Leed v4 Zone banner

Trouver des fonctionnalités LEED v4 et LEED v4.1 comme des nouvelles et des mises à jour, les éléments essentiels de la certification, conseils et astuces des Bulletins Techniques LEED qui aideront les équipes des projets canadiens à effectuer la transition vers les nouveaux systèmes d’évaluation.

Vous avez des questions sur LEED v4? Veuillez contacter : LEED Coach Canada.
Les articles marqués    sont spécifiques au Canada

Pour obtenir l'information à jour sur LEED v4.1, voir le  leed v4_1 icon  logo!


 
 


LEED v4 Nouvelles


Fonctionnalités de la plateforme Arc

La plateforme Arc a évolué au cours de la dernière année et elle offre de nombreux outils à ceux qui cherchent à mesurer et à noter la performance opérationnelle.

Connaissiez-vous ces outils?

ARC icon

Arc est une plateforme gratuite pour tous! Vous pouvez créer un projet dans Arc, télécharger les données d’un bâtiment, utiliser les outils pour rationaliser le partage de données entre des plateformes partenaires, et effectuer des sondages auprès des occupants. Arc génère une note de performance qui sert à documenter la certification LEED d’un bâtiment.

 
ARC icon

Arc Essentials offre des outils et une fonctionnalité supplémentaires pour analyser et prévoir la performance de votre projet. Offerte sous forme d’abonnement annuel, la plateforme comporte divers avantages dont les outils qui permettent de prédire les notes Arc en se basant sur des améliorations du projet, pour gérer les portefeuilles avec des filtres avancés et pour générer des rapports de performance personnalisés. Les utilisateurs d’Arc Essentials peuvent sélectionner des plages de date personnalisées pour analyser leurs données et leurs notes de performance.

 
ARC icon

Les certificats de performance Arc offrent une reconnaissance progressive pour une ou plusieurs catégories de performance Arc. Il s’agit d’une option très intéressante pour les projets qui visent la certification LEED, mais qui n’ont pas encore atteint l’excellence dans toutes les catégories de performance.

 
ARC icon

Arc Re-Entry offre des outils pour préparer les espaces en vue d’un retour sécuritaire des occupants pendant la COVID-19. Ces ressources servent à élaborer des politiques et des procédures, à engager les occupants et à obtenir leurs commentaires, et à mesurer la qualité de l’air intérieur. Cet outil met à profit les nouveaux LEED Safety First Pilot CreditsLEED Safety First Pilot Credits (crédits pilotes LEED La sécurité d’abord) et les stratégies de santé-sécurité de WELL.

 

mars, 2021

Points saillants du webinaire interactif de GBCI Canada : Nouvelles directives reliées à la COVID pour vos projets LEED E+E  leed v4_1 icon

À la fin de janvier, GBCI Canada a animé une discussion interactive sur les défis auxquels font face les équipes de projets en raison de la COVID-19 au cours de laquelle on a expliqué comment les plus récentes directives offrent une voie à la certification pour tous les projets.

Le webinaire a porté sur les défis courants auxquels sont confrontés les projets E+E en raison de la COVID-19 et a décrit comment les divers aspects des directives traitent des principaux défis pour chaque catégorie de performance.

Les équipes de projets qui ont assisté au webinaire et les personnes qui ont communiqué avec notre service à la clientèle ont bien accueilli ces directives. Les participants au webinaire étaient heureux de pouvoir poser leurs questions et de participer à une discussion avec les vérificateurs de LEED v4.1 E+E. Pour ceux qui n’ont pu assister à ce webinaire, en voici quelques points saillants :

  • Il ne devrait pas y avoir d’obstacle pour soumettre votre projet! Avec les dernières directives, chaque projet peut remplir son rapport annuel et le soumettre à la certification.
  • Vous avez peut-être toutes les données dont vous avez besoin! Nous encourageons les équipes à examiner les données antérieures dont elles disposent pour utiliser l’Option 1 (utilisation de données antérieures à la COVID-19). Elles peuvent ensuite utiliser l’Option 2 (utilisation des données touchées par la COVID-19 selon les voies décrites) pour combler les écarts.
  • Vous pouvez utiliser une combinaison de l’Option 1 et de l’Option 2 pour différentes catégories de performance, mais vous devez utiliser la même période de déclaration pour les crédits Énergie et Eau.
  • Pour la déclaration annuelle, maintenez à jour les données sur l’énergie et sur l’eau et fournissez d’autres données dans la plus grande mesure possible.
  • Suivez les dernières directives de la plateforme Arc pour soumettre les documents. Vous y trouverez des instructions étape par étape pour indiquer dans Arc et dans LEED Online que le projet a été touché par la COVID-19.
  • Consultez la FAQ COVID-19 du CBDCa pour de l’information à jour.
  • Si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à communiquer avec LEEDCoach@gbcicanada.ca

Vous préférez voir l’enregistrement vidéo? Cliquez ici

février, 2021

Un document d’orientation décrit une voie pour la certification de tous les projets E+E  leed v4_1 icon

Le CBDCa et GBCI Canada sont bien conscients que l’impact continu de la pandémie de COVID-19 pose des défis aux projets LEED E+E. Les dernières mesures autorisées, qui incluent l’utilisation d’une période de déclaration antérieure à toute réduction d’occupation en raison de la COVID-19, assurent une voie à la certification pour tous les projets E+E. Pour en savoir plus à ce sujet, consultez notre FAQ de la certification en période de COVID-19.

Un nouveau document d’orientation, trouvé dans notre section LEED v4.1 E+E, fournit des instructions détaillées, étape par étape, pour les équipes de projet qui poursuivent des voies alternatives et leur présente le processus de saisie des données en veillant à ce qu’elles puissent facilement profiter des autorisations spéciales pour les projets touchés par la COVID-19.

Si vous avez des questions sur les mesures autorisées en vue de la certification, n’hésitez pas à communiquer avec info@cagbc.org.

décembre, 2020

La réduction des tarifs pour les projets LEED v4.1 E+E et les projets de recertification favorise les projets de rénovation et les plus petits projets  leed v4_1 icon

GBCI Canada a le plaisir de vous informer que les tarifs applicables aux projets LEED v4.1 Operations + Maintenance (Exploitation et entretien) et la recertification LEED ont été réduits avec effet immédiat. Les petits projets peuvent ainsi bénéficier d’une réduction des frais allant jusqu’à 15 pour cent.

Cette modification reflète le fait que le processus de certification de LEED v4.1 E+E et le processus de recertification ont été simplifiés, ce qui réduit considérablement le coût et les efforts nécessaires pour obtenir la certification LEED. Ensemble, cette simplification du processus de certification et cette nouvelle tarification apportent un meilleur soutien à vos projets de rénovation, ce qui favorise les économies d’énergie, la réduction de la pollution par le carbone et l’amélioration de la santé et du bien-être des personnes dans les bâtiments où ils vivent et où ils travaillent.

Tous les projets certifiés C+CB et C+CI peuvent maintenant demander la recertification ce qui leur donne l’occasion de faire la preuve de la performance continue en procédant simplement à l’analyse comparative de cinq domaines clés de la performance : énergie, eau, déchets, transport et expérience des occupants. Rien de plus simple!

Mais plus encore, l’utilisation de la plateforme Arc qui propulse LEED v4.1 E+E et la recertification est GRATUITE et peut vous indiquer si vous êtes sur la bonne voie de la certification tout en vous offrant les outils permettant une amélioration constante dans tous les domaines de performance.

Inscrivez votre projet LEED dès aujourd’hui. Pour un supplément d’information sur la plateforme Arc ici.

juillet, 2020

LEED v4.1 – Des nouvelles du cycle de rétroaction  leed v4_1 icon

À sa publication, au début de 2019, LEED v4.1 a été présentée comme une version bêta. Les équipes de projets qui utilisaient LEED v4 pour la conception et la construction ont été invitées à substituer le crédit équivalent de LEED v4.1 ou à l’adopter dans sa totalité. Elles pouvaient ainsi profiter des améliorations de la nouvelle version le plus tôt possible et tirer parti de leur expérience de projets réels pour fournir des commentaires et des suggestions avant que LEED v4.1 soit finalisée et soumise au scrutin.

En septembre 2019, les Groupes consultatifs techniques (TAG) du CBDCa ont présenté plus de deux douzaines de recommandations à l’USGBC, découlant des commentaires reçus des utilisateurs canadiens de la version LEED v4.1. L’USGBC a résumé les commentaires reçus des Canadiens et d’autres utilisateurs dans le monde dans ce document et y a ajouté ses réponses.

Le cycle de rétroaction est un outil important dans le développement de LEED, car il permet au système d’évaluation de continuer à évoluer et à s’améliorer pour répondre aux besoins et aux préoccupations du marché d’aujourd’hui. Par exemple, l’infrastructure de recharge des véhicules électriques est un secteur émergent. Pour le crédit ET – Véhicules électriques, le TAG a recommandé de fournir des orientations claires sur la flexibilité de la charge et les stratégies de gestion, et plus particulièrement sur le partage des circuits. L’USGBC évalue actuellement des approches visant à reconnaître les meilleures pratiques de gestion en matière de recharge des VE.

Des utilisateurs ont également indiqué au TAG qu’ils craignaient que le crédit QEI Lumière naturelle ne permette pas à tous les projets d’avoir accès à la conception basée sur la simulation; la conception basée sur la prescription reste une approche sensée et peut encourager de bonnes pratiques de conception. Certaines mesures peuvent être utilisées pour valider des exigences prescriptives et/ou de simulation et pourraient être incluses comme option de point supplémentaire. Cette recommandation fait actuellement l’objet d’un examen en vue d’un futur addenda.

Merci à toutes les équipes de projets du Canada qui ont fourni leurs commentaires sur LEED v4.1.

juin, 2020

Arc ajoute de nouvelles caractéristiques et tient compte de la COVID-19

La plateforme ARC se caractérise par son amélioration continue, car elle évolue sans cesse pour faciliter dans la plus grande mesure l’évaluation et l’amélioration de la performance des bâtiments. À la fin de 2019, elle a apporté un certain nombre d’améliorations, comme nous en faisions part dans notre numéro de décembre. L’annonce la plus emballante était probablement celle de la gratuité d’utilisation pour tous les projets. Si nous voulons stimuler les améliorations dans notre parc immobilier actuel, c’est le genre de mesure qu’il faut adopter.

Arc Essentials. Parmi les diverses caractéristiques récemment ajoutées, mentionnons un service d’abonnement appelé Arc Essentials. Le principal atout d’Arc Essentials, c’est qu’il vous permet de modéliser l’impact d’une modification à un paramètre donné sur la cote de performance. Vous aimeriez savoir quelles mesures permettront d’obtenir 5 points additionnels dans la gestion efficace de l’eau? Vous pouvez maintenant les modéliser.

Arc Essentials vous permet aussi de créer et de personnaliser des rapports détaillés avec des renseignements qui incluent les documents « prêts à soumettre » à LEED. Vous pouvez même ajouter le logo de votre organisation ou des photos à vos rapports et les télécharger en format PDF de qualité impression.

Tenir compte de la COVID-19. Arc évolue également en appui aux bâtiments qui se préparent au retour des locataires, à mesure que les mesures liées à la COVID-19 seront levées. Une nouvelle série d’indicateurs de la qualité de l’air intérieur, de questionnaires sur la gestion des installations et d’enquêtes auprès des occupants a été publiée pour faciliter la gestion de la transmission des maladies infectieuses. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Certificats de performance Arc. L'amélioration continue n'est pas seulement une marque distinctive de l'Arc, c'est aussi un facteur essentiel pour mener à bien les améliorations du parc immobilier. Les Arc Performance Certificates (certificats de performance Arc) sont un nouvel outil pour reconnaître la réussite et le leadership dans les catégories de performance individuelles. L’abonnement aux nouveaux certificats de performance donne aux équipes de projets la capacité de créer un nombre illimité de certificats – dans n'importe quelle catégorie, aussi souvent qu'elles le souhaitent. Si votre champ d'action s'élargit ou si vous êtes en mesure de déclarer de nouveaux paramètres, vous pouvez étendre les certificats que vous générez, par exemple, à l'énergie, à l'eau et aux déchets.

juin, 2020

LEED v4.1 – Des nouvelles du cycle de rétroaction  leed v4_1 icon

À sa publication, au début de 2019, LEED v4.1 a été présentée comme une version bêta. Les équipes de projets qui utilisaient LEED v4 pour la conception et la construction ont été invitées à substituer le crédit équivalent de LEED v4.1 ou à l’adopter dans sa totalité. Elles pouvaient ainsi profiter des améliorations de la nouvelle version le plus tôt possible et tirer parti de leur expérience de projets réels pour fournir des commentaires et des suggestions avant que LEED v4.1 soit finalisée et soumise au scrutin.

En septembre 2019, les Groupes consultatifs techniques (TAG) du CBDCa ont présenté plus de deux douzaines de recommandations à l’USGBC, découlant des commentaires reçus des utilisateurs canadiens de la version LEED v4.1. L’USGBC a résumé les commentaires reçus des Canadiens et d’autres utilisateurs dans le monde dans ce document et y a ajouté ses réponses.

Le cycle de rétroaction est un outil important dans le développement de LEED, car il permet au système d’évaluation de continuer à évoluer et à s’améliorer pour répondre aux besoins et aux préoccupations du marché d’aujourd’hui. Par exemple, l’infrastructure de recharge des véhicules électriques est un secteur émergent. Pour le crédit ET – Véhicules électriques, le TAG a recommandé de fournir des orientations claires sur la flexibilité de la charge et les stratégies de gestion, et plus particulièrement sur le partage des circuits. L’USGBC évalue actuellement des approches visant à reconnaître les meilleures pratiques de gestion en matière de recharge des VE.

Des utilisateurs ont également indiqué au TAG qu’ils craignaient que le crédit QEI Lumière naturelle ne permette pas à tous les projets d’avoir accès à la conception basée sur la simulation; la conception basée sur la prescription reste une approche sensée et peut encourager de bonnes pratiques de conception. Certaines mesures peuvent être utilisées pour valider des exigences prescriptives et/ou de simulation et pourraient être incluses comme option de point supplémentaire. Cette recommandation fait actuellement l’objet d’un examen en vue d’un futur addenda.

Merci à toutes les équipes de projets du Canada qui ont fourni leurs commentaires sur LEED v4.1.

juin, 2020

COVID-19 et rapports de performance LEED v4.1 O+M

Chaque mois, nous présentons une question intéressante qui a été posée à Coach LEED Canada concernant LEED v4 ou v4.1. Coach LEED Canada est appuyé par une équipe de professionnels aux divers parcours techniques de partout au Canada au sein de laquelle tous collaborent. Pour obtenir des réponses éclairées à vos questions sur LEED, veuillez envoyer un courriel à LEEDCoach@gbcicanada.ca.

Question:
Quel sera l’impact des changements opérationnels et de la baisse du taux d’occupation en raison de la COVID-19 sur mon rapport de performance LEED v4.1 O+M (Exploitation et entretien)?

Jessica Heiss, vérificatrice LEED, répond :

Si le taux d’occupation de votre bâtiment est actuellement faible en raison de la COVID-19 et que vous vous inquiétez des incidences que cela aura sur vos cotes de performance dans Arc, rassurez-vous, nous collaborerons avec toutes les équipes concernant leurs défis et leurs questions spécifiques. Envoyez un courriel à LEED Coach Canada, en indiquant le numéro de votre projet et en expliquant la situation. Nous serons heureux de vous aider.

Voici quelques façons de tenir compte de la baisse du taux d’occupation :

  • Utilisez une période de déclaration qui ne chevauche pas la période de perturbation. Notez que les équipes de projet bénéficieront d’une prolongation de 6 mois si elles sont incapables de soumettre leur rapport à temps en raison de la COVID-19.
  • Effectuez les enquêtes à temps, dans la mesure du possible, en demandant aux occupants à plein temps de répondre au questionnaire à distance et de fonder leurs réponses sur leurs expériences et leur comportement en matière de déplacements avant la COVID-19.
  • Mettez régulièrement à jour les données sur le taux d’occupation et les horaires de fonctionnement (voir Building Settings). Voir étalement la section « Weighted occupancy » du LEED v4.1 O+M Guide pour utiliser une seule valeur pondérée en fonction du temps qui tient compte de toutes les modifications dans le taux d’occupation pendant la période de déclaration. Vous aurez ainsi le portrait le plus exact de la performance du bâtiment à ce moment-là.
  • Veuillez noter que les mesures de la qualité de l’air intérieur ne peuvent être prises lorsqu’un bâtiment est vacant ou qu’il affiche un taux d’occupation considérablement réduit, puisque LEED v4.1 O+M exige que l’évaluation de la qualité de l’air intérieur soit effectuée pendant les heures normales d’occupation, dans des conditions de ventilation minimales typiques.
  • S’il est impossible d’effectuer les enquêtes auprès des occupants, les audits ou les mesures dans les délais prévus en raison de la COVID-19, votre équipe peut demander une prolongation de 6 mois pour exécuter toutes les activités reliées au rapport de performance en envoyant un courriel à LEED Coach Canada. L’équipe de projet devrait tenter d’exécuter toutes les actions requises aux fins du rapport annuel dès que l’occasion se présentera, dans la limite du raisonnable. Si vous avez besoin d’une prolongation de 6 mois, n’oubliez pas de fournir un texte explicatif lorsque vous soumettrez votre dossier d’examen de certification.

Pour de l’information additionnelle sur la gestion des impacts de la COVID-19, nous vous invitons à consulter les ressources suivantes :

mai, 2020

Logiciels pour aider à réduire le plus possible le carbone intrinsèque

L’analyse du cycle de vie (ACV) des bâtiments n’est peut-être pas une nouveauté, mais l’intérêt suscité par le carbone intrinsèque connaît une hausse fulgurante. En mettant maintenant l’accent sur les émissions de carbone plutôt que sur l’énergie, on a braqué les projecteurs sur un aspect souvent ignoré de la conception sobre en carbone. L’intérêt accru du marché a mené à la création de nouveaux produits et outils logiciels pour aider les équipes de conception à réduire leur carbone intrinsèque. Nous avons dressé une liste des outils les plus couramment utilisés au Canada et décrit brièvement le fonctionnement de chacun.

L’Athena Impact Estimator for Buildings demeure l’outil le plus couramment utilisé au Canada. Cet outil gratuit développé par l’Athena Sustainable Materials est conçu pour réaliser des ACV de bâtiments entiers, aussi bien que des ensembles individuels. Les utilisateurs peuvent rapidement saisir et décrire les ensembles du bâtiment pendant que le logiciel calcule une liste de matériaux et les impacts environnementaux associés. Les utilisateurs peuvent aussi importer leurs propres listes de matériaux. L’outil est également conçu pour faciliter les comparaisons. Les utilisateurs peuvent facilement effectuer des comparaisons côte à côte d’une conception à une autre tout en échangeant certains matériaux. L’estimateur d’impact fournit des valeurs de carbone intrinsèque et d’autres valeurs d’impact sur le cycle de vie pour toutes les étapes du cycle de vie.

One Click LCA est un progiciel de Bionova (Finlande) qui comprend des ensembles de données nord-américaines et qui gagne en popularité au Canada. Bien que One Click LCA ne soit pas un outil gratuit, il offre différents progiciels pour répondre aux besoins de différents types de professionnels. Les produits supérieurs proposent une intégration avec plusieurs outils de conception via une application pour Revit, une application pour IES-VE, via API, ou avec des données importées d’Excel ou d’IFC, ou une combinaison de tous ces éléments. Sa base de données de matériaux de construction couvre plus de 20 000 DEP pour l’Amérique du Nord et comprend des données génériques. De plus, grâce à une interface conviviale, le progiciel facilite la création et la comparaison de plusieurs conceptions de bâtiments, l’analyse comparative par rapport à des types de bâtiments moyens et les contrôles de plausibilité tant des données saisies que des résultats. Cet outil d’ACV de l’ensemble du bâtiment est également soutenu par un certain nombre de programmes complémentaires. Par exemple, le programme Carbon Designer permet une analyse facile à l’étape des esquisses pour laquelle vous n’avez besoin que de la forme et de la taille du bâtiment. Ainsi, les équipes de projet peuvent analyser rapidement les impacts des différentes formes de bâtiments, des matériaux et des devis. D’autres programmes complémentaires sont disponibles pour soutenir le développement de déclarations environnementales de produits (DEP), l’évaluation de la circularité et même le calcul du coût du cycle de vie.

Tally est une application pour Autodesk Revitt® qui permet d’effectuer l’analyse du cycle de vie de l’ensemble du bâtiment et d’effectuer des comparaisons entre différentes approches conceptuelles. Les utilisateurs de Tally peuvent s’attendre à payer des frais de licence annuels. Le logiciel s’intègre facilement dans le modèle des données du bâtiment (BIM), de sorte que les équipes de projet qui utilisent la BIM peuvent obtenir en temps réel l’information sur le carbone intrinsèque au fur et à mesure de l’avancement de la conception. Cela élimine l’étape additionnelle de l’ACV de l’ensemble du bâtiment tout en évitant le retard dans l’obtention de l’information associée à la réalisation d’une ACV dans une étendue des travaux distincte.

EC3 est l’un des outils les plus récents sur le marché, et contrairement aux outils précédents, il se concentre sur le carbone intrinsèque initial (phase A du cycle de vie), qui comprend la production de matériaux et leur utilisation dans la construction. L’outil est à la fois libre d’utilisation et ouvert et il peut être utilisé dans les phases de la conception ou de l’approvisionnement d’un projet. Au lieu de s’appuyer sur des données régionales génériques, il contient des milliers de déclarations environnementales de produits (DEP) numériques qui permettent aux propriétaires et aux décideurs politiques d’accéder aux données de la chaîne d’approvisionnement. Cela permet aux utilisateurs de définir dès le début des bases de référence et des objectifs de réduction du carbone intrinsèque, et de visualiser le potentiel d’un projet et les impacts réalisés sur le carbone intrinsèque.

