Le CBDCa publie un Guide pour un cadre national de l’analyse comparative énergétique

Ottawa (Ontario), le 7 avril 2016 – Aujourd’hui, le Conseil du bâtiment durable du Canada (CBDCa) a publié un livre blanc qui servira de guide pour les provinces et les administrations locales qui envisagent la mise en œuvre d’un programme d’analyse comparative énergétique sur leur territoire. Intitulé Analyse comparative énergétique, établissement de rapports et divulgation des résultats : Un guide pour un cadre commun, ce livre blanc détermine les paramètres d’une approche uniforme à l’analyse comparative énergétique à l’échelle nationale et se veut un guide pour les municipalités du pays qui désirent instaurer ou renforcer des exigences locales en matière d’analyse comparative énergétique et d’établissement de rapports.

Le livre blanc vise à simplifier le processus d’élaboration et de mise en œuvre de politiques tout en fournissant des données fiables à l’appui d’investissements stratégiques dans l’amélioration des bâtiments et en contribuant à l’atteinte des cibles de réduction de la consommation d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre. Il met l’accent sur des recommandations à tous les ordres de gouvernement, aux sociétés de services publics et aux associations, dans les cinq domaines essentiels qui suivent :

  • l’administration du programme : la détermination des rôles clés et des tâches essentielles à la prestation du programme, y compris le calendrier prévu et les dépenses de ressources correspondant à chaque phase;
  • la prestation du programme : les étapes et les éléments à prendre en compte pour élaborer des programmes d’analyse comparative énergétique uniformes et efficaces, de l’établissement des seuils de rendement d’un bâtiment jusqu’aux mesures favorisant la conformité;
  • le contrôle de la qualité des données : les défis liés à la collecte de données énergétiques de grande qualité sur les bâtiments et les recommandations pour relever ces défis;
  • la transparence des données : les recommandations visant à rendre les données d’analyse comparative énergétique accessibles et utilisables pour une vaste gamme de parties intéressées;
  • le renforcement des capacitésde l’industrie : les besoins, les opportunités et les recommandations relatifs au soutien et à la formation des intervenants de l’industrie.

« Le développement d’une approche normalisée aux initiatives d’analyse comparative énergétique est une étape nécessaire pour mobiliser le secteur des bâtiments dans l’action pour le climat », a déclaré Thomas Mueller, président et chef de la direction du CBDCa. « Le Cadre national d’analyse comparative énergétique offre une approche uniforme aux propriétaires immobiliers, aux décideurs et aux sociétés de services publics des quatre coins du Canada et les aide à mieux comprendre et à investir dans les améliorations visant à réduire les émissions de carbone des bâtiments existants. »

En collaboration avec Integral Group et avec l’appui du Toronto Atmospheric Fund (TAF) et de la Real Estate Foundation of BC (REFBC), le CBDCa a consulté un vaste groupe de parties intéressées du Canada et des États-Unis pour élaborer ce cadre national. Il a aussi présenté une séance dans le cadre de la Conférence sur les collectivités durables de la Fédération canadienne des municipalités en février 2016. Cette consultation étendue a permis de déterminer les principales étapes et les stratégies des programmes d’analyse comparative énergétique au Canada et elle a révélé les divers besoins et intérêts des gouvernements provinciaux et des administrations locales, des sociétés de services publics, des associations de l’industrie et des intervenants du secteur de l’immobilier.

« Le vieil adage voulant qu’on ne puisse gérer ce qu’on ne mesure pas s’applique tout à fait à la consommation d’eau et d’énergie de nos bâtiments », a pour sa part déclaré Julia Langer, PDG du Toronto Atmospheric Fund. « Nous pouvons tirer parti de l’expérience des villes américaines et européennes pour mettre en place des exigences pratiques d’établissement de rapports et de comparaison entre des bâtiments et nous pouvons apprendre de ces dernières comment ces mesures contribuent réellement à accélérer les améliorations éconergétiques et à réduire les émissions de gaz à effet de serre. La ville de Toronto et la province de l’Ontario font figure de chefs de file et ce guide aidera les autorités publiques de tout le Canada. »

« La recherche nous montre que les bâtiments produisent jusqu’à 50 pour cent des émissions de GES des collectivités du Canada », a conclu Jack Wong, directeur général de la Real Estate Foundation de la Colombie-Britannique. « Nous sommes heureux de favoriser l’accès des collectivités à des données de qualité et aux outils d’analyse comparative dont elles ont besoin pour contrôler et réduire leur consommation d’énergie et leurs émissions. »

Le livre blanc de 62 pages, Analyse comparative énergétique, établissement de rapports et divulgation des résultats : Un guide pour un cadre commun, est disponible sur le site Web du CBDCa. Veuillez noter que le sommaire et le rapport complet ne sont actuellement disponibles qu’en anglais. La version française sera disponible d’ici quelques semaines. Si vous désirez être avisé directement de sa publication, veuillez communiquer avec nous.

-30-

Demandes des médias :

Renée Rietveld
Relations avec les médias du CBDCa
613-288-8075

Au sujet du CBDCa

Le CBDCa (www.cagbc.org) est le principal organisme national de l’industrie voué à la promotion des pratiques liées aux bâtiments durables et à l’aménagement de collectivités durables. Il travaille en étroite collaboration avec ses organisations membres qui œuvrent à la conception, à la construction et à l’exploitation de bâtiments et d’habitations dans un objectif de verdir tous les bâtiments. Le CBDCa réduit les impacts environnementaux du cadre bâti par ses activités d’éducation et de formation; de certification des bâtiments; de sensibilisation; et de recherche. Le CBDCa détient la licence d’utilisation des systèmes d’évaluation des bâtiments durables LEED au Canada en plus d’appuyer la WELL Building Standard et GRESB (Green Real Estate Sustainability Benchmark) au Canada et de superviser la Coalition canadienne pour des écoles vertes. Le CBDCa est membre du Conseil mondial du bâtiment durable qui appuie les efforts internationaux visant à réduire les impacts environnementaux du cadre bâti.