de déterminer les cinq principales composantes de l’évaluation des empreintes carbone des bâtiments, à savoir :

  1. un indicateur de l’intensité des gaz à effet de serre pour évaluer les émissions d’un bâtiment, calculées à l’aide de facteurs d’émissions régionales;
  2. des indicateurs de l’intensité énergétique pour inciter à concevoir des bâtiments très efficaces, fiables et résilients;
  3. un indicateur de la demande d’énergie de pointe pour encourager l’utilisation de mesures d’écrêtement de la demande de pointe;
  4. un indicateur du carbone intrinsèque pour reconnaître l’importance des impacts sur le cycle de vie des matériaux des bâtiments;
  5. une exigence de produire de l’énergie renouvelable sur place ou de s’approvisionner directement en énergie renouvelable afin d’assurer l’ajout de la production d’une énergie propre.

Les prochaines phases de l’Initiative porteront sur l’identification de voies spécifiques menant au carbone zéro; la prestation d’un programme pilote de bâtiment à carbone zéro; et l’élaboration d’un programme de vérification qui sera lancé par le CBDCa à la fin du deuxième trimestre de 2017.

Le premier projet pilote de l’initiative est le Joyce Centre for Partnership and Innovation du Collège Mohawk, qui a été annoncé récemment et qui vise à être un bâtiment sans carbone. Cette collaboration permettra d’évaluer l’application du cadre de référence et de déterminer les exigences pour la vérification de la performance. Nous publierons plus d’information sur ce projet dans un proche avenir.

« Le renforcement de son leadership en durabilité de l’environnement est une priorité stratégique pour le Collège Mohawk », a déclaré Tony Cupido, Ph. D., responsable des bâtiments et des installations du Collège Mohawk. « La construction de l’un des premiers bâtiments institutionnels à consommation énergétique nette zéro en Ontario démontre notre détermination et c’est pour nous un honneur que le Joyce Centre for Partnership & Innovation soit le premier projet pilote au pays pour le Conseil du bâtiment durable du Canada. »

REALPAC, qui a fait partie du groupe de travail sur le net zéro du CBDCa au cours de l’été, considère que ce cadre de référence et ses répercussions futures offrent une approche solide à l’établissement de normes du net zéro au Canada.

« Comme les émissions de CO2 excèdent maintenant les 400 ppm dans l’atmosphère, le rôle déterminant des bâtiments dans la réduction du carbone n’a jamais été aussi évident », a pour sa part déclaré Michael Brooks, chef de la direction de REALPAC. « Ce rapport fournit un excellent sommaire des approches mondiales à ce jour; une façon réfléchie et adéquate de mesurer les bâtiments à carbone zéro; et de nouveaux indicateurs que tous les gouvernements du Canada adopteront, nous l’espérons, comme un moyen favorisant l’atteinte des objectifs établis à COP 21. »

Le sommaire est disponible pour le public et le rapport complet est disponible gratuitement pour les membres (les deux sont seulement en anglais). Pour devenir membre du CBDCa et obtenir un supplément d’information, cliquez ici. Pour télécharger le rapport et lire les comptes rendus sur l’Initiative du carbon zéro du CBDCa au fur et à mesure de son déploiement, consultez régulièrement le site www.cagbc.org/carbonzero. Le CBDCa vous invite par ailleurs à lui transmettre vos commentaires sur ce cadre de référence en communiquant avec Mark Hutchinson, vice-président des programmes du bâtiment durable du CBDCa.

-30-

La version française du rapport sera disponible d’ici quelques semaines.
Si vous désirez être avisé directement de sa publication, veuillez communiquer avec nous.

Personne-ressource pour les médias
Renée Rietveld
Relations avec les médias, CBDCa
613 288-8075

Au sujet du CBDCa
Le CBDCa (www.cagbc.org/cbdca/) est le principal organisme national de l’industrie voué à la promotion des pratiques liées aux bâtiments durables et à l’aménagement de collectivités durables. Il travaille en étroite collaboration avec ses organisations membres à l’échelle nationale et régionale dans un objectif de verdir tous les bâtiments. Le CBDCa réduit les impacts environnementaux du cadre bâti par l’intermédiaire de la certification de projets, de la défense des intérêts et de la recherche, en plus d’avoir contribué à combler les besoins en travailleurs qualifiés en offrant de la formation sur les bâtiments écologiques à plus de 20 000 professionnels à l’échelle canadienne depuis 2002. Le CBDCa détient la licence d’utilisation du système d’évaluation des bâtiments durables LEED® au Canada, appuie les normes WELL Building Standard et GRESB au Canada et supervise les activités de la Coalition canadienne pour des écoles vertes. Le CBDCa est également membre du World Green Building Council, qui appuie les efforts internationaux visant à réduire les impacts environnementaux du cadre bâti.