Il y a plusieurs autres outils offerts sur le marché dans le monde entier. L’utilisation de l’outil approprié à votre projet peut vous assurer d’obtenir les données dont vous avez besoin à la phase du projet à laquelle vous en avez besoin pour permettre des réductions significatives du carbone intrinsèque.

mai, 2020

LEED et la COVID-19 : des réponses à vos principales questions  

Au CBDCa et à GBCI Canada, nous continuons de soutenir votre travail pendant que nous sommes tous confrontés aux impacts de la COVID-19. Malgré ces circonstances extraordinaires, notre équipe est toujours à l’œuvre et reste déterminée à vous offrir des examens de certification de qualité et un soutien pour toutes vos questions sur LEED.

Pour vous aider à vous y retrouver parmi les défis auxquels les équipes de projets sont confrontées en ce moment, nous avons dressé une liste des principales questions reçues par le service à la clientèle et nous y répondons dans la FAQ qui suit. Bien sûr, si vous avez une question qui n’est pas traitée ici, n’hésitez pas à nous contacter à LEED Coach Canada.

Comme toujours, nous sommes là pour vous aider.


Q. Nous ne pouvons pas resoumettre les documents de certification dans les délais prévus, à cause de la COVID-19. Pouvons-nous obtenir une prolongation de délai?
R. Envoyez un courriel à LEED Coach Canada en fournissant le numéro de votre projet et en expliquant la situation et nous serons heureux de vous aider.

Q. Le chantier de notre projet LEED Canada en construction a été fermé sur ordre du gouvernement provincial en raison de la COVID-19. Nous craignons de ne pas pouvoir terminer la construction et soumettre le dossier à LEED Canada avant la date limite du 31 octobre 2022. Pouvons-nous obtenir une prolongation de délai?
R. Pour l’instant, nous ne savons pas pendant combien de temps les chantiers seront arrêtés. Lorsque la construction redémarrera, envoyez un courriel à LEED Coach Canada si vous craignez encore de ne pas pouvoir respecter la date limite; veuillez alors indiquer le numéro de votre projet et expliquer les circonstances auxquelles votre projet a fait face.

Q. Je crains que la COVID-19 ait un impact sur les rapports de performance de mon projet LEED E+E. Que dois-je faire?
R. La baisse du taux d’occupation peut avoir des incidences sur les données et les résultats des bâtiments. Nous collaborerons avec chaque équipe pour ce qui concerne les questions liées à leur période de performance. N’hésitez pas à envoyer un courriel à LEED Coach Canada, en indiquant le numéro de votre projet et en expliquant la situation. Lorsque vous soumettrez votre projet à l’examen, ajoutez un texte expliquant la baisse du taux d’occupation et les mesures qu’elle a entraînées et joignez une copie de toute la correspondance avec notre personnel concernant la situation de votre projet.

Q. J’ai mis mes stratégies de nettoyage à jour en réponse à la COVID-19. Est-ce que cela aura des incidences sur ma certification?
R. Tous les projets doivent avoir confiance dans les mesures prises pour offrir un milieu sain et sécuritaire. Notre équipe technique LEED est à votre disposition pour vous aider à comprendre le lien entre vos choix et votre certification LEED. N’hésitez pas à envoyer un courriel à LEED Coach Canada en indiquant le numéro de votre projet et en expliquant la situation particulière ou en posant vos questions.

Q. Puis-je payer les frais de certification de mon projet LEED par virement bancaire électronique?
R. Oui, veuillez communiquer avec LEED Coach Canada et nous vous donnerons les instructions pour que votre entreprise puisse effectuer des paiements par virement bancaire électronique plutôt que par chèque.

avril, 2020

Nouveaux calculateurs et formulaires LEED v4.1  leed v4_1 icon

Plusieurs équipes de projet ont adopté certains crédits de LEED v4.1 pour leurs projets LEED v4 et elles devaient alors utiliser les calculateurs et les formulaires LEED v4 … mais plus maintenant. L’USGBC a récemment publié de nouveaux calculateurs LEED v4.1, la plupart en appui aux systèmes d’évaluation C+CB et C+CI. Semblables aux calculateurs de LEED v4, les nouveaux outils sont des calculateurs à base de tableurs conçus pour faciliter la documentation des crédits LEED v4.1 et réduire l’effort global de documentation de l’obtention des crédits. Vous trouverez tous les calculateurs LEED v4.1 dans les bibliothèques de crédits respectives, comme indiqué ci-dessous :

Quatre des crédits LEED v4.1 les plus largement adoptés sont les crédits Matériaux et ressources (MR) Divulgation et optimisation des produits de construction (BPDO) – Déclarations environnementales de produits (DEP); MRc BPDO – Approvisionnement responsable en matières premières; MRc BPDO – Ingrédients des matériaux; et QEIc Matériaux à faibles émissions. Les crédits BPDO sont tous documentés dans le calculateur BPDO qui a intégré les nouvelles pondérations de produits des DEP, a ajouté des types supplémentaires de programmes de déclaration des ingrédients des matériaux et a révisé les seuils minimums, qui sont tous des changements aux crédits LEED v4.1 respectifs qui favorisent l’adoption généralisée. Le calculateur des matériaux à faibles émissions a subi d’importantes modifications pour LEED v4.1 en raison de la recatégorisation de certaines des catégories de matériaux (p. ex., la séparation des murs, plafonds et isolation en catégories distinctes). Le calculateur comporte maintenant des onglets distincts pour chaque catégorie, en plus d’intégrer de nouvelles normes et différentes options de conformité pour chaque catégorie (p. ex., superficie, volume, coût). Toutes ces modifications visent à réduire les efforts de coordination pour les crédits BPDO et Matériaux à faibles émissions, et assurer la réussite de l’adoption de ces crédits.

Les équipes de projets LEED v4.1 peuvent télécharger directement les calculateurs et les documents d’accompagnement dans le formulaire LEED de chaque crédit dans LEED Online, ce qui réduit leurs efforts de coordination. Tous les formulaires LEED v4.1 sont intégrés dans LEED Online pour les projets LEED v4.1, ce qui résout les problèmes de compatibilité des navigateurs et accélère le temps de téléchargement. Les équipes de projets LEED v4 qui désirent adopter des crédits v4.1 peuvent utiliser les modèles de formulaires LEED v4.1 qui sont accessibles dans la barre latérale droite de LEED Online.

Pour un supplément d’information ou pour toute question, n’hésitez pas à communiquer avec LEED Coach Canada à LEEDCoach@gbcicanada.ca.

février, 2020

Frais incorrects dans LEED Online

Chaque mois, nous présentons une question intéressante qui a été posée à Coach LEED Canada concernant LEED v4 ou v4.1. Coach LEED Canada est appuyé par une équipe de professionnels aux divers parcours techniques de partout au Canada au sein de laquelle tous collaborent. Pour obtenir des réponses éclairées à vos questions sur LEED, veuillez envoyer un courriel à LEEDCoach@gbcicanada.ca.

Question:
Que dois-je faire si les frais d’inscription ou de certification de mon projet dans LEED Online ont été calculés selon le tarif de non-membre alors que je devrais payer le tarif de membre?

Cynthia Mayville, adjointe administrative des programmes du bâtiment durable, répond :

Ne pas générer de facture; si les frais indiqués dans LEED Online sont inexacts, pour quelque raison, veuillez communiquer avec LEED Coach Canada à LEEDCoach@gbcicanada.ca pour que nous puissions corriger la situation et nous assurer que vous payez le montant adéquat.

février, 2020

Des progrès sur le plan des bâtiments existants

Les bâtiments existants représentent une énorme occasion pour réduire les émissions de GES tout en menaçant l’atteinte des cibles nationales de réduction des émissions si des changements ne sont pas apportés. Pour faire des progrès sur le plan des bâtiments existants, nous devons d’abord comprendre comment ils fonctionnent aujourd’hui. Le Défi Divulgation du CBDCa contribue à l’avancement de l’analyse comparative et de la divulgation publique. Les résultats récemment annoncés de la première ronde de la nouvelle initiative à participation volontaire du CBDCa, le Défi Divulgation, comprenaient l’analyse comparative et la divulgation des données de plus de 700 bâtiments représentant plus de 10 % de l’immobilier commercial au Canada – un résultat digne de mention pour une initiative lancée il y a seulement huit mois!

Par ailleurs, LEED continue d’évoluer pour favoriser l’accélération du changement. LEED v4.1 O+M (exploitation et entretien) réduit considérablement les défis reliés à la certification pour des bâtiments qui n’ont jamais tenté de l’obtenir et la recertification LEED offre une voie simplifiée pour que les projets de nouvelle construction, d’aménagement intérieur et autres projets déjà certifiés LEED puissent obtenir la recertification en fournissant simplement des données de base sur la performance. Il en résulte que des propriétaires immobiliers vont de l’avant avec la certification de bâtiments pour lesquels ils ne l’auraient pas fait auparavant.

Soutenant LEED, la plateforme Arc est maintenant d’utilisation gratuite pour tout bâtiment, qu’il soit certifié LEED ou non! Arc fournit une solide plateforme pour la gestion de portefeuilles immobiliers partout dans le monde et elle est déjà utilisée pour près de 7 500 bâtiments. La conférence Greenbuild a donné lieu au lancement de plusieurs mises à jour importantes qui enrichiront encore davantage l’expérience et le pouvoir transformateur de la plateforme Arc.

  • Interface utilisateur améliorée : de nouveaux tableaux, graphiques et autres outils – tous conçus pour faciliter et simplifier la collecte et la divulgation des données! Ces nouveaux outils vous permettent de regrouper toutes les données massives de votre projet en un seul endroit tout en recevant de petites données exploitables dont vous pouvez tirer parti pour améliorer votre performance.
  • Nouveaux partenaires de l’intégration : Arc a étendu ses partenariats avec des entreprises technologiques de pointe pour offrir aux utilisateurs de nouveaux outils qui rendent Arc plus rapide, plus facile et plus évolutif que jamais auparavant.
  • Certificats de performance au niveau des catégories : Arc reconnaît maintenant les améliorations progressives en permettant aux équipes de projets de compléter les catégories une à la fois (énergie, eau, déchets, transport et expérience humaine) pour obtenir des certificats de performance au niveau des catégories. Les projets peuvent viser des niveaux de durabilité plus élevés au fil du temps et après avoir obtenu un certificat dans chacune des cinq catégories, ils sont prêts pour LEED.
  • La note d’amélioration de la plateforme Arc : Arc a toujours eu une note de performance pour vous permettre de comparer votre projet par rapport à d’autres projets dans le monde. La nouvelle note d’amélioration vous permet de suivre votre performance par rapport à votre propre plan à l’interne et de mesurer le progrès que vous réalisez année après année.

décembre, 2019

LEED v4.1 apporte d’importants changements aux projets multifamiliaux

Plus de 120 000 logements LEED ont été inscrits dans le pays, allant des habitations unifamiliales aux tours d’appartements et de condos de centaines d’unités. Dans un effort visant à harmoniser les options de conformité et à prioriser les besoins et les défis particuliers des projets résidentiels, LEED v4.1 fusionne les exigences de tous les projets multifamiliaux en un seul système d’évaluation – LEED v4.1 Residential BD+C: Multifamily Homes.

En vertu des versions antérieures de LEED, les voies menant à la certification des bâtiments multifamiliaux étaient comprises dans trois systèmes d’évaluation : C+CB Nouvelle construction (« NC »); C+CB : Multifamilial de moyenne hauteur (« Moyenne hauteur »), et C+CB : Habitations et multifamiliales de faible hauteur (« Habitations »).

Les équipes peuvent continuer d’inscrire des projets selon la version v4 de ces trois systèmes d’évaluation et elles peuvent substituer certains crédits du nouveau système d’évaluation LEED v4.1 Residential BD+C: Multifamily Homes. L’inscription au nouveau système d’évaluation n’est pas encore disponible et les équipes sont priées de noter que les projets multifamiliaux ne peuvent pas utiliser LEED v4.1 C+CB : Nouvelle construction.

Le CBDCa travaille avec ses comités pour examiner les exigences du nouveau système d’évaluation – si vous avez des commentaires à ce sujet, n’hésitez pas à nous en faire part. Il suffit de nous envoyer un courriel à LEEDCoach@gbcicanada.ca.

octobre, 2019

 

Quoi de neuf dans LEED v4.1 – Addenda de juillet  leed v4_1 icon

La version bêta de LEED v4.1 s’améliore sans cesse!

Le système LEED v4.1 a été lancé en version bêta pour permettre aux équipes de projets de profiter de ses améliorations importantes le plus rapidement possible et pour tirer parti de l’expérience de ces équipes avec des projets concrets et recueillir leurs commentaires et leurs suggestions avant le lancement de la version finale de LEED v4.1 (prévu en 2020). La démarche a porté fruit et la version bêta a été améliorée grâce à la participation du marché. Les dernières mises à jour ont été incluses dans les Guides bêta et les tableaux des addendas sont disponibles sur la page LEED v4.1 du site Web du CBDCa. Des addendas sont publiés tous les trimestres et intégrés aux ébauches de LEED v4.1. L’addenda de juillet 2019 comporte certaines modifications emballantes.

La modification la plus intéressante pour les équipes de projets canadiennes est une restructuration du crédit ET : Site hautement prioritaire de LEED v4.1 C+CB. Auparavant, l’Option 2 (Désignation prioritaire) de LEED v4, visait les projets qui utilisaient un programme national des États-Unis pour identifier les terrains propices au réaménagement, comme une communauté à faible revenu. Ces exigences avaient comme conséquence de rendre l’option inaccessible au Canada, car les emplacements semblables à ceux qui sont décrits dans cette option 2 ne sont pas identifiés à l’échelle nationale dans notre pays. Maintenant sous Site hautement prioritaire et développement équitable, les exigences adoptent une approche élargie et peuvent être appliquées dans diverses structures gouvernementales. C’est une approche réellement mondiale. Le CBDCa aimerait recevoir vos commentaires sur les nouvelles voies de conformité pour satisfaire aux exigences de « Economically Disadvantaged Community Location », « Equity & Community Benefits », et « Affordable Housing in Residential or Mixed-Use Projects ».

D’autre part, des orientations particulières ont également été ajoutées pour la condition préalable ÉA Performance énergétique minimale, à la rubrique Conseils internationaux. Les équipes de projets canadiennes doivent utiliser les facteurs d’émissions provinciales (lorsqu’elles sont disponibles) indiquées dans l’inventaire officiel canadien des gaz à effet de serre pour calculer les émissions de GES par source d’énergie; vous trouverez facilement ces facteurs dans le document suivant ENERGY STAR Portfolio Manager Greenhouse Gas Emissions Technical Reference.

septembre, 2019

Tarification et informations récentes sur LEED v4.1 E+E et la recertification LEED  leed v4_1 icon  

Améliorations à LEED Online

Arc appuie LEED v4.1 E+E en fournissant le pointage pour les cinq résultats de performance clés, comme Portfolio Manager le faisait pour l’énergie dans ses versions antérieures. Comme nouveauté emballante, LEED Online a maintenant une interface directe avec la plateforme Arc. Ainsi, les utilisateurs n’ont pas à quitter LEED Online pour saisir leurs données de performance, visualiser leur activité ou accéder aux analyses.

D’autres améliorations ont aussi été apportées récemment à LEED Online, dont l’ajout d’un bouton qui permet de commencer rapidement le processus de recertification LEED, et l’ajout de formulaires LEED v4.1 E+E qui faciliteront la documentation de la performance.

Les utilisateurs de la plateforme Arc auront aussi remarqué la parution de la version 3.0 de l’outil. Cette version comprend certains ajustements qui soutiennent pleinement les exigences de LEED v4.1 E+E et le modèle de recertification LEED. Le changement le plus important a trait à la cote de performance énergétique qui accorde maintenant une même pondération au carbone et à l’énergie à la source.

Publication de la grille tarifaire

La certification de LEED v4.1 pour exploitation et entretien des bâtiments et les recertifications LEED sont valides pour une période de trois ans. Pour en tenir compte, GBCI Canada a publié une grille tarifaire particulière pour ces certifications.

Pendant la période de validité de leurs certifications, les responsables des projets doivent saisir les données annuelles pour s’assurer que le projet maintient un haut niveau de performance. GBCI Canada exonérera des frais d’inscription tout projet de recertification qui a maintenu les données dans les années comprises entre les certifications.

avril, 2019

 

LEED zéro est ici!

LEED zéro a été annoncé dans le cadre de Greenbuild 2018. Ce nouveau programme vise à reconnaître les projets LEED qui atteignent le nez zéro dans divers paramètres clés de la performance, à savoir le carbone, l’énergie, l’eau ou les déchets. Depuis des années, les projets LEED visent à réaliser un changement transformateur par une approche holistique. LEED zéro est un complément à LEED qui reconnaît les projets qui ont atteint le net zéro sur une période d’exploitation d’une année.

Le CBDCa se réjouit grandement de la reconnaissance des projets qui atteignent le jalon essentiel des émissions de carbone nettes zéro et s’attend à ce que le Programme du bâtiment à carbone zéro s’intègre harmonieusement aux exigences de LEED zéro.

L’USGBC a lancé LEED zéro de façon informelle en septembre dernier, au Global Climate Action Summit. Le programme est ouvert à tous les projets certifiés LEED en vertu des systèmes d’évaluation C+CB, C+CI ou E+E ou qui sont enregistrés à la certification E+E.

Novembre 2018

LEED v4.1 annoncé à Greenbuild  leed v4_1 icon

Greenbuild 2017, qui s’est tenu à Boston dans la semaine du 6 novembre, a été une source d’information de premier plan pour l’industrie et l’occasion de diffuser plusieurs nouvelles intéressantes. Pour les utilisateurs canadiens de LEED, la nouvelle la plus marquante est certainement l’annonce du lancement prochain de la version 4.1 de LEED (LEED v4.1).

Partout dans le monde, le marché acquiert rapidement de l’expérience avec LEED v4 et les commentaires des utilisateurs sont à la base des modifications qui seront apportées dans LEED v4.1. Le CBDCa contribue à orienter le perfectionnement de LEED v4 et transmet les commentaires recueillis auprès des intervenants canadiens par son engagement soutenu avec les équipes de projets. Le Canada est également bien représenté dans les groupes consultatifs techniques et le Comité directeur LEED. Nous sommes convaincus que les modifications apportées amélioreront considérablement l’expérience des Canadiens qui visent l’obtention d’une certification LEED.

LEED v4.1 n’est pas une mise à jour majeure de LEED, mais plutôt une amélioration. Les commentaires du marché et une analyse des taux d’obtention des crédits ont aidé à cerner les difficultés du marché à satisfaire aux exigences actuelles.

LEED v4.1 devrait être publié au premier trimestre de 2018, alors que LEED pour les habitations devrait l’être avant la fin de 2017. Pour obtenir le soutien de l’industrie, LEED v4.1 fera l’objet d’un examen public en 2018 et d’un scrutin, probablement en 2019. Dans l’intervalle, les équipes de projet pourront expérimenter le nouveau système d’évaluation et profiter de toutes ses améliorations. Elles auront aussi l’option de continuer avec les exigences établies dans LEED v4.

Parmi les changements prévus les plus intéressants, mentionnons :

  • des mises à jour concernant les options complexes des crédits sur les matériaux, l’éclairage naturel et l’acoustique;
  • des exigences d’efficacité énergétique plus rigoureuses;
  • des mesures pour augmenter l’adoption du système d’évaluation E+E pour favoriser une plus grande transformation du marché;
  • l’intégration des divers systèmes d’évaluation qui s’appliquent aux habitations et aux bâtiments multifamiliaux dans un nouveau système d’évaluation LEED for Residential (LEED pour bâtiments résidentiels).

Restez à l’affût pour tout savoir sur la prochaine évolution de LEED. Pour en savoir davantage sur l’information fournie à Greenbuild, consultez cet article de blogue.

novembre 2017

Vous démarrez un projet LEED v4? Commencez avec le CBDCa!  

L’équipe du service à la clientèle du CBDCa est à votre disposition pour répondre à vos questions d’aspects techniques sur LEED v4. Il suffit de transmettre vos questions à info@cagbc.org et elles seront acheminées au spécialiste du sujet concerné.

Il est facile d’inscrire un projet à LEED v4. Pour commencer, inscrivez le projet par l’entremise du site Web du CBDCa comme vous le feriez normalement, puis choisissez le système d’évaluation LEED v4 qui s’applique à votre projet. Pour des renseignements additionnels sur les nombreux systèmes d’évaluation, consultez les Directives de sélection d’un système d’évaluation LEED v4. Après avoir inscrit le projet, les équipes reçoivent des instructions pour créer le profil du projet dans LEED Online, une plateforme qui les aide à coordonner et à expédier les documents requis et à suivre les processus de certification.

Pour un supplément d’information sur la certification LEED v4, veuillez consulter notre site Web et n’oubliez pas de consulter les Voies de conformité alternatives (VCA) pour le Canada.


avril 2017

Haut de la page

 


Les éléments essentiels de la certification


Deux examens pour les crédits LEED v4 design

Les équipes de projets LEED v4 C+CB et C+CI peuvent profiter du processus d’examen distinct qui leur permet de soumettre les examens de la conception et de la construction séparément, dans les deux cas à deux reprises. Les équipes de projets doivent toutefois être conscientes que les crédits demandés pour un examen de la conception sont admissibles (uniquement) à deux examens, généralement l’examen préliminaire et l’examen final de la conception. Le fait de soumettre de l’information supplémentaire sur un crédit qui n’a pas été accordé à l’issue de l’examen final de la conception au moment de l’examen préliminaire de la construction est considéré comme un appel de la décision rendue et les frais d’appel pour un examen additionnel s’appliqueront.

L’équipe qui n’est pas prête à donner suite aux commentaires de l’examen préliminaire avant une date ultérieure peut décider de ne pas soumettre un crédit donné à l’examen final de la conception et d’attendre plutôt de le soumettre pour cet examen final lors de l’examen préliminaire de la construction. Dans ce cas, le crédit aurait été examiné deux fois sans qu’il ait fallu faire appel de la décision.

Il est important de noter que ce processus est différent de celui de LEED Canada NC 2009, selon lequel les demandeurs sont invités à soumettre des précisions supplémentaires pour n’importe quel crédit de l’examen de la conception pendant le premier examen de construction, sans que ce soit considéré comme un appel. Pour de l’information additionnelle sur les processus de LEED v4, veuillez consulter les Guides de la certification LEED offerts en ligne.

mars, 2021

Les besoins des Canadiens ont été pris en compte dans les mises à jour de LEED v4.1 BD+C et ID+C    

Le CBDCa se réjouit de constater que les besoins du marché canadien sont pris en compte dans les addendas de 2020 pour LEED v4.1 BD+C et ID+C. Grâce à un examen minutieux de nos groupes consultatifs techniques, nous avons pu identifier et faire valoir avec succès des modifications à LEED v4.1 qui tiennent compte de l’expérience des équipes de projets canadiennes. Les utilisateurs de LEED accueilleront favorablement ces addendas, car ils mettent l’accent sur les résultats les plus importants pour les projets et ils facilitent l’obtention de la certification.

On prévoit que ces addendas constituent les plus importantes mises à jour de LEED v4.1 BD+C et ID+C avant qu’elles ne soient soumises au scrutin, qui devrait avoir lieu en 2021. Les plus récentes modifications permettront à LEED v4.1 d’accélérer et d’intensifier la transformation du marché.

Vous trouverez les addendas et les documents bêta mis à jour sur le site Web du CBDCa; nous vous invitons à nous faire part de vos réflexions en communiquant avec info@cagbc.org.

Visualisez les deux premières vidéos d’une série de courtes vidéos qui présentent plus à fond les modifications les plus importantes!

  • EQ Quality Views (QEI Vues de qualité) : Renseignez-vous sur une révision de l’évaluation des types de vues qui réduit l’effort et simplifie les exigences – par exemple, en éliminant les éléments subjectifs comme les « facteurs de vue » et les « vues de mouvement ». 
  • Location and Transportation Category Part 1 (Catégorie Emplacement et transport, partie 1) : Cette vidéo met en évidence les principales améliorations qui facilitent l’accès aux crédit Densité environnante et utilisations diverses. Ainsi, les projets n’ont maintenant qu’à utiliser Walk Score® pour être admissible à tous les points du crédit Densité environnante et utilisations diverses.

Vous vous demandez quelle version des addendas est disponible pour votre projet? Les équipes de projets doivent suivre les addendas publiés avant la date d’inscription de leur projet. Bien que ce soit optionnel, il leur est toutefois recommandé de suivre aussi les addendas publiés par la suite. Notez que tous les nouveaux addendas peuvent être adoptés sur la base de crédit par crédit, mais lorsque des crédits sont connexes (comme le préalable ÉA Performance énergétique minimale et le crédit ÉA Optimiser la performance énergétique), il faut utiliser une même version des addendas.

décembre, 2020

Les formulaires types de LEED v4.1 se trouvent dans LEED Online  

Ouvrez une session dans votre compte LEED Online et cliquez sur le menu « v4.1 Sample Forms » où vous pourrez effectuer la recherche selon le système d’évaluation, la catégorie de crédit, le nom du crédit et la version du formulaire.

octobre, 2020

LEED v4.1 C+CI Processus intégré Option 2. Bâtiment certifié LEED

Saviez-vous que le crédit Processus intégré de LEED v4.1 C+CI avait ajouté une nouvelle option pour le fait d’être un bâtiment certifié LEED? Les projets LEED v4 et LEED v4.1 C+CI peuvent se prévaloir de cette option si le bâtiment de base est certifié en vertu d’un système d’évaluation LEED de l’ensemble du bâtiment (C+CB ou E+E), y compris dans des versions antérieures de LEED Canada. Si la certification du bâtiment de base est toujours en suspens au moment de l’examen préliminaire du projet, ce crédit peut être ajouté à la phase de l’examen final, lorsque la certification du bâtiment de base sera finalisée. Vous pouvez effectuer une recherche sur les certifications dans la base de données des projets.

octobre, 2020

Comment éviter ces problèmes courants liés aux inscriptions sur LEED Online  

  • Adressez toutes vos questions à LEED Coach Canada. Si vous les adressez à USGBC LEED Coach, soyez conscients que cela retardera la réponse à votre question de 3 à 4 semaines.

  • La personne qui inscrit un projet dans LEED Online devient automatiquement l’administrateur du projet. Seule cette personne peut transmettre le rôle d’administrateur de projet à une autre personne. Si elle quitte l’entreprise, assurez-vous qu’elle confie son rôle à un autre membre de l’équipe. Notez que tous les niveaux d’autorisation peuvent soumettre le projet à l’examen. Communiquez avec LEED Coach Canada si vous avez besoin d’aide.

  • Si vous avez inscrit un projet selon le mauvais système ou la mauvaise version d’un système d’évaluation, vous ne pouvez pas apporter la correction vous-même sur LEED Online; vous aurez besoin de l’aide de LEED Coach Canada. Vous devez payer les frais d’inscription de votre projet avant que la correction ne puisse être apportée. Après avoir payé les frais, veuillez communiquer avec LEED Coach Canada.

  • Lors de la production de la facture pour les frais d’inscription, les coordonnées par défaut sur la facture seront celles de la personne inscrite au profil du projet dans LEED Online. Assurez-vous d’entrer les informations exactes sur le propriétaire sur la facture. Une fois que la facture a été produite, vous ne pouvez pas la corriger et vous devrez communiquer avec LEED Coach Canada pour obtenir de l’aide.

  • Si vous êtes un membre de la catégorie Spécialiste du CBDCa, assurez-vous que l’adresse courriel que vous utilisez pour inscrire des projets dans LEED Online est l’adresse courriel qui est reliée à votre adhésion au CBDCa. Vous serez alors certain d’obtenir le tarif des membres sur les frais d’inscription et de certification.

  • Veuillez noter que tous les projets v4 et v4.1 canadiens sont soumis dans LEED Online et reçoivent un numéro de projet de l’USGBC. Ils reçoivent aussi un numéro de projet du CBDCa qui ne sert qu’à l’inclure dans la base de données des projets du CBDCa.

septembre, 2020

Addendas de juillet à LEED v4  

Les addendas de juillet à LEED v4 comprennent quelques modèles, formulaires et calculateurs importants :

Nouveaux modèles pour des politiques et des plans de projets LEED v4.1 O+M

Nouveaux formulaires et calculateurs v4 :

Des tableaux d’addendas ont été créés pour LEED v4.1 BD+C et ID+C et comprennent notamment l’ajout des étiquettes Global Green TAG PHD comme un programme acceptable de déclaration des ingrédients des matériaux.

Nouveaux crédits pilotes :

septembre, 2020

Projets de groupe (appelés auparavant projets de bâtiments multiples)

Il est parfois difficile de déterminer les limites du projet LEED lorsqu’il y a plusieurs bâtiments sur le site. Dans les systèmes LEED v4 et LEED v4.1, l’exigence minimale de programme no2 : Must use reasonable LEED boundaries (doit utiliser des limites raisonnables pour le projet LEED) précise dans quelle situation il peut y avoir d’autres bâtiments dans les limites du projet LEED. Ainsi, lorsqu’un petit bâtiment (moins de 1 000 pi2/93 m2) qui ne peut être certifié se trouve à l’intérieur des limites du projet LEED, par exemple, un poste de garde, l’équipe de projet peut l’inclure ou l’exclure de la certification, à sa discrétion, pourvu qu’elle le fasse de manière cohérente. Toutefois, tous les bâtiments pouvant être certifiés qui sont situés dans les limites du projet LEED doivent être inclus dans le cadre d’une certification et d’une évaluation pour tout le groupe. Pour exclure d’autres bâtiments susceptibles d’être certifiés qui sont sur le site du projet LEED, il faut tracer les limites du projet LEED de manière à ce que seul le bâtiment faisant l’objet de la certification soit à l’intérieur des limites.

Si l’équipe de projet souhaite inclure plusieurs bâtiments pouvant être certifiés dans les limites du projet et que deux bâtiments ou plus sur le site ont la certification, elle doit suivre les LEED Campus Guidance for Projects on a Shared Site (directives relatives à un campus LEED pour les projets sur un même site) pour déterminer l’admissibilité à l’Approche de groupe. À noter qu’une certification d’un projet de groupe doit satisfaire à tous les critères suivants :

  • Les bâtiments d’un projet de conception et construction doivent faire l’objet du même contrat de construction et être construits en même temps.
  • Les bâtiments d’un projet d’exploitation et entretien doivent appartenir au même propriétaire et être gérés par une même entité en plus de partager la même période de performance. Tous les bâtiments doivent également avoir les mêmes types d’espaces.
  • Tous les bâtiments doivent utiliser le même système d’évaluation et les mêmes voies de conformité pour tous les préalables et les crédits.
  • Les calculs et la documentation de tous les préalables et des crédits visés doivent représenter le site entier et tous les bâtiments situés dans les limites du projet LEED.
  • Chaque bâtiment du projet de groupe doit se qualifier indépendamment pour le système d’évaluation choisi.

Si vous avez déterminé que votre projet répond aux critères d’une certification de projet de groupe, assurez-vous d’inscrire le projet de groupe adéquatement dans LEED Online et de préciser que le projet vise la certification de groupe, puis entrez le numéro des bâtiments. Veillez à ce que la superficie de plancher brute corresponde à celle de tous les bâtiments inclus dans le projet, afin que les frais soient calculés adéquatement. Lorsque la certification porte sur plusieurs bâtiments, les frais applicables à chacun d’entre eux sont calculés séparément. Toutefois, comme le processus de documentation à soumettre est simplifié, les équipes de projet en retirent un avantage.

Vous trouverez des directives sur l’obtention des crédits pour les projets de groupe dans les annexes C et D du « LEED Campus Guidance » ou dans les guides de référence LEED v4 sous Further Explanations / Project Type Variations (autres explications / variantes selon les types de projets) pour chaque crédit. À noter que les crédits ne peuvent pas tous être documentés comme s’il n’y avait qu’un seul bâtiment. Certains crédits doivent être documentés séparément pour chaque bâtiment, comme le crédit LEED v4 C+CB, ET : Accès aux transports en commun de qualité.

(Les directives mentionnées ci-dessus s’appliquent aux projets canadiens LEED v4 et LEED v4.1. Pour les projets de bâtiments multiples inscrits à la certification LEED Canada pour les nouvelles constructions ou pour le noyau et l’enveloppe, voir l’introduction du Guide de référence LEED Canada pour la conception et la construction de bâtiments durables 2009. Pour les projets LEED Canada BE : E&E 2009, voir le Guide d’application pour les projets de bâtiments multiples dans LEED Canada BE : E&E.)

Si vous avez inscrit par erreur un projet de groupe comme un projet individuel, veuillez communiquer avec LEED Coach Canada pour désactiver l’inscription erronée et procéder à l’inscription comme projet de groupe.

juillet, 2020

Addendas du mois d’avril pour LEED v4 D+C et O+M

L’USGBC a publié les addendas trimestriels aux systèmes d’évaluation et guide de référence LEED le 10 avril 2020, ainsi que des corrections aux guides de référence pour les systèmes d’évaluation LEED v4 D+C et O+M; une nouvelle interprétation LEED, cinq nouveaux crédits pilotes et quelques ressources mises à jour.

Les corrections aux guides de référence LEED v4 pour D+C et O+M clarifient des exclusions permises pour les charges connectées d’utilisation finale pour le crédit ÉA – Comptage de l’énergie avancé. Pour de plus amples renseignements, les tableaux d’addendas du 10 avril 2020 pour LEED v4 BD+C, ID+C et O+M peuvent être consultés dans la section Resources du site Web de l’USGBC en sélectionnant le filtre Addenda.

La nouvelle LEED Interpretation 10499 pour les projets LEED v4 BD+C et O+M, au préalable ÉA – Comptage de l’énergie au niveau du bâtiment, explique comment exclure la consommation d’énergie de véhicules électriques pour les véhicules de service, les automobiles privées et les autobus qui utilisent l’équipement de recharge des véhicules électriques (ERVE) fourni par le projet. À noter que les exclusions ne sont permises que si l’ERVE fait l’objet d’un comptage divisionnaire et qu’elles ne peuvent être appliquées pour des véhicules électriques utilisés sur place (p. ex., des chariots élévateurs électriques, etc.).

Les points saillants des nouveaux crédits pilotes sont les suivants : Alternative Performance Rating Method (Autre méthode d’évaluation de la performance) pour LEED v4 ID+C: Commercial Interiors (C+CI : Espaces commerciaux), Advanced Transportation Monitoring Systems (Systèmes avancés de surveillance du transport) pour LEED v4.1 BD+C: New Construction(C+CB : Nouvelles constructions) et Advanced Transportation Monitoring (Suivi avancé du transport) pour LEED v4.1 O+M: Existing Buildings (E+E : Bâtiments existants).

Les addendas d’avril comprenaient également des mises à jour et des corrections de bogues dans les calculateurs Minimum Energy Performance (Performance énergétique minimale) et Rainfall Events (Événements de précipitation) de LEED v4.1.

Formulaires pour les substitutions de crédit LEED v4.1

Avec la publication des nouveaux formulaires modèles de LEED v4.1 (que vous trouverez dans la barre latérale droite de LEED Online), la section « Process for attempting credit substitutions » des guides bêta de LEED v4.1 a été révisée pour inclure des directives particulières sur la façon de soumettre les nouveaux formulaires.

Pour connaître tous les détails, voir les tableaux d’addendas pour LEED V4.1 BD+C et LEED v4.1 ID+C, et pour un guide étape par étape sur l’utilisation des formulaires modèles pour les substitutions de crédits v4.1, consultez cet article.

mai, 2020

Principales étapes de la soumission des documents dans LEED Online

Votre projet est-il prêt à être soumis à la certification? Comme LEED Online est un nouvel outil pour nombre d’équipe de projets, nous avons décrit les étapes à suivre. Veuillez noter que l’outil LEED Online est en anglais seulement.

  • Vous êtes-vous assuré que les renseignements sur le projet sont complets et que toutes les conditions de soumission du projet sont remplies, conformément au formulaire de Renseignements sur le projet (Project Information – PI)?
  • Avez-vous téléchargé toute la documentation et les calculateurs Excel requis? La superficie de plancher brute est-elle constante dans toute la documentation du projet?

1) « READY FOR REVIEW » (prêt pour examen)

Une fois que vous avez téléchargé toute la documentation, une coche grise à gauche du nom du crédit indique que le crédit est « READY FOR REVIEW ». Après avoir sélectionné la coche grise, elle deviendra verte et la liste déroulante dans la ligne du crédit indiquera « READY FOR REVIEW ».

2) « SUBMIT FOR REVIEW » (soumettre à l’examen) – ÉTAPE 1

Lorsque tous les préalables et les crédits que vous prévoyez de soumettre sont marqués « READY FOR REVIEW », appuyer sur le bouton « SUBMIT FOR REVIEW » au haut de la page.

3) « SUBMIT FOR REVIEW » (soumettre à l’examen) – ÉTAPE 2

Il y a une étape de vérification importante : vous devez confirmer la soumission des documents en examinant les crédits marqués prêts pour examen, puis cliquer ensuite sur le bouton « SUBMIT » (Soumettre) au haut de la page.

Après avoir complété les étapes ci-dessus, le paiement requis sera établi selon la superficie de plancher brute fournie dans LEED Online. Votre examen de certification commencera une fois le paiement effectué.

Si vous avez de la difficulté à soumettre votre projet à l’examen, n’hésitez pas à communiquer avec LEED Coach Canada à LEEDCoach@gbcicanada.ca.

février, 2020

Vérifiez vos points! Trois choses à surveiller dans l’onglet Crédits de LEED Online

1 Vous soumettez votre projet à l’examen final? N’oubliez pas de vérifier dans LEED Online si vous tentez d’obtenir suffisamment de points pour obtenir une certification (le niveau Certifié commence à 40 points). LEED Online inclut les points refusés dans le score général de crédits « visés ». Il faut donc soustraire ces points pour vous assurer que le projet soumis aura assez de points.

2 Portez une attention spéciale aux crédits qui comportent plusieurs points, comme celui sur la Réduction de la consommation d’eau à l’intérieur.

Si vous devez ajuster le nombre de points visé dans un crédit à plusieurs points, vous pouvez le faire à l’onglet « Thresholds » en sélectionnant le seuil approprié. Votre équipe de projet peut ainsi faire le suivi exact de votre score final.

3 Les points de priorité régionale sont automatiquement calculés dans le score visé global et, s’ils sont obtenus, inclus dans le total attribué. Dans l’onglet des crédits, cherchez l’icône de priorité régionale à l’extrême droite dont la couleur passera du gris à l’orange si le crédit est obtenu.

décembre, 2019

Précertification dans LEED Online

Chaque mois, nous présentons une question intéressante qui a été posée à Coach LEED Canada concernant LEED v4 ou v4.1. Coach LEED Canada est appuyé par une équipe de professionnels aux divers parcours techniques de partout au Canada au sein de laquelle tous collaborent. Pour obtenir des réponses éclairées à vos questions sur LEED, veuillez envoyer un courriel à LEEDCoach@gbcicanada.ca.

Question:

Qu’est-ce que la précertification et pourquoi cette voie est-elle sélectionnée dans LEED Online?

Amanda Ashmore, examinatrice LEED, répond à cette question :

La valeur de sélection par défaut dans l’onglet « Timeline » d’un projet C+CB dans LEED Online porte sur la voie de la précertification et certains en sont surpris. La précertification est une voie d’examen disponible moyennant le paiement de frais additionnels pour tous les projets LEED v4 C+CB et les projets E+E qui visent la voie de la performance. Cette étape additionnelle et optionnelle de l’examen aide les équipes de projets à déterminer les crédits et les préalables qu’ils obtiendront probablement lors de l’examen de certification complet. Les résultats peuvent servir à démontrer un engagement à l’égard de LEED et contribuer au marketing des caractéristiques écologiques uniques d’un projet pour attirer des locataires et des financiers. La précertification ne raccourcit pas l’examen de certification complet qui est requis pour obtenir la certification LEED.

Les projets LEED Canada n’avaient pas cette option de précertification et c’est pourquoi ce terme est nouveau pour nombre d’entre vous. Assurez-vous de vérifier que la voie de certification reflétée dans l’onglet « Timeline » de LEED Online est correcte pour votre projet afin que les formulaires LEED appropriés soient disponibles dans l’onglet « Credits ». Les équipes peuvent changer de voie de certification et opter pour l’examen de la conception et de la construction ou l’examen standard selon leur demande au système d’évaluation du projet. Si vous avez des questions à ce sujet, n’hésitez pas à nous envoyer un courriel à : LEEDCoach@gbcicanada.ca.

Si vous avez décidé de viser la précertification de votre projet, dans la plupart des cas les formulaires LEED ne seront pas disponibles dans LEED Online. Vous devrez plutôt remplir et téléverser la feuille de travail de précertification accompagnée de toute documentation d’appui, souligner les préalables et les crédits appropriés comme étant prêts pour l’examen à l’onglet « Credits » et soumettre le tout à l’examen. Une fois obtenue, la précertification est valide pour trois ans.

novembre, 2019

 

Coach LEED Canada : Un soutien adapté au marché pour les projets LEED  

Coach LEED Canada offre un soutien bilingue, adapté au marché, à la grandeur du pays pour vos projets de Leadership in Energy and Environmental Design (LEED). Avec Coach LEED Canada, GBCI Canada met à profit l’expertise que nous avons développée depuis que le CBDCa a publié la première adaptation canadienne de LEED en 2004.

Offert par l’entremise de GBCI Canada, le programme Coach LEED Canada compte sur un personnel formé de spécialistes du domaine qui connaissent le pouls du marché canadien. En tant que vérificateurs de LEED v4, ils sont en mesure de bien représenter les besoins canadiens quand vient le temps d’élaborer des voies de conformité alternatives et de faire évoluer les systèmes d’évaluation comme LEED v4.1.

Si vous travaillez sur un projet LEED et que vous avec des questions, l’équipe de Coach LEED Canada est là pour vous. Nous offrons un service rapide et nous répondons généralement à vos questions dans un délai de cinq jours ouvrables, les réponses étant fournies par l’organisme de certification qui examinera votre projet LEED.

Pour un supplément d’information sur le programme Coach LEED Canada, envoyez un courriel à : LEEDCoach@gbcicanada.ca.

septembre, 2019

N’hésitez pas – Des substitutions de crédits LEED v4.1 donnent des résultats positifs  leed v4_1 icon  

Nombre de personnes ont manifesté leur intérêt envers la flexibilité et les améliorations offertes par LEED v4.1, mais leurs projets en cours ne sont peut-être pas à une étape où il convient d’adhérer entièrement à la version la plus récente. Toutefois, tous les préalables et les crédits de C+CB et C+CI v4.1 peuvent être utilisés par les projets LEED v4 – voir les guides bêta pour des directives particulières sur la substitution de certains crédits.

Comme les systèmes d’évaluation bêta font l’objet d’un projet pilote, les équipes de projets LEED v4 sont encouragées à mettre en œuvre les stratégies de LEED v4.1 à la carte, selon qu’elles s’appliquent à leurs projets. Cela donne une chance au marché canadien d’utiliser son expérience pratique de projets pour orienter et accélérer le développement des exigences qui feront l’objet d’un scrutin. Nous vous rappelons d’ailleurs que vous pouvez transmettre vos commentaires en tout temps a LEED Coach Canada.

Les vérificateurs LEED v4 ont récemment observé une adhésion à des stratégies de LEED v4.1 sur des projets LEED v4, surtout lorsque ces stratégies offrent une assurance ou une possibilité additionnelle aux équipes qui soumettent leur premier projet LEED v4. L’équipe de Prairie Architects Inc. avait déjà reçu le rapport de l’examen de certification préliminaire de son projet lorsque LEED v4.1 a été publié. Ses membres ont été emballés par les occasions offertes par les modifications apportées au système d’évaluation et même entre deux examens de certification, ils ont pu affiner leur approche et substituer quatre crédits pour l’examen de certification final de leur projet.

Alara Matsyk, coordonnatrice des bâtiments durables sur le projet, a souligné que les changements apportés au crédit Divulgation et optimisation des produits de construction – Approvisionnement de matières premières de LEED v4.1, en particulier, a permis à l’équipe d’obtenir un point additionnel pour le travail qu’elle avait effectué en matière de réutilisation de matériaux. « Ce n’était qu’un point pour ce crédit, mais chaque point a son importance », a-t-elle souligné. « Nous n’avons pas pu profiter de plusieurs améliorations de LEED v4.1, mais la nouvelle version semble prometteuse pour les futurs projets au Manitoba. De manière générale, nous avons eu l’impression que l’industrie avait été écoutée et nous avons hâte de voir les autres changements positifs dans cette version bêta v4.1. » Lisez l’étude de cas sur l’aménagement des bureaux de Prairie Architects à Winnipeg, maintenant certifié LEED v4 C+CI, Platine.

août, 2019

Du nouveau pour le crédit PI – Processus intégratif de LEED v4.1 C+CB et C+CI  leed v4_1 icon

Les modifications apportées au Crédit PI : Processus intégratif offrent une plus grande flexibilité aux équipes de projets pour démontrer leur approche intégrative à la prise de décisions. Le but du crédit reste le même, soit de favoriser une analyse précoce des relations entre les systèmes du bâtiment et les disciplines au sein de l’équipe du projet. Les exigences de documentation ont toutefois été mises à jour. Auparavant, les équipes de projets devaient remplir une feuille de travail détaillée pour décrire les exigences de projet du propriétaire, les évaluations pour la base du design et les résultats de la construction. Dans LEED v4.1, l’équipe doit fournir une lettre qui décrit l’impact de l’approche intégrée sur les plans de l’amélioration de l’interaction entre les membres de l’équipe du projet et de l’amélioration du résultat pour le projet. La lettre doit inclure un sommaire distinct pour chaque domaine analysé et décrire comment l’analyse a orienté les décisions. La lettre doit être un effort d’équipe; orientée par le facilitateur du processus intégratif; signée par tous les principaux membres de l’équipe du projet; et mise à la disposition de tous les intervenants clés. Cette plus grande flexibilité encourage la participation de tous les membres de l’équipe du projet à la phase de la communication d’informations.

Pour obtenir le crédit dans LEED v4.1, il faut évaluer les systèmes reliés à la consommation d’eau et d’énergie. Les équipes peuvent obtenir un point de performance exemplaire pour l’analyse des buts du projet sous un angle additionnel pour démontrer les résultats et les avantages du processus intégratif. Parmi les domaines additionnels pouvant être ainsi évalués, mentionnons la sélection de l’emplacement, l’équité sociale, la santé et le bien-être ou tout autre domaine pertinent pour le projet

juin, 2019

Y a-t-il des exemptions pour certaines petites superficies non terminées dans LEED v4?

Les équipes de projets LEED Canada NC 2009 profitaient d’une exemption pour les petites superficies locatives de leurs projets pour lesquelles il était difficile de faire respecter les exigences par des baux locatifs obligatoires. Cette exemption pour 10 % de la superficie de plancher (20 % dans les projets à usages mixtes) était décrite dans le Guide de référence LEED Canada pour la conception et la construction de bâtiments durables et elle a été clarifiée plus tard dans la DIC 976.

La LEED Interpretation (LI) 10102 a récemment été mise à jour pour offrir une orientation semblable pour les projets LEED v4. Généralement, tous les espaces non terminés dans les projets LEED v4 C+CB (à l’exception des projets de noyau et enveloppe) doivent suivre les instructions de la section « Getting Started » du Guide de référence LEED C+CB v4en ce qui a trait aux directives aux locataires ou aux lettres d’engagement des propriétaires. Cette information a également été décrite dans le numéro de novembre 2017 du Bulletin technique LEED. L’interprétation LI 10102 précise ce qui suit :

Pour faciliter la documentation, les bâtiments qui comprennent des espaces non terminés représentant jusqu’à 10 % de la superficie brute ou 20 000 pieds carrés bruts (selon la plus petite éventualité) ne seront pas tenus de fournir une lettre d’engagement du propriétaire ou des directives aux locataires pendant la soumission du dossier de certification LEED. Ces projets doivent se conformer à toutes les autres dispositions décrites dans cette interprétation LEED.

Toutefois, comme pour LEED Canada NC 2009, cette exemption ne s’applique pas aux préalables et aux crédits pour lesquels des bases de référence ont été établies (par exemple, Réduction de la consommation d’eau à l’intérieur et Performance minimale/optimisation de la performance énergétique). Comme il est expliqué dans la LI, le cas proposé doit être maintenu équivalent au cas de référence pour les espaces non terminés, sauf si des baux de location obligatoires peuvent être fournis.

avril, 2019

Comment accélérer la certification LEED v4 de votre projet

Pour chaque projet, il est possible d’obtenir la certification dès après l’évaluation préliminaire; les évaluateurs du CBDCa aimeraient d’ailleurs que ce soit votre cas. Le problème le plus récurrent dans les soumissions des projets LEED v4 est celui des documents manquants, ce qui a pour effet de retarder le processus et qui exige un effort additionnel pour les équipes de projets. Contrairement au processus d’évaluation LEED Canada avec lesquels les praticiens canadiens étaient familiers, LEED v4 n’offre pas de formulaire « d’évaluation de l’exhaustivité ». Les équipes de projets doivent plutôt utiliser la plateforme LEED Online. L’évaluation de leur projet commence dès la réception du dossier et du paiement requis. Si les documents soumis sont incomplets, l’évaluation est suspendue le temps que les documents additionnels demandés soient reçus, ce qui retarde la procédure. Dans la plupart des cas, lorsqu’il manque des documents, l’évaluateur n’a pas l’occasion de demander des éclaircissements, ce qui augmente le risque de non-obtention du préalable ou du crédit.

Avant de soumettre leur projet à la certification, les équipes sont encouragées à s’assurer que tous les documents décrits dans le formulaire LEED de chaque préalable et de chaque crédit ont été téléchargés dans LEED Online. Pour éviter que des crédits soient en suspens et assurer la réussite de votre évaluation préliminaire, veuillez :

  • Remplir la documentation d’information sur le projet. Portez une attention particulière pour inclure toutes les données sur l’usage et la superficie de plancher du bâtiment, téléchargez un plan de l’emplacement en soulignant les limites du projet LEED et fournissez des photos et des dessins de l’intérieur et de l’extérieur du projet.

  • Télécharger toute la documentation relative à la simulation énergétique. Revoyez les documents décrits dans le formulaire LEED pour le préalable ÉA – Performance énergétique minimale et assurez-vous de fournir les rapports des données d’entrée et des résultats de la simulation du projet proposé et du modèle de référence et de remplir le calculateur de la performance énergétique minimale.

  • Identifier tous les détails pertinents et les utiliser de manière cohérente dans toute la soumission. Les équipes de projets devraient consulter la section Getting Started du guide de référence, principalement la sous-section qui traite du maintien de la cohérence dans la candidature, pour confirmer que certains éléments, comme les calculs relatifs au nombre d’occupants, les espaces incomplets ou les espaces locatifs ont été traités adéquatement.

  • Fournir tous les calculateurs remplis en format Excel. Vous trouverez les calculateurs à l’onglet « Resources » de la Credit Library lorsqu’ils sont exigés aux fins de la conformité, par exemple pour les préalables GEE – Réduction de la consommation d’eau (WEp Indoor Water Use Reduction » et QEI – Performance minimale en matière de QAI (Eqp Minimum Indoor Air Quality Performance). Lisez bien l’onglet Instructions et vérifiez que vous avez bien saisi les données pour chaque groupe d’usage ou chaque système.

Vous aimeriez en savoir plus sur ce que vérifient les évaluateurs de LEED v4? Le CBDCa a récemment créé un cours à la demande intitulé Reviewer Tips for LEED v4 qui traite des problèmes typiques observés par les évaluateurs et qui offre des stratégies pour éviter les problèmes auxquels se butent fréquemment les équipes de projets.

mars, 2019

 

Conseil des vérificateurs : Trois interprétations LEED utiles pour les projets LEED v4

Les trois interprétations LEED qui suivent applicables aux systèmes d’évaluation LEED v4 ont attiré l’attention des vérificateurs du CBDCa et peuvent être utiles pour les équipes de projets du Canada :

Interprétation LEED #10474
Publiée le 2 juillet 2018, cette interprétation traite de la légalisation du cannabis au Canada. Selon cette interprétation, le fait de fumer du cannabis est considéré comme une forme de tabagisme pour tous les buts et les objectifs des dispositions sur le tabagisme à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments du préalable Contrôle de la fumée de tabac ambiante des systèmes LEED v4 C+CB, C+CI et E+E.

Interprétation LEED #10425
Cette interprétation LEED publiée le 1er octobre 2015 précise qu’une déclaration environnementale de produits (DEP) générique à l’échelle de l’industrie peut être utilisée pour documenter jusqu’à dix produits aux fins de la conformité au crédit MR – Divulgation et optimisation des produits de construction – Déclarations environnementales de produits – Approvisionnement de matières premières, option 1 de LEED v4 C+CB et C+CI. Veuillez noter que les impacts de chaque produit doivent être déclarés séparément dans la DEP et que, comme pour tous les DEP à l’échelle de l’industrie, la documentation démontrant que le fabricant est explicitement reconnu comme participant par l’exploitant du programme doit être fournie.

Interprétation LEED # 10411
Cette interprétation publiée le 1er avril 2015 s’applique au crédit Aménagement écologique des sites – Aménagement du site visant à réduire les îlots de chaleur de LEED v4 C+CB, C+CI, E+E et AQ. Elle permet l’utilisation de valeurs de réflectance solaire typiques plutôt que les données des essais particuliers au projet pour des matériaux standards autres que des matériaux de toiture. Voir les valeurs typiques indiquées ci-dessous :

Béton de ciment gris – réflectance solaire initiale : 0,26, réflectance solaire après trois ans* : 0,18
Béton de ciment blanc – réflectance solaire initiale : 0,70, réflectance solaire après trois ans* : 0,35
Béton d’asphalte – réflectance solaire initiale : 0,05, réflectance solaire après trois ans* : 0,10
*Les valeurs de RS après trois ans sont établies en présumant que le béton n’a pas été nettoyé.

Pour les détails complets sur chaque interprétation LEED, veuillez consulter l’Addenda database.

Novembre 2018

Mise à jour de la documentation française de LEED v4

Fraîchement sorti des presses (électroniques), le guide de référence LEED v4 sur la conception et la construction de bâtiments durables est maintenant disponible en ligne sur la page Ressources de LEED v4.

Comme vous le savez maintenant, le CBDCa Canada effectue des examens de certification pour les projets LEED v4. Les rapports pour ces examens de certification ne sont disponibles qu’en anglais pour l’instant, cependant, les équipes de projet sont en mesure de soumettre leur matériel en français.

Bien que la section en ligne portant sur LEED ne soit qu’en anglais, nous ne souhaitons pas que la langue devienne un enjeu dans la certification LEED. C’est pourquoi toute demande ou question en français peut être acheminée au service à la clientèle à info@gbcicanada.ca.

juin 2018

Pourquoi mon projet est-il confidentiel dans les répertoires de projets de l’USGBC et du CBDCa?

Plusieurs se demandent pourquoi leur projet est indiqué comme étant confidentiel dans la base de données de projets de l’USGBC et du CBDCa. La sélection indiquant que votre projet est privé est effectuée dans le formulaire d’inscription sur LEED en ligne. Si vous précisez que votre projet est privé, il n’apparaîtra pas publiquement dans les répertoires de projets LEED. L’utilisation du mot « privé » ne signifie pas que le projet est une propriété privée ou une résidence privée, mais plutôt que les détails du projet, comme le nom et l’adresse, sont confidentiels. Veuillez noter qu’on peut choisir de ne pas publier l’inscription ou la certification d’un projet privé au grand public. Vous êtes en mesure de modifier cette sélection dans les détails du projet sur LEED en ligne en tout temps.

juin 2018

S’inscrire les projets canadiens LEED v4 dans LEED Online  

L’inscription est administrée par GBCI Canada à partir de LEED Online, une platforme qui aide les équipes à coordonner et à accélérer la documentation et le processus de certification.

Les organisations qui sont membres du CBDCa dans la catégorie Spécialiste bénéficient de frais d'inscription et de certification réduits. Pas encore membre? Devenez membre aujourd'hui!

Pour de l’information sur les nombreux systèmes d’évaluation offerts, veuillez consulter les Directives de sélection d’un système d’évaluation LEED v4. Pour les projets LEED pour habitations et bâtiments de moyenne hauteur, il faut communiquer avec un fournisseur de services avant d’inscrire le projet; ces fournisseurs de services orientent le projet dans tout le processus menant à la certification et procèdent à des inspections sur place. Pour inscrire un projet pour le système d’évaluation LEED v4 pour l'aménagement des quartiers, veuillez contacter le service à la clientèle du GBCI Canada directement.

Des questions?
Notre équipe du service à la clientèle sera heureuse de répondre à vos questions. N’hésitez pas à envoyer un courriel à info@gbcicanada.ca ou à composer le numéro sans frais 1 866 941-1184.

mai 2018

Rappel – Vous devez soumettre votre projet à l’examen préliminaire dans un délai de 2 ans

Vous avez inscrit votre projet, vous l’avez conçu et construit et vous avez rassemblé toute la documentation nécessaire. Le bâtiment a atteint le niveau d’achèvement substantiel et il est maintenant occupé. C’est maintenant le temps de soumettre votre projet LEED v4 C+CB ou C+CI à l’examen préliminaire (examen préliminaire standard ou examen préliminaire de la construction). N’oubliez pas que vous devez le soumettre dans les deux (2) ans de l’achèvement substantiel. Les projets LEED v4 E+E et LEED v4.1 E+E doivent soumettre la documentation dans les 60 jours de la fin de leur période de performance.

avril 2018

FAQ – Mon projet doit-il suivre les exigences des addendas?

Dans le bulletin technique du mois d’octobre, il a été question de l’utilité des addendas à LEED v4, mais quels sont les projets LEED v4 qui sont tenus de suivre les exigences de ces addendas?

Réponse : Les équipes de projets doivent suivre les exigences des addendas si le projet a été inscrit à LEED après la publication de ceux-ci, mais elles ne sont pas tenues de le faire si le projet a été inscrit à LEED avant leur publication. Comme ces addendas sont utiles, il est toutefois vivement recommandé aux équipes de projets de s’y conformer, quelle que soit la date d’inscription du projet.

Comme toujours, vous trouverez chaque addenda (cumulatif ou individuel) à la section « resources » du site Web de l’USGBC. Les équipes de projets qui préfèrent des copies papier ou des PDF des guides de référence doivent s’assurer de télécharger chaque nouvel addenda et d’y faire référence dès sa publication pour avoir accès aux directives les plus récentes. Celles qui utilisent le guide de référence en ligne de LEED v4 (Online Reference Guide) auront toujours une version à jour, les addendas y étant automatiquement inclus dès leur publication.

Pour un supplément d’information sur les addendas à LEED v4, veuillez consulter notre Bulletin technique LEED du mois d’octobre.

*Veuillez noter que la documentation d'orientation de l’USGBC n'est disponible qu'en anglais à ce moment-ci

decembre 2017

Espaces non terminés dans C+CBD

Pour les projets LEED v4 C+CBD, le projet doit être terminé dans une proportion de 60 % de la superficie brute de plancher au moment de la certification. Dans le système d’évaluation LEED Canada NC 2009, les équipes de projets pouvaient viser la certification lorsque le projet était terminé dans une proportion de 50 % de la superficie brute de plancher au moment de la certification. Toutefois, dans LEED v4, la superficie brute de plancher non terminée ne peut être supérieure à 40 %, sauf si le projet vise la certification du système d’évaluation LEED C+CBD : Noyau et enveloppe.

C+CBD : Noyau et enveloppe

La portée des projets de Noyau et enveloppe (NE) est limitée; en conséquence, seules les portions du projet inclus dans la portée de LEED sont incluses aux calculs des crédits. Si une équipe de projet désire demander des crédits qui vont au-delà de la portée de la conception et de la construction du projet LEED, elle devra fournir une copie des baux de location ou des contrats de vente signés par les futurs locataires. Les baux de location ou les contrats de vente doivent lier les parties et comprendre des modalités sur les mesures que prendront les futurs locataires ou propriétaires pour satisfaire aux exigences des crédits. Il n’est pas acceptable de fournir un bail de location ou un contrat de vente non signé ou un modèle type de bail de location ou de contrat de vente. Par exemple, pour tenir compte des économies entraînées par des appareils sanitaires qui ne sont pas encore installés, aux fins de l’obtention du crédit GEE Réduction de la consommation d’eau à l’intérieur dans un espace locatif d’un projet de NE, l’équipe du projet doit soumettre une copie du bail de location signé et juridiquement contraignant. Si elle ne soumet pas ce document, l’équipe du projet doit présumer que les appareils sanitaires non installés ont les taux de consommation d’eau des appareils de référence. Veuillez noter qu’il n’est pas obligatoire de fournir les contrats de vente ou les baux de location pour obtenir la certification NE. Il est toutefois obligatoire de les fournir si l’équipe de projet vise l’obtention de points additionnels pour des mesures qui sont considérées comme étant en dehors de la portée de la conception et de la construction du projet de noyau et enveloppe et qui portent sur des aménagements qui seront réalisés ultérieurement par le futur locataire.

Pour un supplément d’information, voir les « Incomplete Spaces and Tenant Sales and Lease Agreement » sous « Maintaining Consistency » dans la section « Getting Started » de la « Credit Library ». Assurez-vous de consulter la portion « Rating System Variations » de la section « Further Explanation » de chaque crédit pour des directives particulières au crédit.

Toutes les adaptations C+CBD SAUF NE

Pour les espaces non terminés qui devraient l’être ultérieurement par des locataires, à la différence de LEED Canada NC 2009, les équipes de projets ne sont pas tenues de fournir des copies des baux de location obligatoires si elles ne tentent pas de réclamer des économies. Elles doivent plutôt soumettre des directives non contraignantes de conception et de construction à l’intention des locataires, comprenant une brève explication des circonstances entourant le projet. Tout comme il est indiqué pour les projets NE ci-dessus, pour les conditions préalables ayant des bases de référence établies (p. ex., GEE, préalable sur la consommation d’eau à l’intérieur; ÉA, préalable sur la performance énergétique minimale) et les crédits qui dépendent des calculs de ces préalables, le projet de conception doit être équivalent au projet de référence pour ce qui est des espaces non terminés. Les équipes de projets qui désirent réclamer une performance environnementale ou un avantage qui va au-delà du projet de référence pour des espaces non terminés doivent soumettre un bail de location ou un contrat d’achat contraignant (c.-à-d., signé par le futur locataire).

Pour les espaces non terminés qui le seront ultérieurement par le propriétaire (maître de l’ouvrage), tout comme pour LEED Canada NC 2009, il faut soumettre une lettre d’engagement, signée par celui-ci, indiquant que les espaces non terminés satisferont aux exigences de tous les préalables et les crédits obtenus par ce projet. Toutefois, à la différence de LEED Canada NC 2009, cette lettre peut porter sur l’engagement en termes généraux et il n’est pas nécessaire qu’elle traite de chaque préalable et de chaque crédit séparément.

Pour un supplément d’information, voir le point « Incomplete Spaces and Tenant Sales and Lease Agreement » sous « Maintaining Consistency » dans la section « Getting Started » de la « Credit Library ».

*Veuillez noter que la documentation d'orientation de l’USGBC n'est disponible qu'en anglais à ce moment-ci

novembre 2017

Bibliothèque des crédits LEED (le guide de référence en ligne) – nouvelles fonctionnalités disponibles GRATUITEMENT

À la recherche d’exigences propres aux crédits et de conseils en matière de soumission? Consultez la Bibliothèque des crédits LEED en ligne GRATUITEMENT! La bibliothèque de crédits contient tous les crédits de chaque version de tous les systèmes d’évaluation. Une fois un crédit sélectionné, le but et les exigences peuvent être trouvés dans l’onglet « Language ». L’onglet « Language » comprend également des exemples de formulaires LEED, les équivalences SITES-LEED ainsi que les voies de conformité alternatives pilotes. L’onglet « Resources » comprend désormais de nombreux conseils très utiles en matière de soumission, des calculateurs, des liens vers des documents de référence et des normes d’une tierce partie ainsi que des vidéos informatives. L’onglet « Addenda » comprend toutes les corrections pertinentes du guide de référence, les interprétations LEED ainsi que les mises à jour du formulaire LEED.

LEED v4 vous intrigue, mais vous ne savez pas par où commencer? Consultez GRATUITEMENT les sections « Getting Started », « Minimum Program Requirements » et « Rating System Selection Guidance » des guides de référence LEED v4 en ligne : C+CBD, C+CI, E+E, Habitations et AQ! Les sections « Getting Started » sont particulièrement utiles lorsque vous cherchez des directives sur les limites d’un projet, l’occupation, les espaces incomplets, le bail ou le contrat d’achat de l’occupant, ou encore le programme Campus. Elles traitent généralement des questions qui couvrent l’ensemble du système d’évaluation.

Passez ensuite, GRATUITEMENT toujours, aux sections « Credit Category Overviews » des guides de référence LEED v4 en ligne : C+CBD, C+CI, E+E, Habitations et AQ! Les sections « Credit Category Overview » sont particulièrement utiles pour obtenir des renseignements sur les produits admissibles et les contributions importantes pour les crédits de matériaux et ressources ou sur les espaces occupés par rapport aux espaces non occupés et les calculs de superficie pour les crédits de qualité des environnements intérieurs. Elles traitent généralement des questions qui couvrent l’ensemble d’une catégorie de crédit.

Une fois que vous serez prêt à entrer dans les détails et à commencer à utiliser LEED v4, le guide de référence en ligne sera votre ressource la plus précieuse. Conseils étape par étape, explications supplémentaires, calculs et modifications depuis LEED 2009 : le guide fournit les renseignements nécessaires pour éclairer la conception de votre projet. Un abonnement annuel au guide de référence sur le Web peut être acheté, lequel déverrouillera l’onglet « Guide », donnant accès à tous les renseignements contenus dans les guides de référence LEED v4 imprimés. Pour le prix d’un abonnement unique, les utilisateurs ont accès à toutes les familles de systèmes d’évaluation LEED v4.

NOUVELLES FONCTIONNALITÉS :

  • Des conseils en matière de soumission des vérificateurs LEED v4 sont maintenant disponibles gratuitement dans la bibliothèque des crédits en ligne, sous « Resources ».
  • Des vidéos explicatives utiles sont également disponibles gratuitement, comme cet exemple de gestion des eaux pluviales.
Calculating Percentile of Storm Events cover image

*Veuillez noter que la documentation d'orientation de l’USGBC n'est disponible qu'en anglais à ce moment-ci

septembre 2017

Tableaux d’addenda

Le CBDCa publie trimestriellement un addenda LEED qui comprend des clarifications, des corrections et de nouvelles interprétations pour chaque système d’évaluation LEED. L’addenda le plus récent a été publié le 2 octobre 2017. Chaque addenda (cumulatif ou individuel) se trouve dans la section « Resources » du site Web du CBDCa. Pour les équipes de projet qui préfèrent les copies papier ou les versions PDF des guides de référence, veillez à télécharger et à consulter chaque nouvel addenda au fur et à mesure de leur publication.

Si vous n’avez pas eu la chance de lire l’addenda du dernier trimestre, pour plus de commodité, le système d’évaluation et les corrections du guide de référence sont incorporés dans la bibliothèque des crédits LEED avec chaque publication de l’addenda. Les équipes de projet n’ont qu’à consulter une ressource lors de l’utilisation du guide en ligne et elles ne manqueront jamais une correction.

*Veuillez noter que la documentation d'orientation de l’USGBC n'est disponible qu'en anglais à ce moment-ci

octobre 2017

Obtenez rapidement de la rétroaction sur votre projet LEED v4

Vous êtes curieux de savoir comment votre projet LEED v4 pour la conception et la construction se situera par rapport à la certification? Vous n’êtes pas certain d’être sur la bonne voie pour atteindre vos cibles de certification? Soumettez-le à l’examen en deux phases! Il est possible de soumettre tous les projets LEED v4 C+CBD et C+CI à deux examens distincts par l’entremise de LEED Online. Soumettez toutes les conditions préalables et tous les crédits de conception à l’examen de certification à la fin de la phase de la conception (avant que le projet ne soit substantiellement terminé) et intégrez les commentaires de l’examen de conception à la construction de votre projet pendant qu’il est plus facile d’apporter les modifications. Vous soumettrez ensuite les conditions préalables et les crédits qui restent à la fin de la phase de construction, ce qui diminuera la charge de travail pour votre équipe de professionnels à l’achèvement du projet. À noter que les crédits de conception peuvent, comme toujours, être soumis en même temps que ceux de la construction, si vous le souhaitez.

Cette mesure vous intéresse, mais vous ne savez pas quels sont les crédits de conception et quels sont ceux de construction? Consultez le tableau 2 de la section « Getting Started » des guides de référence de LEED v4 BD+C (C+CBD) et ID+C (C+CI). Vous pouvez lire intégralement ces sections de « Getting Started » des guides de référence BD+C (C+CBD) et ID+C (C+CI) en ligne.

* Veuillez noter que la documentation d'orientation de l’USGBC n'est disponible qu'en anglais à ce moment-ci

septembre 2017


Haut de la page

 


Sites et eau


Rapide et facile – Emplacement adapté aux piétons!

The L’Addenda de novembre 2020 de LEED v4.1 comprend une nouvelle façon de documenter le crédit Densité environnante et utilisations diverses de la section Emplacement et transport. Il est possible d’utiliser l’Option 3 : Walkable Location (emplacement adapté aux piétons) en remplacement des options 1 et 2 et de se servir d’outils automatisés de tierces parties qui existent aujourd’hui à bien des endroits. Walk Score® est un outil en ligne qui attribue une cote basée sur le potentiel piétonnier du site et l’efficacité de l’emplacement. Plutôt que de passer du temps à des calculs détaillés et à des cartes, les équipes de projets peuvent générer une cote du potentiel piétonnier de l’emplacement en un seul clic.

Walk Score
 

Tous les projets LEED C+CB/C+CI v4 et les projets LEED Canada NC/NE 2009 peuvent remplacer les options existantes par l’Option 3 : Walkable Location.

 
Walk Score Example

Par exemple, ce parcours simplifié pourrait aider à documenter l’emplacement du bureau d’Ottawa du CBDCa. Plutôt que de calculer des densités pour plusieurs petits bâtiments situés dans un rayon donné et d’identifier les diverses utilisations à distance de marche, ce projet peut obtenir 5 points du seul fait qu’il obtient une cote Walk Score de 99.

 

mars, 2021

Un nouveau crédit pilote reconnaît les toilettes non genrées

On a observé récemment un changement dans la conception des bâtiments, principalement des écoles, pour inclure des toilettes non genrées assurant l’accès à tous les occupants du bâtiment. Le CBDCa, avec les bénévoles de ses Groupes consultatifs techniques, a plaidé en faveur d’un changement pour intégrer l’expérience d’équipes de projets canadiennes et pour reconnaître l’évolution du marché. L’USGBC a publié le crédit pilote WEpc147 All-Gender Restrooms qui s’applique à tous les types de projets.

Les équipes de projets LEED C+CB v4/v4.1 peuvent obtenir un point comme crédit pilote IN dans la section Innovation. (Ce crédit pilote n’est pas une voie de conformité alternative pour le préalable GEE Réduction de la consommation d’eau intérieure).

Pour en savoir plus sur les exigences et la documentation.

mars, 2021

Conseil des vérificateurs : Appareils et accessoires comme système à comptage divisionnaire dans le crédit GEE – Comptage de l’eau

Pour obtenir le crédit GEE – Comptage de l’eau dans LEED v4/v4.1 C+CB, le projet doit comprendre l’installation de compteurs d’eau permanents pour au moins deux sous-systèmes de consommation d’eau. Pour contribuer au crédit, au moins 80 % d’un sous-système doit être mesuré directement ou doit être déduit en soustrayant tous les autres sous-systèmes mesurés.

Si vous voulez inclure les appareils et accessoires intérieurs de plomberie comme sous-système qui contribue au crédit, mais qu’il n’y a pas de comptage direct de la consommation d’eau de ces appareils et accessoires, n’oubliez pas que vous ne pouvez déduire leur consommation que si la consommation d’eau de TOUS les autres sous-systèmes (y compris toute l’eau de procédé) est mesurée. Généralement, la consommation d’eau des appareils comme les lave-vaisselle et les laveuses et l’eau de procédé associée aux locaux d’entretien ménager ne sont pas mesurées. Cela veut donc dire que l’eau utilisée par les appareils et accessoires ne peut être déduite et que vous ne pouvez utiliser ce sous-système.

Diagramme circulaire

février, 2021

Meilleurs conseils des vérificateurs pour utiliser le calculateur de la réduction de la consommation d’eau intérieure dans LEED v4

Le calculateur de la réduction de la consommation d’eau intérieure utilisé dans LEED v4 est nouveau pour les équipes de projets canadiennes. Ce calculateur est un outil très utile qui permet aux équipes de projets de déterminer facilement les réductions dans la consommation d’eau intérieure même lorsqu’il y a plusieurs groupes d’utilisateurs et des différences dans le débit des appareils et les débits de chasse des toilettes et urinoirs. Vous pouvez éviter ces erreurs dans votre LEED v4 Indoor Water Use Reduction Calculator en suivant ces conseils :

1. Déterminez si le projet compte plus qu’un groupe d’utilisateurs. Utilisez des groupes d’utilisateurs différents lorsque différents types d’occupants ont des jours d’occupation annuels différents ou utilisent des appareils ayant divers débits ou débits de chasse à l’intérieur du bâtiment (p. ex., une école dans laquelle le personnel et les élèves ont accès à des appareils dont les débits de chasse sont différents). Il est possible d’ajouter des groupes d’utilisateurs au besoin à la « Step 4 » de l’onglet des instructions. Chaque groupe apparaîtra comme un onglet distinct dans le calculateur et les totaux apparaîtront séparément à l’onglet « Summary ».

2. Indiquez le bon pourcentage d’hommes qui devraient utiliser les urinoirs. Utilisez 100 % si toutes les toilettes ont des urinoirs et 0 % si aucune toilette n’en possède. Si le projet comprend quelques toilettes non genrées ou accessibles qui n’ont pas d’urinoirs, vous pouvez utiliser une valeur par défaut de 95 % ou utiliser une estimation particulière pour le projet sur la base de l’aménagement du projet et des modes d’utilisation prévus.

3. Assurez-vous que le pourcentage des occupants qui utilisent chaque appareil totalise 100 % pour chaque famille d’appareils. Si tous les appareils d’une même famille d’appareils ont le même débit de chasse, entrez ce type d’appareil seulement une fois et considérez le pourcentage d’occupants qui ont accès cet appareil à 100 %. Si le projet comprend divers appareils ayant différents débits de chasse tout en faisant partie de la même famille d’appareils, alors la valeur du pourcentage des occupants assignés à chacun de ces appareils peut varier, mais la somme de la famille d’appareils doit être de 100 %. Par exemple, les totaux pour les toilettes pour hommes, les toilettes pour femmes et les urinoirs doivent être de 100 % chacun.

octobre, 2020

Obtenir le crédit AÉS Gestion des eaux pluviales dans LEED v4.1  leed v4_1 icon

Pour obtenir le crédit Gestion des eaux pluviales dans LEED v4.1 C+CB, les équipes de projet doivent aménager le site de manière à empêcher le ruissellement de ses eaux pluviales pour au moins le 80e centile des événements de précipitation. Les stratégies utilisées doivent reproduire l’hydrologie naturelle du site selon le développement à faible impact (DFI) et les pratiques d’infrastructures écologiques (IÉ).

Les approches et les technologies de la gestion des infrastructures écologiques favorisent l’infiltration, l’évapotranspiration, le captage et la réutilisation des eaux de pluie pour conserver ou restaurer l’hydrologie naturelle. Le développement à faible impact insiste quant à lui sur les caractéristiques naturelles du site pour protéger la qualité de l’eau, en reproduisant la couverture terrestre établie des bassins hydrologiques existants et en s’attaquant au ruissellement à proximité de sa source.

Quelles sont alors les stratégies qualifiées de DFI ou IÉ?

  • Les jardins pluviaux
  • Les toitures végétalisées
  • Le pavé perméable
  • Les rigoles végétalisées
  • Les dispositifs permanents d’infiltration ou de collecte (rigoles végétalisées, jardins pluviaux ou citernes) qui peuvent retenir 100 % des eaux de ruissellement pour au moins le 80e centile des précipitations.

Les stratégies conventionnelles de gestion des eaux pluviales comprennent les infrastructures grises, comme les bassins de rétention, les conduites et les voûtes. Ces types de stratégies utilisent une approche centralisée à la gestion des eaux de ruissellement, mais ne reproduisent pas vraiment l’hydrologie naturelle du site et ne gèrent pas le ruissellement à proximité de sa source. Les stratégies d’infrastructures grises conventionnelles ne peuvent être acceptées que si elles sont intégrées dans une combinaison de techniques de développement à faible impact ou d’infrastructures écologiques.

Généralement, les bassins de rétention des eaux pluviales conçus pour satisfaire aux exigences municipales ne satisferont pas aux exigences du crédit, même s’ils ont les dimensions qui leur permettent de contrôler au moins le 80e centile des précipitations. La raison en est que ces bassins ne sont généralement pas conçus pour permettre l’infiltration et qu’ils servent le plus souvent au contrôle des inondations.

Il ne serait dont pas acceptable que le volume de ruissellement requis soit géré uniquement par un bassin de rétention. Toutefois, un bassin peut contribuer à la stratégie de gestion des eaux pluviales du site à condition qu’il soit utilisé comme moyen structurel pour capter les eaux et ralentir le ruissellement avant de distribuer les eaux à une infrastructure écologique ou à un développement à faible impact, comme des biorigoles, qui sont conçues pour permettre l’infiltration.

juillet, 2020

Identifier les sites antérieurement aménagés

Dans les systèmes d’évaluation LEED v4 Conception et construction, plusieurs crédits exigent que l’équipe du projet détermine si le terrain a déjà été aménagé antérieurement. La section Getting Started du LEED v4 BD+C Reference Guide (sous le point Maintaining Consistency in the Application, Previous Development) apporte des éclaircissements sur ce qui constitue de l’aménagement antérieur :

Un terrain antérieurement aménagé se définit comme suit : « un terrain qui a été modifié par du pavage, de la construction et/ou une utilisation qui auraient normalement nécessité la demande d’un permis réglementaire (les modifications peuvent exister maintenant ou avoir existé dans le passé).

Les terrains qui n’ont pas été aménagés antérieurement et les paysages qui n’ont pas été altérés par le défrichement ou le remblayage actuel ou ancien, l’utilisation agricole ou forestière ou l’utilisation de zones naturelles préservées sont considérés comme des terrains non aménagés. La date de délivrance du permis d’aménagement antérieur constitue la date de l’aménagement antérieur, mais la délivrance du permis en soi ne constitue pas un aménagement antérieur. » [traduction]

Les terrains sans bâtiment sont parfois difficiles à évaluer. Les parcs, en particulier, peuvent prêter à confusion; les parcs ayant des aménagements paysagers bien entretenus et des éléments construits, comme des aires de jeux, sont considérés comme étant déjà aménagés. Cependant, il est important de se rappeler que les terrains qui ont seulement été défrichés ou nivelés, sans améliorations supplémentaires, ne sont pas considérés comme ayant été aménagés antérieurement. De même, les terrains maintenus à l’état naturel, même s’ils présentent des caractéristiques mineures comme des chemins de promenade ou de l’herbe fauchée, ne sont pas considérés comme ayant été aménagés antérieurement.

Les équipes de projet doivent également prendre note de la différence entre un site précédemment perturbé et un site antérieurement aménagé. Un site précédemment perturbé est un site qui a été perturbé de quelque manière que ce soit, par le nivellement, le compactage, le défrichement ou un développement antérieur. N’oubliez pas que les sites précédemment perturbés ne peuvent pas tous être considérés comme ayant été antérieurement aménagés. L’expression « antérieurement aménagé » est utilisée dans la catégorie de crédits Emplacement et transport, alors que l’expression « précédemment perturbé » est utilisée dans la catégorie Aménagement écologique des sites; chaque expression reflète le but des crédits dans ces catégories.

juin, 2020

Le saviez-vous : éviers de classe

Le saviez-vous?

Selon LEED v4 C+CB : Écoles, l’utilisation d’un évier en classe doit être incluse dans les calculs du crédit Réduction de la consommation d’eau à l’intérieur, mais l’évier peut être traité comme un évier de cuisine s’il est utilisé de la même façon qu’un tel évier, ou comme un lavabo public s’il est utilisé principalement pour le lavage des mains. Si les classes n’ont pas toutes un évier, estimez l’utilisation des élèves et du personnel qui ont accès à tel évier sur une base quotidienne.

 

juin, 2020

Limites d’éclairage

Chaque mois, nous présentons une question intéressante qui a été posée à Coach LEED Canada concernant LEED v4 ou v4.1. Coach LEED Canada est appuyé par une équipe de professionnels aux divers parcours techniques de partout au Canada au sein de laquelle tous collaborent. Pour obtenir des réponses éclairées à vos questions sur LEED, veuillez envoyer un courriel à LEEDCoach@gbcicanada.ca.

Question :

Pour le crédit AÉS Réduction de la pollution lumineuse, les limites d’éclairage doivent-elles correspondre aux limites du projet LEED?

Ryan Heays, vérificatrice LEED, répond :

Les limites d’éclairage font référence aux limites de la zone d’éclairage qui, généralement, coïncident avec les limites de propriété ou les limites du projet, mais pas toujours. Comme il est souligné dans la section d’explications additionnelles, sous « limite d’éclairage », les limites d’éclairage peuvent être modifiées dans certaines situations :

  • Lorsque les limites de la propriété bordent un espace public, la limite d’éclairage peut être déplacée de 1,5 mètre (5 pieds) au-delà des limites de la propriété.
  • Lorsque les limites du projet LEED bordent une rue publique, une allée ou un corridor de transport public, la limite d’éclairage peut être déplacée jusqu’à la ligne centrale, de cette allée ou de ce corridor.
  • Lorsque des propriétés supplémentaires détenues par la même entité responsable du projet LEED sont adjacentes au terrain du projet et ont la même désignation de zone d’éclairage ou une désignation plus élevée, la limite d’éclairage peut être élargie afin d’inclure ces propriétés. Le cas échéant, il est préférable d’élaborer un plan directeur de l’éclairage.

Notez que lorsque la limite d’éclairage est modifiée pour inclure des zones situées en dehors des limites du projet LEED, seuls les luminaires situés dans les limites du projet LEED doivent être inclus dans les calculs.

juin, 2020

Comprendre ce que sont les espaces verts dans LEED v4/ v4.1  leed v4_1 icon

Chaque mois, nous présentons une question intéressante qui a été posée à Coach LEED Canada concernant LEED v4 ou v4.1. Coach LEED Canada est appuyé par une équipe de professionnels aux divers parcours techniques de partout au Canada au sein de laquelle tous collaborent. Pour obtenir des réponses éclairées à vos questions sur LEED, veuillez envoyer un courriel à LEEDCoach@gbcicanada.ca.

Question :

Pour le crédit Espaces verts de la section Aménagement écologique des sites de LEED C+CB v4, LEED BD+C v4 Sustainable Sites credit Open Space, les aires recouvertes de pelouse (gazon) peuvent-elles contribuer aux calculs d’espaces verts végétalisés?

Colleen Loader, gestionnaire, Sites, eau et matériaux, répond :

Les aires gazonnées peuvent être comptées dans la superficie totale des espaces verts, mais ne peuvent être prises en compte dans les 25 % des espaces verts qui doivent être végétalisés. De plus, pour que les aires gazonnées puissent être considérées comme des espaces verts, elles doivent être physiquement accessibles et comporter des éléments physiques qui permettent la tenue d’activités sociales à l’extérieur ou qui encouragent l’activité physique. Les petites bandes de végétation le long des routes ou des stationnements ne sont pas considérées comme des espaces utilisables et ne peuvent pas contribuer à l’obtention du crédit.

De plus, pour que des superficies soient prises en compte dans le calcul de la portion végétalisée de l’espace vert, l’espace doit toujours être physiquement accessible en plus de répondre à l’un des critères suivants : un espace de jardin comprenant divers types et espèces de végétation qui offre un intérêt visuel tout au long de l’année; un espace de jardin réservé pour la création d’un jardin communautaire ou la production de nourriture en milieu urbain; un habitat préservé ou créé qui répond aux critères du crédit AÉS, Aménagement du site – Protéger ou restaurer les habitats naturels et qui comprend également des éléments d’interaction humaine. Rappelons à nouveau que les espaces verts doivent être utilisables et que les petites bandes de végétation au bout d’un stationnement ne sont pas considérées comme étant utilisables.

Les équipes de projets voudront peut-être aussi considérer d’adopter le crédit en vertu de LEED BD+C v4.1 qui permet à tous les projets d’utiliser les toitures végétalisées physiquement accessibles pour répondre à l’exigence de superficie minimum de végétation. De plus, pour les aires végétalisées, il est maintenant possible d’utiliser les auvents et les aires paysagées ne doivent avoir que deux types de végétation (ou plus), plutôt qu’une diversité de types; toutefois, ces aires doivent encore offrir des possibilités d’intérêt visuel tout au long de l’année.

Conseil des vérificateurs : soumettre vos documents à LEED Online

Donnez aux fichiers des noms courts.

Les longs noms de fichier peuvent empêcher le téléchargement de fichiers de LEED Online. Pour vous assurer que les vérificateurs puissent avoir un plein accès à vos documents, voici quelques façons de leur donner des noms courts :

  • Utilisez le ‘CamelCase’ (c’est-à-dire, éliminez les espaces et utilisez la majuscule pour chaque nouveau mot)
  • Évitez les caractères spéciaux
  • Réduisez les formats de date (p. ex., AAMMJJ)
  • Abbreviate longer names wherever possible

 

mars, 2020

La spécification relative aux laveuses à linge commerciales CEE

Chaque mois, nous présentons une question intéressante qui a été posée à Coach LEED Canada concernant LEED v4 ou v4.1. Coach LEED Canada est appuyé par une équipe de professionnels aux divers parcours techniques de partout au Canada au sein de laquelle tous collaborent. Pour obtenir des réponses éclairées à vos questions sur LEED, veuillez envoyer un courriel à LEEDCoach@gbcicanada.ca.

Question:

La spécification relative aux laveuses à linge commerciales CEE a été suspendue. Comment puis-je déterminer si ma laveuse à linge commerciale satisfait aux exigences du préalable sur la réduction de la consommation d’eau à l’intérieur de LEED v4?

Amanda Ashmore, examinatrice LEED, répond à cette question :

Bien que la spécification relative aux laveuses à linge commerciales CEE a été suspendue en 2013, les projets LEED v4 doivent encore démontrer la conformité avec le critère des laveuses à linge commerciales CEE Tier 3A qui était en vigueur au moment de la publication du système d’évaluation LEED v4. Les équipes de projet peuvent choisir une laveuse dans la liste des produits admissibles ou démontrer que le produit sélectionné a un facteur énergétique modifié (MEF) d’au moins 1,80 et un facteur de consommation d’eau (WF) maximum de 7,5. À noter que les laveuses commerciales conformes à la spécification ENERGY STAR actuelle (v7.1) satisfont au critère CEE Tier 3A.

décembre, 2019

Tester un échantillonnage d’appareils de distribution d’eau dans LEED v4 E+E

Chaque mois, nous présentons une question intéressante qui a été posée à Coach LEED Canada concernant LEED v4 ou v4.1. Coach LEED Canada est appuyé par une équipe de professionnels aux divers parcours techniques de partout au Canada au sein de laquelle tous collaborent. Pour obtenir des réponses éclairées à vos questions sur LEED, veuillez envoyer un courriel à LEEDCoach@gbcicanada.ca.

Question: Pour le préalable Réduction de la consommation d’eau à l’intérieur de LEED v4 E+E, est-il acceptable de tester un échantillonnage d’appareils de distribution d’eau lorsqu’il n’y a pas de document du fabricant?

Jessica Heiss, vérificatrice LEED, répond : Si le fabricant ou l’entreprise d’essais ne peut fournir les débits des appareils installés dans le bâtiment, les équipes de projets peuvent effectuer des essais sur place pour déclarer le volume d’eau utilisée le plus exactement possible. Ces essais doivent être effectués sur un échantillonnage (c.-à-d., 20 %) de chaque type d’appareil installé, à la pression d’eau du bâtiment. Les calculs du cas de conception utiliseront les débits réels des appareils installés dans le projet et les calculs du cas de référence utiliseront les débits de référence inclus dans le LEED v4 Indoor Water Use Reduction Calculator (calculateur de la réduction de la consommation d’eau de l’intérieur de LEED v4).

octobre, 2019

Du nouveau dans LEED v4.1 BD+C et ID+C – Emplacement et transport  leed v4_1 icon

Accès au transport en commun de qualité – Comme nous l’avons mentionné dans le Bulletin technique LEED de janvier, les modifications apportées à ce crédit sont une amélioration notable pour les équipes de projets! Des seuils intermédiaires (1, 2, 3, 4 et 5 points) ont été ajoutés pour reconnaître un plus grand nombre de niveaux de réalisation. Le service en weekend a également été ajusté pour permettre aux équipes de projets d’utiliser la journée du weekend comptant le plus grand nombre de trajets, plutôt que d’utiliser une moyenne des deux jours du weekend. Cette modification devrait aider les projets situés en dehors des centres urbains.

Installations pour bicyclettes – Reconnaissant que le vélo en libre-service devient de plus en plus courant, LEED v4.1 permet que les stations de vélos en libre-service contribuent jusqu’à 50 % des espaces de stationnement pour bicyclettes à court et à long terme. Le crédit LEED v4.1 reconnaît également que les distances requises pour le stationnement des bicyclettes dans la version antérieure (LEED v4) n’étaient pas suffisamment longues. La distance entre l’entrée principale et les espaces de stationnement à court terme a doublé pour s’établir à 200 pieds (60 mètres) et la distance entre l’entrée principale et les espaces de stationnement à long terme a triplé pour s’établir à 300 pieds (90 mètres).

Réduction de la superficie au sol du terrain de stationnement – Ce crédit a été considérablement modifié dans la version bêta. Les exigences de LEED v4 ont été révisées et une nouvelle option 1 exige que tous les projets réduisent le stationnement de 30 % sur la base de la 4e édition du Transportation Planning Handbook de l’Institute of Transportation Engineers, sans excéder les exigences du zonage local. L’exigence relative au stationnement préférentiel pour les véhicules de covoiturage a été retirée à la suite des commentaires des utilisateurs voulant que cette exigence ne favorise plus vraiment l’atteinte du but du crédit en raison du contexte qui a évolué. Pour mieux refléter le marché d’aujourd’hui, de nouvelles options ont plutôt été ajoutées : Option 1. Aucun stationnement hors rue; Option 3. Autopartage et Option 4. Dissociation du stationnement, qui reconnaît les projets dans lesquels le stationnement est vendu séparément de toutes les ventes ou locations de propriétés et qui instaure des coûts de stationnement quotidien égaux ou supérieurs aux coûts quotidiens du transport en commun.

Véhicules électriques – Le titre antérieur du crédit (Véhicules écologiques) a été changé pour Véhicules électriques puisque ce sont les éléments centraux du marché des véhicules écologiques. L’Option 1. Recharge des véhicules électriques comprend une nouvelle exigence pour que les bornes de recharge soient raccordées au réseau (interface de communication entre véhicule et réseau électrique), et retire l’exigence de « stationnement préférentiel » pour les « véhicules écologiques »; cette dernière modification est bien accueillie par le marché canadien, car il n’y a pas de définition commune de « véhicules écologiques ». La nouvelle Option 2. Infrastructure de recharge des véhicules électriques reconnaît les projets dans lesquels au moins 6 % des places de stationnement (ou un minimum de six places) ont l’infrastructure nécessaire pour accueillir des véhicules électriques, tels que définis par les exigences. (À noter qu’il y a une autre modification bien accueillie à l’Option 1, comme le décrit l’article ci-dessous : LEED v4.1 et les exigences relatives aux bornes de recharge des véhicules électriques.)

mai, 2019

LEED v4.1 et les exigences relatives aux bornes de recharge des véhicules électriques  leed v4_1 icon

Le CBDCa a récemment reçu des commentaires par l’entremise de son service à la clientèle et des groupes d’utilisateurs LEED à l’effet que la nouvelle exigence relative aux bornes de recharge des véhicules électriques de l’Option 1 du crédit ET – Véhicule électrique de LEED v4.1 BD+C et ID+C, s’avérait difficile à satisfaire. L’exigence que l’équipement d’alimentation de véhicules électriques (EAVE) soit conforme à la norme ISO 15118 est considérée comme une modification importante pour le marché et peut s’avérer difficile à respecter, ce qui fait perdre les avantages des autres modifications apportées à ce crédit.

Toutefois, LEED v4.1 est une version bêta qui sera adaptée pour tenir compte des commentaires des utilisateurs. Cette exigence que l’EAVE soit conforme à la norme ISO 15118 a été apportée à la suite des préoccupations du marché. Bien que l’exigence que le « véhicule soit raccordé au réseau » est maintenue, la conformité à ISO 15118 a été suggérée en exemple : « Be vehicle to grid connected (e.g. ISO 15118 compliant) and capable of responding to time-of-use market signals (e.g. price). Projects pursuing EA credit Grid Harmonization should incorporate EVSE into any demand response program or load flexibility and management strategies.” (« Être un véhicule raccordé au réseau (p. ex., conforme à la norme ISO 15118) et en mesure de répondre aux signaux du marché relativement au moment de l’utilisation (p. ex., le prix). Les projets qui visent l’obtention du crédit EA Grid Harmonization doivent intégrer l’EAVE dans tout programme de réponse à la demande ou toute stratégie de flexibilité et de gestion des charges. »)

Cette modification apparaît déjà dans « Online Credit Library » et on s’attend à ce qu’elle fasse partie de l’addenda trimestriel de juillet 2019 et des PDF des systèmes d’évaluation qui seront publiés à ce moment-là.

Vos commentaires sont très utiles, comme le prouve cet exemple, et ils contribuent à l’amélioration des versions bêta de LEED v4.1. N’hésitez pas à nous les transmettre à GBCI Canada. Vous pouvez aussi les transmettre en personne : communiquez avec votre section régionale pour vous informer sur les activités des groupes d’utilisateurs LEED dans votre région ou venez nous voir à Bâtir un changement durable, du 28 au 30 mai, à Vancouver. Nous y tiendrons une séance technique interactive sur LEED v4.1 C+C.

mai, 2019

Qu’est-ce que l’étiquetage WaterSense et comment s’applique-t-il?

Le préalable Réduction de la consommation d’eau intérieure de la section Gestion efficace de l’eau exige que toutes les toilettes et tous les urinoirs, les robinets des lavabos privés et les pommes de douche nouvellement installés qui sont admissibles à l’étiquetage WaterSense soient homologués WaterSense. Cette exigence est la même dans tous les systèmes d’évaluation Conception et construction de bâtiments, Conception et construction de l’intérieur, Exploitation et entretien et Aménagement des quartiers. Clarifions toutefois qu’il n’est pas obligatoire que tous les appareils et accessoires soient homologués WaterSense. L’exigence d’étiquetage ne s’applique qu’aux toilettes à réservoir, aux urinoirs à eau, aux robinets des lavabos privés et aux pommes de douche nouvellement installés. Les types d’appareils qui n’étaient pas homologués par WaterSense au moment de la publication de LEED v4, comme les toilettes sans réservoir, les urinoirs sans eau et les robinets des lavabos publics doivent seulement être conformes au critère de pourcentage de réduction de la consommation d’eau totale du préalable. Cette directive apparaît dans le Guide de référence LEED v4 C+CB, sous le préalable GEE Réduction de la consommation d’eau, guide étape par étape.

Le programme d’étiquetage WaterSense est offert au Canada et s’applique principalement à des produits prêts pour le marché. Les produits homologués WaterSense satisfont aux exigences de l’Agence de protection environnementale des États-Unis (EPA) et sont vérifiés par une tierce partie indépendante. L’étiquette WaterSense assure que les produits satisfont à des mesures d’efficacité et à des indicateurs de performance additionnels. Par exemple, les pommes de douche doivent satisfaire à des critères de consommation d’eau et de puissance du jet tout en offrant les débits d’eau requis. WaterSense va au-delà de l’efficacité et de la performance en matière de consommation d’eau et tient compte des impacts environnementaux et économiques, ce qui suppose notamment de déterminer si les exigences de spécifications prévues pourraient causer des impacts imprévus.

Les exigences relatives aux toilettes semblent être une source de confusion. Lorsque LEED v4 a été publié, seules les toilettes avec réservoir (appelées « toilettes résidentielles » par WaterSense) avaient une étiquette WaterSense. Les toilettes sans réservoir, souvent appelées toilettes à robinet de chasse ou toilettes commerciales par WaterSense, n’étaient pas homologuées à ce moment-là. C’est pourquoi, selon le Guide de référence LEED v4 C+CB, les toilettes sans réservoir ne sont pas tenues de satisfaire aux exigences d’étiquetage WaterSense en vertu de LEED v4. Puisque ces toilettes sans réservoir peuvent maintenant être homologuées WaterSense, les équipes de projets sont encouragées à sélectionner des produits WaterSense pour accroître la performance et l’efficacité de leurs appareils consommant de l’eau, mais ne sont pas tenues de le faire.

WaterSense exige que les toilettes à réservoir consomment au plus 1,28 gallon par chasse (gpc) (4,8 litres par chasse (lpc)) en plus de satisfaire à un test de performance minimale de chasse. Les toilettes à double chasse doivent également satisfaire à ce seuil qui est toutefois le résultat d’une moyenne de deux petites chasses et d’une grosse chasse.

décembre 2018

Changements aux crédits reliés au stationnement

Deux des crédits les plus souvent obtenus dans LEED Canada NC-2009 sont ceux de la catégorie Aménagement écologique des sites (AÉS) 4.3 – Moyens de transport de remplacement – Véhicules à faibles émissions et à haut rendement énergétique et AÉS 4.4 – Moyens de transport de remplacement – Capacité de stationnement. Ces deux crédits ont subi un certain nombre de changements et ont été déplacés dans la nouvelle catégorie Emplacement et transport (ET). Dans LEED C+CB v4, on les retrouve sous les noms de Crédit ET : Véhicules écologiques et Crédit ET : Réduction de la superficie au sol du terrain de stationnement, respectivement.

De véhicules à faibles émissions et à haut rendement énergétique à véhicules écologiques

Pour les véhicules écologiques, les exigences ont été précisées sur la base du type de projet et adaptées pour orienter le changement d’infrastructures et de marché. Le crédit exige maintenant que les équipes de projet fournissent du stationnement préférentiel désigné pour les véhicules écologiques (5 % de tous les espaces de stationnement), en plus de l’équipement de recharge des véhicules électriques (ERVE) ou des postes de ravitaillement pour les carburants liquides ou sous forme de gaz et le remplacement des batteries (2 % de tous les espaces de stationnement). À noter que le stationnement préférentiel pour les véhicules électriques est indépendant de l’ERVE ou des postes de ravitaillement pour les carburants liquides ou sous forme de gaz et le remplacement des batteries. La définition des véhicules écologiques est plus vaste que celle de la version de 2009, « des véhicules à faibles émissions et à haut rendement énergétique »; tout véhicule qui atteint une cote de 45 ou plus selon American Council for an Energy Efficient Economy (ACEEE) annual vehicle rating guide est acceptable. Il n’est pas exigé de fournir du stationnement préférentiel pour l’ERVE et les postes de ravitaillement ou de remplacement des batteries.

Les exigences relatives à l’ERVE sont plus rigoureuses avec une capacité de charge de niveau 2 (208 à 240 volts) – une capacité de charge de niveau 1 (capacité typique d’une recharge résidentielle) n’est pas acceptable. Des connecteurs sont requis pour se conformer aux normes régionales de connecteurs électriques locaux, comme le SAE J1772, SAE Electric Vehicle Conductive Charge Coupler ou l’IEC 62196. L’ERVE doit également être connecté à un réseau ou être en mesure de participer à un programme de demande en temps réel ou à une infrastructure de tarification dynamique (p. ex., la tarification en temps réel) afin d’encourager les recharges en dehors des heures de pointe.

Les projets d’école ont l’option additionnelle de mettre en œuvre un plan pour que les autobus scolaires qui desservent l’école respectent des normes particulières en matière d’émissions dans les sept années qui suivent l’occupation du bâtiment ou de louer uniquement des véhicules écologiques aux fins de leur utilisation par l’école. Les entrepôts et centres de distribution peuvent également obtenir un point en fournissant des connexions électriques pour au moins 50 % des quais de chargement pour réduire la marche au ralenti des camions; ils peuvent aussi écologiser leur parc de véhicules sur place en fournissant au moins un tracteur de manœuvre alimenté à l’électricité, au propane ou au gaz naturel (avec le poste approprié de recharge ou de ravitaillement sur place).

De capacité de stationnement à réduction de la superficie au sol du terrain de stationnement

Pour la réduction de la superficie au sol du terrain de stationnement, le plus gros changement consiste à l’harmonisation des exigences pour tous les types de projets. En conséquence, après avoir réduit la superficie par rapport aux niveaux de référence (indiqués dans le Transportation Engineers’ Transportation Planning Handbook, 3e édition, Tableaux 18-2 à 18-4.), il faut fournir du stationnement préférentiel pour le covoiturage à hauteur de 5 % du nombre total d’espaces de stationnement; pour les projets résidentiels et non résidentiels. Pour les bâtiments à usage mixte, il faut d’abord calculer la capacité de stationnement pour chaque usage (tel que spécifié dans les niveaux de référence), puis déterminer le pourcentage de réduction à partir du nombre total de stationnements cumulatifs.

De plus, les projets situés dans un endroit moins dense ou non desservi par le service de transport en commun ont le droit d’utiliser un seuil inférieur.

Les exigences comprennent maintenant tous les espaces de stationnement hors rue nouveaux et existants utilisés pour l’exploitation du projet. Cela comprend tous les stationnements utilisés en dehors des limites du projet, mais pas le stationnement sur la rue.

mars 2018

La catégorie de crédits sur la réduction de la consommation d’eau passe à un profil complet de la demande en eau

Dans LEED v4, la catégorie de crédits sur la Gestion efficace de l’eau a adopté une approche hiérarchique basée sur la réduction, la réutilisation et le recyclage, semblable à l’approche adoptée pour la catégorie de crédits Matériaux et ressources. Les conditions préalables sur la Réduction de la consommation d’eau extérieure et la Réduction de la consommation d’eau intérieure insistent toutes deux sur la sélection d’appareils, d’accessoires et d’aménagements paysagers qui réduisent la demande en eau potable. Dans le but de reconnaître les avantages additionnels de sources d’eau alternatives, les crédits connexes tiennent compte de la consommation d’eau non potable d’un projet dans les calculs des crédits. En conséquence, l’utilisation d’eau non potable, comme les eaux pluviales recueillies, ne peut plus être prise en compte pour démontrer la conformité aux conditions préalables sur la Réduction de la consommation d’eau extérieure et la Réduction de la consommation d’eau intérieure et ne peut l’être que pour les crédits.

Les calculs de la condition préalable et du crédit sur la Réduction de la consommation d’eau intérieure sont également traités différemment lorsque les occupants doivent utiliser des appareils qui ne sont pas inclus à la « portée du projet ». Pour les calculs de la condition préalable, tous les appareils et les électroménagers, nouveaux et existants, et toute l’eau de procédé dans les limites du projet LEED sont inclus. Toutefois, pour les calculs des crédits, les documents doivent inclure tous les appareils et les accessoires requis pour répondre aux besoins des occupants, ce qui peut inclure des appareils et accessoires qui ne font pas partie de la portée du projet LEED. La mesure est semblable à ce qui est énoncé dans la DIC 922 de LEED Canada NC 2009 – Exclure les appareils qui ne font pas partie de la portée du projet LEED des exigences de la condition préalable GEE 1.

La portée de la gestion efficace de l’eau a également été étendue pour inclure un profil plus complet de la consommation d’eau d’un projet dans les calculs des crédits. La Réduction de la consommation d’eau intérieure comprend maintenant des exigences de réduction pour les appareils, mais aussi pour les électroménagers et les procédés (comme le refroidissement). 

Pour examiner plus à fond la liste des exigences de la Réduction de la consommation d’eau extérieure et de la Réduction de la consommation d’eau intérieure, veuillez consulter le guide de référence de LEED v4 C+CB ou la « Credit Library ».

*Veuillez noter que la documentation d'orientation de l’USGBC n'est disponible qu'en anglais à ce moment-ci

decembre 2017

Haut de la page

 


Énergie et ventilation


Nouvelles voies de conformité en matière d’énergie pour le Canada  

Le CBDCa a le plaisir d’annoncer la publication de deux nouvelles voies de conformité alternatives (VCA) à LEED pour évaluer la performance énergétique, développées spécifiquement pour le marché canadien. Ces nouvelles options qui rationalisent la façon d’évaluer la performance énergétique s’appliquent à LEED v4 et v4.1. Elles aident les projets à aligner LEED sur les codes de l’énergie locaux, ce qui évite les distorsions qui peuvent découler de l’évaluation de la performance en fonction du coût de l’énergie.

Les VCA sont le résultat de plus d’une année de collaboration avec les parties prenantes de l’industrie canadienne, nos bénévoles canadiens du groupe consultatif technique et du comité directeur et nos homologues de l’USGBC. Ces nouvelles VCA aideront le Canada à atteindre ses objectifs en matière d’action climatique tout en faisant la preuve que LEED évolue continuellement pour mieux soutenir le marché.

Les deux nouvelles voies de conformité alternatives sont les suivantes :

  1. VCA pilote Zero Energy Performance Index (zEPI) : Cette VCA permet aux projets d’utiliser n’importe quelle version du CNÉB ou d’ASHRAE 90.1 citée par l’autorité locale, ce qui évite de devoir exécuter une autre modélisation énergétique en vertu d’une norme ou d’une version différente. Plus important encore, la VCA pilote utilise la consommation d’énergie et les réductions d’émissions de gaz à effet de serre (GES) plutôt que le coût de l’énergie et les réductions d’émissions de gaz à effet de serre. Cette mesure évite les distorsions que peuvent causer les différences dans les coûts des combustibles. Prises ensemble, la consommation d’énergie et la réduction des GES favorisent les conceptions efficaces et sobres en carbone et alignent LEED avec les conditions et exigences du marché canadien.
  2. VCA pour le « BC Energy Step Code » : La deuxième VCA offre une voie de reconnaissance pour les projets de la Colombie-Britannique qui vont au-delà des exigences de codes en leur permettant d’obtenir des points LEED pour la performance énergétique par la simple démonstration de la conformité à l’étape 2 ou à une étape plus rigoureuse du « BC Energy Step Code ». Cette approche offre une voie simplifiée pour les bâtiments de la Partie 3 de cette province qui visent la certification LEED v4 ou LEED v4.1 en vertu de C+CB ou d’Habitations multifamiliales de moyenne hauteur dans des juridictions où le « BC Energy Step Code » a été référencé et où ses dispositions sont appliquées.

décembre, 2020

Expérience du responsable de la mise en service de l’enveloppe du bâtiment

Chaque mois, nous présentons une question intéressante qui a été posée à LEED Coach Canada concernant LEED v4 ou v4.1. LEED Coach Canada est appuyé par une équipe de professionnels aux divers parcours techniques de partout au Canada au sein de laquelle tous collaborent. Pour obtenir des réponses éclairées à vos questions sur LEED, veuillez envoyer un courriel à LEEDCoach@gbcicanada.ca.

Question:

Pour les projets qui visent le crédit ÉA – Mise en service améliorée, Option 2 – Mise en service de l’enveloppe, le responsable de la mise en service de l’enveloppe satisfait-il aux exigences du crédit relatives à l’expérience s’il n’a pas d’expérience spécifique de projets LEED?

Jake Martell, vérificateur LEED, répond :

Oui. Il n’est pas spécifiquement requis que le responsable de la mise en service de l’enveloppe du bâtiment ait de l’expérience sur des projets LEED. Toutefois, il devra soumettre un document décrivant son expérience dans la mise en service de l’enveloppe d’au moins deux projets d’envergure similaire.

octobre, 2020

Facteurs d’émission pour les projets canadiens

Chaque mois, nous présentons une question intéressante qui a été posée à LEED Coach Canada concernant LEED v4 ou v4.1. LEED Coach Canada est appuyé par une équipe de professionnels aux divers parcours techniques de partout au Canada au sein de laquelle tous collaborent. Pour obtenir des réponses éclairées à vos questions sur LEED, veuillez envoyer un courriel à LEEDCoach@gbcicanada.ca.

Question:

Quels facteurs d’émission les projets canadiens utilisent-ils pour calculer les émissions de gaz à effet de serre selon le crédit LEED v4 ÉA : Électricité verte et les contreparties de la fixation du carbone et le crédit LEED v4.1 ÉA : Énergie renouvelable?

Amanda Ashmore, vérificatrice LEED, répond :

Pour les projets LEED v4 et v4.1, il est acceptable d’utiliser les facteurs d’émission de gaz à effet de serre (GES) canadiens et provinciaux indiqués dans le document Référence technique de Portfolio Manager : Émissions de gaz à effet de serre pour calculer les émissions de GES par source d’énergie. Assurez-vous d’inclure les facteurs d’émissions de GES utilisés et les calculs à vos documents de certification.

juillet, 2020

Conseils des vérificateurs : Deux interprétations LEED sur la modélisation énergétique des projets LEED v4

Les vérificateurs aimeraient porter à votre attention les deux interprétations LEED qui suivent sur la modélisation énergétique des projets LEED v4.

Interprétation LEED #10454 Cette interprétation LEED permet aux projets d’aménagement intérieur d’espaces commerciaux de modéliser l’enveloppe existante dans le modèle énergétique de référence plutôt que de modéliser le modèle de référence selon les exigences prescriptives de l’annexe G de la norme ASHRAE 90.1 pour l’enveloppe des nouvelles constructions lorsqu’ils visent la conformité au préalable ÉA Performance énergétique minimale et au crédit ÉA Optimiser la performance énergétique, Option 1, Simulation énergétique à l’échelle de l’espace locatif de LEED v4 C+CI. En contrepartie de cette autorisation, ces projets doivent démontrer une amélioration de 5 % de la performance en vertu du préalable et une amélioration de 2 % de la performance par rapport au seuil de performance établie dans le crédit ÉA Optimiser la performance énergétique.

Interprétation LEED #10390 Votre projet utilise-t-il un combustible non traditionnel comme des granules de bois ou des copeaux de bois? Cette interprétation LEED apporte des précisions sur la méthode à suivre pour tenir compte de l’énergie renouvelable « achetée » sur place ou d’un biocombustible acheté qui n’est pas considéré comme de l’énergie renouvelable sur place dans le modèle énergétique LEED pour le préalable ÉA Performance énergétique minimale et le crédit ÉA Optimiser la performance énergétique. Pour les sources de combustible non traditionnel qui ne sont pas réglementées dans la norme ASHRAE 90.1, le modèle de référence et le modèle proposé peuvent tous deux utiliser le coût réel du combustible. L’exception porte sur le cas où la source de combustible est disponible à un prix réduit parce qu’elle serait autrement éliminée; l’équipe de projet peut alors utiliser les tarifs locaux pour le combustible du cas de référence et les tarifs réels pour le cas proposé. Si cela s’applique à votre projet, veuillez fournir la documentation à l’appui des différences de tarifs et démontrant que la source de combustible aurait autrement été éliminer.

Pour plus d’information sur chacune de ces interprétations LEED, veuillez consulter l’Addenda database.

mai, 2019

Calculez la réduction des émissions de carbone de vos projets LEED v4.1  leed v4_1 icon  

La modification la plus intéressante dans LEED v4.1 C+CB et C+CI est l’addition explicite de la pollution par le carbone découlant de l’exploitation des bâtiments : il est maintenant possible d’obtenir neuf points pour les réductions des émissions de carbone.

Le préalable Énergie et atmosphère – Performance énergétique minimale et le crédit Optimiser la performance énergétique calcule les réductions des émissions de gaz à effet de serre (GES) en comparant les émissions de GES du bâtiment proposé à celles du bâtiment de référence. Les facteurs d’émissions indiqués dans le Rapport d’inventaire national soumis par le Canada à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques sont utilisés pour calculer les émissions de GES par source d’énergie. Il est facile de trouver ces facteurs d’émissions dans le document intitulé Référence technique – Émissions de gaz à effet de serre de Portfolio Manager d’ENERGY STAR (Émissions de gaz à effet de serre).

Vos commentaires sont les bienvenus en tout temps – n’hésitez pas à nous faire part de vos idées et suggestions d’amélioration en contactant GBCI Canada.

avril, 2019

Lancement de la calculatrice de rendement énergétique minimal dans le cadre de la méthode de conformité de rechange du CNÉB 2011  

Le CBDCa est fier d’annoncer le lancement officiel de la calculatrice de rendement énergétique minimal dans le cadre de la méthode de conformité de rechange du CNÉB 2011 (Version 1) pour tous les projets souhaitant utiliser le CNÉB (Code national de l’énergie pour les bâtiments - Canada 2011) dans le but de démontrer leur rendement énergétique sous LEED v4. Cette version remplace la version bêta lancée antérieurement et comprend plusieurs améliorations apportées suite à une rétroaction du marché, ainsi que plusieurs corrections et améliorations sur le plan du formatage et des fonctionnalités.

La Calculatrice de rendement énergétique dans le cadre de la méthode de conformité de rechange du CNÉB 2011 est un outil Excel servant à documenter les projets utilisant la méthode de conformité de rechange du CNÉB pour les préalables LEED v4 C+CB et LEED v4 C+CI ÉA - Performance énergétique minimale et le crédit ÉA - Optimiser la performance énergétique. Cette calculatrice contient les vérifications requises pour l’apport du modèle énergétique selon la méthode de conformité de rechange ainsi que les totaux d’apports sommaires de la méthode CNÉB, Canada 2011. L’onglet consacré au sommaire dans la calculatrice est utilisé pour remplir le formulaire LEED en ligne. La version 1 de la calculatrice peut maintenant être téléchargée sur la page VCA de LEED v4 pour le Canada du site Web. Les équipes de projet sont invitées à nous aider dans notre volonté d’amélioration continue de la calculatrice en nous faisant parvenir toute rétroaction ou tout commentaire sur l’outil à info@cagbc.org.

juin 2018

Les centres de traitement des données doivent maintenant être inclus dans le Portfolio Manager canadien

En février 2018, d’importantes mises à jour ont été apportées au Portfolio Manager canadien. Ces mises à jour portent sur la révision du modèle d’établissement des cotes pour les bâtiments de bureaux commerciaux qui repose sur les données de l’Enquête sur l’utilisation commerciale et institutionnelle d’énergie (EUCIE) de 2014 et sur l’actualisation des facteurs relatifs à l’énergie à la source qui tiennent compte des données les plus récentes. L’autre changement important est l’ajout d’un facteur d’ajustement technique pour les centres de traitement des données situés dans des bâtiments de bureaux, pour que l’énergie dédiée au centre de traitement de données soit incluse dans la consommation totale du bâtiment.

Ce dernier changement important est le résultat de la collaboration entre le CBDCa, RNCan, l’EPA et l’USGBC pour que le Portfolio Manager canadien intègre un modèle pour les centres de traitement des données situés dans des bâtiments de bureaux afin que la consommation d’énergie élevée de ces centres soit prise en compte dans la cote ENERGY STAR. Ainsi, les bâtiments de bureaux commerciaux qui abritent des centres de traitement de données recevront une cote équitable.

Avec cette mise à jour, il n’est plus nécessaire de mesurer la consommation d’énergie des centres de traitement des données à l’aide d’un compteur divisionnaire, car l’outil utilise des estimations pour ajuster la cote de performance selon le type de bâtiment de bureaux. Avec ce facteur d’ajustement automatique, l’autorisation précédemment accordée aux projets LEED Canada BE : E&E 2009 d’exclure la consommation d’énergie des centres de traitement des données et la superficie de plancher connexe (sous réserve que l’espace ait un compteur divisionnaire et que la superficie soit de 10 % ou moins de la surface de plancher du bâtiment) n’est plus valable. La consommation d’énergie des centres de traitement de données doit être incluse dans la consommation d’énergie totale du bâtiment saisie dans le Portfolio Manager.

Cette mise à jour a des incidences sur les projets LEED de toutes les versions, y compris les projets de LEED Canada BE : E&E 2009 et LEED E+E v4. Veuillez consulter le site Web du CBDCa pour de l’information additionnelle concernant les mises à jour de Portfolio Manager d’ENERGY STAR de février 2018 et pour voir quelles sont les incidences de ces mises à jour sur les projets LEED.

mars 2018

Nouvelles directives et nouveaux outils pour la VCA du CNÉB 2011 de LEED v4  

Le CBDCa a le plaisir d’offrir de nouvelles directives et de nouveaux outils pour aider les équipes de projets du Canada qui désirent utiliser le Code national de l’énergie pour les bâtiments (CNÉB) 2011 pour démontrer la performance énergétique en vertu de LEED v4. Les documents suivants sont maintenant affichés sur notre site Web :

  • Calculateur de la performance énergétique minimale pour la VCA du CNÉB 2011
  • Directives de simulation de modèles énergétique des habitations multifamiliales pour la VCA du CNÉB 2011

Calculateur de la performance énergétique minimale pour la VCA du CNÉB 2011

Le Calculateur de la performance énergétique minimale pour la VCA du CNÉB 2011est un outil sur Excel à utiliser pour les projets qui documentent la performance énergétique minimale à l’aide de la voie de conformité alternative (VCA) du CNÉB pour le préalable ÉA sur la performance énergétique minimale et le crédit ÉA Optimiser la performance énergétique en vertu des systèmes LEED v4 C+CBD (LEED v4 BD+C) et LEED v4 C+CI (LEED v4 ID+C). Ce calculateur comprend les vérifications requises sur les données d’entrée des modèles énergétiques en se basant sur la VCA du CNÉB 2011, ainsi qu’un sommaire des résultats totaux. L’onglet sommaire du calculateur sert à remplir le formulaire dans LEED Online. La version bêta du calculateur peut être téléchargée à partir de la page Ressources de LEED v4 du site Web. Les équipes de projets sont invitées à contribuer à l’amélioration continue du calculateur en faisant parvenir leurs commentaires et leurs impressions sur l’outil à info@cagbc.org.

Directives de simulation de modèles énergétique des habitations multifamiliales pour la VCA du CNÉB 2011

Le CBDCa a adapté les Multifamily Energy Model Simulation Guidelines de l’USGBC qui étaient basées sur la norme ASHRAE 90.1-2010 aux fins de leur utilisation pour la VCA du CNÉB 2011 pour le Canada. Les Directives de simulation de modèles énergétique des habitations multifamiliales pour la VCA du CNÉB 2011 sont maintenant affichées à la page Ressources de LEED v4 du site Web.

Les directives de simulation des modèles énergétiques des  habitations multifamiliales (qu’il s’agisse de celles de la norme ASHRAE 90.1-2010 ou du CNÉB 2011) s’appliquent à tous les projets résidentiels multifamiliaux qui utilisent la voie de la simulation énergétique de tout le bâtiment en vertu de LEED v4 C+CBD : Habitations multifamiliales de moyenne hauteur (LEED v4 BD+C: Multifamily Midrise) et en vertu de LEED v4 C+CBD (LEED v4 BD+C).

Veuillez noter qu’en octobre 2016, l’USGBC a publié un addenda permettant aux immeubles résidentiels de grande hauteur de 4 étages ou plus d’utiliser le système d’évaluation LEED v4 C+CBD : Habitations multifamiliales de moyenne hauteur (LEED v4 BD+C: Multifamily Midrise) ou le système d’évaluation LEED v4 C+CBD (LEED v4 BD+C).

avril 2018

Haut de la page

 


Matériaux


Gestion des déchets de construction et de démolition  leed v4_1 icon

L’objet principal du crédit Gestion des déchets de construction et de démolition est passé de la gestion des déchets à la prévention des déchets. L’addenda de novembre des systèmes d’évaluation LEED v4.1

Building Design and Construction (BD+C)/Conception et construction de bâtiments (C+CB) et Interior Design and Construction (ID+C/)/Conception et construction de l’intérieur (C+CI) a introduit trois changements fondamentaux au crédit, ce qui signale un effort concentré sur la prévention des déchets par des stratégies de conception.

  • Simplification de l’Option 1. Exigences en matière de détournement :
    • Les diverses voies de conformité selon des seuils de détournement différents sont remplacées par une seule exigence fixant à 50 % le taux de détournement des déchets pour obtenir un point.
    • Élimination de la notion souvent mal comprise de Flux des déchets de matériaux et des installations de recyclage certifiées qui acceptent des déchets mélangés.
  • Hausse des seuils pour l’Option 2. Waste Prevention/Prévention des déchets (auparavant appelée Réduction de la quantité totale de déchets) comme suit :
      BD+C/C+CB ID+C/C+CI
    Voie 1 (1 Point) < 75 kg/m2 < 50 kg/m2
    Voie 2 (2 Points) < 50 kg/m2 < 37,5 kg/m2
  • Élimination du préalable Planification de la gestion des déchets de construction et de démolition (les exigences relatives à ce plan ont été intégrées au crédit). Cela permet aux projets qui ne visent pas l’obtention du crédit de Gestion des déchets de construction et de démolition de ne pas élaborer un tel plan.

Alors que les exigences de l’Option 1 sont brèves et succinctes, les guides bêta de LEED v4.1 BD+C et ID+C comportent des exigences connexes qu’il ne faut pas ignorer. La section de la marche à suivre étape par étape clarifie que « toutes les installations de recyclage doivent être réglementées par une autorité locale ou d’État ».

Qu’est-ce qu’une installation réglementée? C’est une installation qui détient un permis pour mener des activités de manipulation, de tri et de recyclage de matériaux. Ce n’est pas la même chose qu’une installation certifiée dont les taux de recyclage seraient vérifiés par une tierce partie.

De plus, les exigences relatives au Plan de gestion des déchets et aux rapports prévoient que tout projet qui envoie des matériaux à une installation de recyclage de matériaux mélangés doit utiliser le taux de recyclage moyen de l’installation (à l’exclusion du recouvrement journalier alternatif). En conséquence, il n’est plus requis de déclarer les déchets mélangés d’un projet spécifique.

Bien que la pondération du point soit passée de l’Option 1 à l’Option 2, le crédit vaut toujours un total de deux points et les équipes de projets peuvent viser la conformité à une ou aux deux options. Le changement dans la pondération a aussi pour effet d’accroître la responsabilité de l’équipe de conception et d’aligner le crédit avec la hiérarchie établie en matière de gestion des déchets : Réduire, Réutiliser et Recycler. Si l’on examine les taux de conformité à l’Option 2, après avoir analysé les projets antérieurs LEED Canada 1.0 et LEED 2009, au moins la moitié des projets C+CB (à l’exclusion des projets Noyau et enveloppe) peuvent obtenir au moins un point en vertu de l’Option 2 et le quart des projets pourraient obtenir deux points. On s’attend à des taux de conformité plus élevés encore pour les projets Noyau et enveloppe et les projets C+CI.

Vous préférez voir l’enregistrement vidéo? Cliquez ici.

Regardez les 10 vidéos sur l’addenda

février, 2021

Obtenir le crédit MR Gestion des déchets de construction et de démolition dans LEED v4.1  leed v4_1 icon

Option 1 : Réacheminement

L’addenda de juillet 2019 à LEED C+CB v4.1 comprend des changements positifs à l’Option 1 : Réacheminement des déchets, qui adaptent les exigences pour favoriser la réalisation de cette option. Les équipes de projets peuvent maintenant obtenir un point en utilisant la voie de conformité 1, en réacheminant 50 % des déchets de matériaux de construction et de démolition provenant d’au moins deux flux de déchets plutôt que de trois. Elles peuvent obtenir deux points en utilisant la voie de conformité 3, en réacheminant 75 % de tous les déchets de matériaux de construction et de démolition provenant d’au moins trois flux, plutôt que quatre. Le Bulletin technique LEED d’octobre 2018 expliquait comment définir un flux de matériaux. Rappelons qu’un flux de matériaux est défini par l’aspect final du matériau. Par exemple, on peut détourner du bois d’un site d’enfouissement à des fins d’alimentation d’une centrale électrique ou encore à des fins de réutilisation dans un magasin de matériaux de construction. Les deux utilisations sont considérées comme des flux de matériaux distincts si elles font l’objet d’un suivi distinct. À l’inverse, plusieurs matériaux peuvent être détournés d’une même façon, ce qui crée un seul flux. Ainsi, la collecte de l’asphalte, du béton et de la maçonnerie pour les broyer ensemble à des fins de remblayage ou pour en faire un granulat est considérée comme un seul flux.

De nouvelles voies de conformité, 2 et 4, ont été ajoutées pour que les projets puissent démontrer la conformité en utilisant le recyclage de produits mélangés; toutefois, ces voies de conformité requièrent l’utilisation d’une installation de tri hors site certifiée par le Recycling Certification Institute ou un organisme équivalent approuvé. Comme il n’y a actuellement aucune installation de recyclage certifiée au Canada, les projets canadiens ne peuvent pas suivre ces voies de conformité.

En vertu de LEED v4 et v4.1, le recyclage de produits mélangés ne peut compter que pour un seul flux de matériaux, sauf si l’équipe de projet fournit de la documentation confirmant les taux de réacheminement spécifiques du projet (par matériau). À noter que si l’installation de tri fournit des totaux spécifiques au projet, les matériaux doivent être triés et pesés pour déterminer les poids de chaque flux de matériaux. L’inspection visuelle n’est pas une méthode acceptable pour documenter les taux de réacheminement des déchets. Par contre, le recyclage de produits mélangé peut compter comme un seul flux de matériaux qui utilise le taux de réacheminement moyen de l’installation, qui doit être réglementé par l’autorité locale ou d’État et qui doit être exclu du recouvrement journalier alternatif. (Voir le Bulletin technique LEED d’octobre 2018 pour un supplément d’information.)

Option 2 : Réduction de la quantité totale de déchets

LEED v4.1 a également modifié le seuil prévu à l’Option 2 pour utiliser des seuils plus faciles à atteindre. Pour tous les types de projets C+CB (à l’exception des entrepôts et des centres de distribution), l’exigence sera de ne pas générer plus de 36,6 kilogrammes de déchets par mètre carré, plutôt que le seuil antérieur plus strict de 12,2 kg/m2. De plus, ce seuil ne comprend maintenant que les déchets de construction; les déchets de rénovation et de démolition ont été séparés pour faire l’objet d’une exigence distincte de réacheminement à 75 %. En se basant sur les deux dernières années de données recueillies des projets certifiés LEED Canada 2009, on estime qu’au moins 10 % des projets de nouvelle construction et plus de 35 % des projets de Noyau et enveloppe devraient être en mesure d’atteindre le nouveau seuil.

Les équipes de projet qui utilisent cette option doivent toutefois fournir un texte décrivant les stratégies de conception et construction utilisées pour prévenir la production de déchets au chantier ou en réduire la quantité et fournir de la documentation justifiant la quantité totale de déchets par superficie. Elles pourront trouver des idées pour réduire les déchets à la source dans le LEED BD+C v4 Reference Guide sous Further Explanation, et inclure la préfabrication, la conception modulaire et la conception pour des longueurs de matériau standards.

mars, 2020

Approvisionnement en matériaux de construction à faible teneur en carbone

Un nouveau crédit pilote est disponible pour les projets LEED v4.1, appelé Procurement of Low Carbon Construction Materials (MRpc132). Le crédit pilote vise à réduire le carbone intrinsèque des matériaux utilisés dans la construction. Il utilise une méthodologie développée par le Carbon Leadership Forum à la University of Washington, qui vise à permettre la comparabilité des données d’évaluation sur le cycle de vie en tenant compte de l’incertitude et en l’atténuant.

La conformité au crédit pilote peut être documentée à l’aide du nouveau calculateur de carbone intrinsèque, l’Embodied Carbon in Construction Calculator (EC3), lancé pendant la conférence Greenbuild 2019 à Atlanta, en Géorgie. L’outil gratuit a été conçu par Skanska USA et C Change Labs, et il est développé par le Carbon Leadership Forum. Il a été conçu pour être utilisé aux phases de la conception ou de l’approvisionnement d’un projet. Il contient des milliers de déclarations environnementales de produits (DEP) numériques qui permettent aux propriétaires et aux décideurs d’accéder aux données de la chaîne d’approvisionnement pour établir des niveaux de référence et des réductions du carbone intrinsèque en permettant une visualisation simple du potentiel d’un projet et des impacts réalisés du carbone.

Pour faciliter le lancement, le Carbon Leadership Forum a produit les documents suivants :

Figure 1 : Un diagramme de Sankey qui illustre les réductions possibles du carbone dans la chaîne de la valeur pour les composantes structurales. (Source : EC3)

décembre, 2019

L’interprétation LEED no 10495 sur les matériaux à faibles émissions : une interprétation de grande valeur

Vous ne savez trop si vous devriez adopter le crédit LEED v4.1 Matériaux à faibles émissions? N’hésitez plus, parce qu’en plus de donner plus d’occasions d’obtenir des points, il compte un plus grand nombre de catégories de produits et les seuils d’évaluation des émissions ont été réduits dans toutes les catégories. De plus, une récente interprétation LEED a clarifié que les projets LEED v4 qui substituent le crédit v4.1 peuvent continuer à utiliser les normes de LEED v4, ce qui rend le crédit Matériaux à faibles émissions plus accessible et plus facile à réaliser pour tous les projets. Alors, allez-y et explorez tout ce que LEED v4.1 a à offrir.

L’Interprétation LEED no 10495 (publiée en octobre 2019) permet officiellement aux projets LEED v4 C+CB et C+CI qui adoptent le crédit LEED v4.1 QEI Matériaux à faibles émissions d’utiliser la méthode de la norme v1.1-2010 du California Department of Public Health (CDPH) plutôt que la méthode de la norme v1.2-2017 du CDPH aux fins de l’évaluation des émissions de COV; la Rule 1113 du 3 juin 2011 du South Coast Air Quality Management District (SCAQMD), plutôt que la Rule 1113 du 5 février 2016 du SCAQMD pour l’évaluation du contenu en COV des peintures et enduits; et le Rule 1168 du 1er juillet 2005 du SCAQMD plutôt que la Rule 1168 du 6 octobre 2017 pour l’évaluation du contenu en COV des adhésifs et produits d’étanchéité. Pour une liste complète des exigences du crédit et des normes auxquelles il est fait référence, voir les Guides bêta de LEED v4.1 (disponibles sur le site Web du CBDCa) et l’Interprétation LEED no 10495.

Vos commentaires ont été entendus. Le marché a manifesté souvent ses préoccupations par rapport aux mises à jour des normes. L’Interprétation LEED no 10495 devrait donc être bien reçue. Le CBDCa aimerait remercier bien sincèrement tous ceux qui ont fourni leurs commentaires par courriel ou lors des tables rondes sur LEED et des séances de groupes d’utilisateurs tenues à la grandeur du pays pour aider LEED v4 et LEED v4.1 à mieux se positionner et à trouver un équilibre entre la faisabilité et le leadership. Vos commentaires ont été examinés et consolidés par les groupes consultatifs techniques du CBDCa et transmis à l’USGBC.

novembre, 2019

Du nouveau pour le credit MR - DOPC – DEP de LEED v4.1  leed v4_1 icon

Le crédit Divulgation et optimisation des produits de construction (DOPC) de LEED v4.1 a apporté certaines modifications très attendues aux crédits souvent perçus comme étant trop difficiles à obtenir. Plus particulièrement, les exigences relatives aux déclarations environnementales de produits - MRc BPDO – Environmental Product Declarations (DEP) ont été assouplies pour les projets C+CB : Noyau et enveloppe et entrepôts et centres de distribution, ainsi que pour les projets C+CI. L’exigence d’utiliser au moins 20 produits différents provenant de cinq fabricants qui satisfont aux critères de déclaration a été modifiée. Il faut dorénavant utiliser dix produits différents provenant de trois fabricants qui satisfont aux critères. Cette diminution du nombre de produits avait été suggérée par plusieurs groupes d’intérêts et l’USGBC y a donné suite en rendant le crédit plus accessible pour les projets qui utilisent généralement moins de matériaux que les projets de nouvelle construction.

Le changement à ce crédit qui a peut-être un impact plus grand que celui du nombre de produits porte sur la nouvelle pondération des DEP. Les évaluations du cycle de vie propres aux produits, les DEP à l’échelle de l’industrie (génériques) de type III et les DEP de type III vérifiées à l’interne qui valaient auparavant une fraction d’un produit valent maintenant toutes un produit. De plus, les DEP de type III propres à un produit qui ont été vérifiées à l’externe et soumises à une évaluation critique valent maintenant 1,5 produit. Cet ajustement simplifie la documentation et encourage les fabricants à accroître le nombre de DEP, ce qui rendra plus accessible l’information relative aux impacts environnementaux des produits.

Finalement, les guides bêta LEED v4.1 BD+C et ID+C ont instauré des exigences de documentation additionnelles pour les sommaires des DEP de type III propres à l’industrie et les DEP de type III propres à un produit. Les sommaires doivent comprendre plusieurs détails – voir les guides bêta pour en savoir davantage. À noter que les sommaires sont préparés par le fabricant et agissent comme pages de couverture pour les DEP. Ce ne sont pas des sommaires préparés par un consultant sur toutes les DEP utilisées dans un projet donné.

août, 2019

Analyse du cycle de vie dans LEED v4.  leed v4_1 icon

La nouvelle version LEED v4.1 est maintenant arrivée et elle comporte plusieurs révisions qui auront probablement un impact sur le développement des marchés. Certaines modifications importantes ont été apportées au crédit MR : Réduction de l’impact du cycle de vie du bâtiment, et particulièrement à l’Option 4 – Analyse du cycle de vie de l’ensemble du bâtiment. En vertu de LEED v4, les équipes de projets pouvaient obtenir trois points pour une analyse du cycle de vie de l’ensemble du bâtiment qui démontrait une réduction d’au moins 10 % dans trois catégories d’impact sur six. Ces exigences demeurent inchangées dans LEED v4.1 (elles constituent maintenant la voie 3). Toutefois, la structure de l’Option 4 est très différente. 

LEED v4.1 introduit de nouvelles voies auxquelles correspond un nombre de points pour favoriser le développement de l’analyse du cycle de vie sur l’ensemble des bâtiments. Chaque voie représente une étape reliée à la performance de l’analyse du cycle de vie du projet. La voie 1 correspond à la seule réalisation d’une analyse sur le cycle de vie, peu importe le résultat, et elle donne droit à un point. Pour obtenir deux points (voie 2), les équipes doivent démontrer une réduction d’au moins 5 % dans trois des six catégories d’impact, l’une étant le potentiel de réchauffement climatique. Pour obtenir trois points (voie 3), les équipes doivent démontrer une réduction d’au moins 10 % dans trois des six catégories d’impact, l’une étant le potentiel de réchauffement climatique. Pour obtenir les quatre points maximum (voie 4), les équipes doivent démontrer une réduction d’au moins 10 % dans deux des six catégories d’impact et une réduction de 20 % dans le potentiel de réchauffement climatique et elles doivent intégrer la réutilisation ou la récupération de matériaux dans la structure et l’enveloppe du projet. De plus, pour les voies 2, 3 et 4, aucune catégorie d’impact évaluée dans le cadre de l’analyse du cycle de vie ne doit présenter une augmentation de plus de 5 % par rapport au bâtiment de référence. Comme dans LEED v4, LEED v4.1 exige que le bâtiment de référence et le bâtiment proposé soient comparables pour ce qui est de la taille, de la fonction, de l’orientation et de la performance énergétique d’exploitation. De même, la durée de vie utile du bâtiment doit être de 60 ans.

Les révisions apportées à LEED v4.1 ont notamment pour but de faciliter l’atteinte des exigences des crédits, ce qui est évident dans la diversité des voies de conformité incluses à l’Option 4. Nous nous attendons à ce que ces modifications améliorent l’accès à l’analyse du cycle de vie de l’ensemble d’un bâtiment et l’intérêt envers une telle analyse pour améliorer la conception des prochains projets LEED. Comme LEED v4.1 est un système d’évaluation bêta qui vise à accélérer et à approfondir la transformation des marchés, nous encourageons les équipes de projets à l’examiner et à nous transmettre leurs commentaires avant qu’il ne soit soumis au vote final. Pour savoir comment vous exprimer, voir ci-dessous.

mars, 2019

Gestion des déchets de construction et de démolition

Dans les systèmes d’évaluation LEED v4 pour la conception et la construction des bâtiments (C+CB) et pour la conception et la construction de l’intérieur (C+CI), le crédit de Gestion des déchets de construction et de démolition de la section Matériaux et ressources (MR) a évolué pour reconnaître un détournement des matériaux plus vigoureux. Selon l’option 1, les équipes de projets doivent détourner une quantité minimale des déchets de construction et de démolition (50 % pour la voie de conformité 1 et 75 % pour la voie de conformité 2), en plus de détourner au moins trois flux de matériaux pour la voie de conformité 1 ou quatre flux pour la voie 2. Mais qu’est-ce qu’un flux de matériaux?

Le Guide de référence LEED v4 C+CB définit un flux de matériaux comme étant « un flux de matériaux provenant d’un chantier qui se retrouvent dans les marchés des matériaux de construction ». Au bout du compte, un flux de matériaux est défini par l’aspect final du matériau. Dans l’exemple le plus simple, un matériau donné détourné d’une manière donnée serait considéré comme un flux unique. Dans les faits, un matériau peut être détourné de bien des façons, ce qui crée de multiples flux. Par exemple, on peut détourner du bois d’un site d’enfouissement à des fins d’alimentation d’une centrale électrique ou encore à des fins de réutilisation dans un magasin de matériaux de construction. Les deux utilisations sont considérées comme des flux de matériaux distincts si elles font l’objet d’un suivi distinct. À l’inverse, plusieurs matériaux peuvent être détournés d’une même façon, ce qui crée un seul flux. Ainsi, la collecte de l’asphalte, du béton et de la maçonnerie pour les broyer ensemble à des fins de remblayage ou pour en faire un granulat est considérée comme un seul flux : le détournement des déchets au chantier.

Vous cherchez d’autres façons de créer des flux de matériaux? Voici quelques tactiques de détournement des déchets : les marchés de réutilisation de matériaux de déconstruction; la réutilisation de matériaux de déconstruction sur place; les programmes de reprise des fabricants de matériaux. Ce sont toutes des mesures qui contribuent aux flux des matériaux si elles font l’objet d’un suivi distinct dans votre projet.

Par ailleurs, le mélange des matériaux accompagné du tri hors site est une méthode usuelle de gestion des déchets de construction et de démolition. L’envoi de déchets mélangés à une installation de recyclage de déchets mixtes ne compte que pour un seul flux de matériaux, peu importe le nombre des différents matériaux inclus. Toutefois, si l’installation de recyclage peut faire le suivi et documenter le détournement des matériaux particuliers au projet et mesurés selon le poids ou le volume, il est possible de considérer cela comme plusieurs flux de matériaux. Il est alors essentiel que les documents soient particuliers au projet et que le poids ou le volume soient cohérents pendant tout le processus. Les inspections visuelles ne sont plus acceptables; c’est un changement important par rapport aux versions antérieures de LEED. La documentation des taux de détournement particuliers au projet pour les déchets mélangés peut comprendre les bordereaux détaillés d’expédition des déchets ou des lettres de l’installation de tri qui confirment le processus ayant servi à déterminer les poids des matériaux individuels. La documentation soumise doit établir clairement que les matériaux triés ont été pesés ou mesurés séparément et n’ont pas été estimés par une inspection visuelle.

Les déchets mélangés peuvent aussi contribuer à l’obtention du crédit en fournissant les taux de détournement annuels moyens de l’installation de recyclage, s’ils sont assujettis à la réglementation d’une autorité locale ou provinciale. Les équipes de projets qui utilisent le taux de détournement annuel de l’installation doivent fournir de l’information sur la façon dont l’installation traite les déchets, en plus de la confirmation du taux de détournement annuel de l’installation. À noter que les projets qui n’utilisent que les déchets mélangés envoyés à une installation donnée et qui utilisent le taux de détournement annuel de cette installation ne pourront réclamer qu’un seul flux de matériaux. En conséquence, ces projets ne satisferont pas aux exigences minimales du crédit relatives aux trois flux de matériaux.

La documentation des taux de détournement globaux du projet aux fins de la conformité à ce crédit doit comprendre tous les déchets détournés du site d’enfouissement et tous les déchets expédiés au site d’enfouissement. Si l’équipe du projet a utilisé plus d’un transporteur de déchets, elle doit entrer toute l’information dans un seul document, tel que le Calculateur des déchets de construction et de démolition de LEED v4-MR.

Quelle est donc la meilleure stratégie pour obtenir le crédit Gestion des déchets de construction et de démolition de MR? Le tri à la source est la façon la plus efficace d’obtenir des taux élevés de détournement des déchets et de multiples flux de matériaux, car chaque type de matériau est considéré comme étant un flux de matériaux différent.

octobre, 2018

Quel bois composite faut-il inclure dans les matériaux à faibles émissions

Le crédit Qualité des environnements intérieurs – Matériaux à faibles émissions de LEED v4 C+CB et LEED v4 C+CI utilise la définition du bois composite du règlement 93120 sur la Composite Wood Products Airborne Toxic Control Measure (ATCM) du California Air Resources Board (CARB) qui comprend le contreplaqué de bois dur, les panneaux de particules et les panneaux de fibres de bois à densité moyenne. Cette définition exclut donc les panneaux de fibres durs (panneaux de fibres de bois à densité élevée), le contreplaqué structural, les panneaux structuraux, le bois de charpente composite, les panneaux à copeaux orientés (MDF), le bois en lamellé-collé, les poutrelles en I préfabriquées en bois et le bois à entures multiples.

De même, l’Interprétation LEED #10466 clarifie que les produits de bois d’ingénierie structural n’ont pas à satisfaire aux exigences d’évaluation des émissions générales. Les produits de bois structural doivent toutefois :

  • être fabriqués avec des adhésifs résistant à l’humidité conformément à la norme ASTM 2559;
  • n’avoir aucun traitement de surface contenant des résines ou des revêtements d’urée-formaldéhyde ajoutée;
  • détenir un certificat de conformité à la norme de l’industrie applicable, tel que décrite par le type de produit (p. ex., contreplaqué, MDF, etc.). Voir l’Interprétation LEED #10466 pour la liste complète des exigences relatives aux types de produits.

Qu’en est-il du contreplaqué en bois de résineux? Au Canada, l’utilisation de contreplaqué en bois de résineux est assez courante. Tenez compte de la définition du règlement 93120 sur l’ATCM du CARB :

« Le contreplaqué de bois dur est un panneau composé d’un assemblage de (A) couches de bois dur ou de feuilles de placage ou (B) de placages combinés à une plateforme faite d’une âme panneautée, d’une âme complexe, d’un matériau à âme spécial ou d’un matériau de support spécial, fixé par un adhésif. Le placage du parement peut être fait de bois dur ou d’essences de bois résineux décoratif (ANSI/HPVA HP-1-2004)… » [traduction libre, le gras est ajouté]

La définition renvoie à la norme de l’American National Standards Institute (ANSI)/ Hardwood Plywood and Veneer Association (HPVA) pour le contreplaqué de bois dur et le contreplaqué décoratif, qui permet l’utilisation de placages de parement en bois de résineux dans la définition du contreplaqué en bois dur. En conséquence, le contreplaqué en bois de résineux n’est pas exempt et il est assujetti au règlement 93120 sur l’ATCM du CARB et aux exigences d’évaluation du bois composite du crédit QEI - Matériaux à faibles émissions de LEED v4 relativement aux résines formaldéhydes à très faibles émissions ou aux résines sans formaldéhyde ajouté.

Novembre 2018

Divulgation et optimisation des produits de construction – ingrédients des matériaux

L’option 1, Déclaration des ingrédients des matériaux du crédit Divulgation et optimisation des produits des bâtiments – Ingrédients des matériaux porte sur la transparence et encourage les équipes de projet à recueillir de l’information sur les matériaux de construction et à identifier les ingrédients particuliers d’un produit donné. Il exige la sélection de produits pour lesquels les fabricants divulguent l’inventaire des ingrédients chimiques qui ont une teneur d’au moins 0,1 % ou 1 000 ppm. Autrement dit, 99,9 % des ingrédients d’un produit doivent être divulgués.

Les tableaux des addendas du Guide de référence de LEED v4 C+CB publiés en avril 2016 et en avril 2017 élargissent la liste des programmes acceptables pour inclure Declare, ANSI/BIFMA e3 Furniture Sustainability Standard, Cradle to Cradle Material Health Certificate, Product Lens Certification et Facts - NSF/ANSI 336, en plus de la Déclaration sanitaire de produits et de Cradle to Cradle. À noter que les fiches signalétiques santé et sécurité ne sont requises que pour les ingrédients dont la teneur va jusqu’à 1 % (10 000 ppm); donc, si la fiche signalétique santé et sécurité mentionne que les matériaux ont été divulgués jusqu’à 1 000 ppm, elle ne constitue pas une documentation conforme. Pour une liste complète des programmes acceptables, voir la Credit Library.

Pour de l’aide sur l’identification de la documentation conforme, visitez ce site Web qui donne des conseils sur les déclarations sanitaires de produits : guidance on HPDs et ce résumé les étiquettes de déclaration : Declare labels.

L’Option 2, Optimisation des ingrédients des matériaux, porte sur la réduction des impacts sur la santé et l’environnement et encourage les équipes de projets à faire un pas de plus et à choisir des produits moins nocifs. Elle exige la sélection de produits conformes à GreenScreen v1.2 Benchmark, à REACH Optimization ou à Cradle to Cradle. À noter que les fabricants doivent divulguer tous les ingrédients chimiques inventoriés qui ont une teneur d’au moins 0,01 % (100 ppm), car 100 ppm est un niveau de détail plus granulaire que 1 000 ppm. Pour une liste complète des exigences de l’Option 2, voir la Credit Library.

mai 2018

Des divisions du CSI se qualifient pour des crédits MR dans LEED v4

Les crédits de la catégorie Matériaux et ressources (MR) des systèmes d’évaluation LEED pour la conception et la construction (C+CBD et C+CI), ont toujours exigé que les produits de construction installés de manière permanente soient inclus dans les calculs. La plupart de ces produits entrent dans les Divisions 03-10, 31 et 32 de l’édition 2004 du répertoire normatif (MasterFormat) du Construction Specifications Institute (CSI). La Division 12 – Ameublement, même si elle n’est pas requise, peut être incluse sous réserve qu’elle le soit de manière cohérente dans tous les crédits MR. Par le passé, les systèmes d’évaluation LEED C+C n’ont pas exigé l’inclusion de l’équipement de mécanique, de plomberie et d’électricité (Divisions 11, 21-28 du Répertoire normatif MasterFormat du CSI). Les crédits de la catégorie MR de LEED v4 C+C prévoient maintenant l’option d’inclure les éléments de ces divisions. Contrairement à ce qui est prévu pour l’ameublement, il n’est pas exigé que tous les produits installés des divisions 11, 21-28 soient inclus; seuls les éléments passifs (p. ex., les conduits, la tuyauterie, les appareils de plomberie, les conduites, etc.) sont visés. Par contre, tel qu’il est prévu pour l’ameublement, si des éléments passifs des divisions 11, 21-28 sont inclus dans les crédits basés sur le coût (p. ex., l’option 2 des crédits sur la Divulgation et l’optimisation des produits des bâtiments), ils doivent l’être de façon cohérente dans tous les crédits basés sur le coût. S’ils sont inclus dans les crédits basés sur le produit (p. ex., l’option 1 des crédits sur la Divulgation et l’optimisation des produits des bâtiments), il n’est pas obligatoire de les inclure dans les crédits basés sur le coût.

Ce n’est pas clair? La section « Overview » de la catégorie Matériaux et ressources du Guide de référence LEED v4 offre de l’information utile sur des sujets qui s’appliquent à plusieurs crédits de la catégorie. Cette section souligne les questions transversales qui ont des incidences sur les calculs et explique quels sont les produits qui se qualifient pour les crédits et ceux qui sont exclus. Vous pouvez la lire en ligne dans l’introduction du Guide de LEED v4 Building Design + Construction.

*Veuillez noter que la documentation d'orientation de l’USGBC n'est disponible qu'en anglais à ce moment-ci

septembre 2017


Haut de la page

 


Innovation


Clarification des exigences relatives aux désinfectants

Les équipes de projets seront heureuses d’apprendre qu’il y a des directives claires et simples pour les Canadiens qui tentent d’obtenir le crédit QEI Nettoyage écologique : produits et matériaux de nettoyage durables et le nouveau crédit pilote Safety First: Cleaning and Disinfecting Your Space.

Les exploitants de bâtiments s’intéressent beaucoup aux protocoles de désinfection ces temps-ci et le nouveau crédit pilote est particulièrement opportun, car il oriente la sélection de désinfectants écologiques qui sont efficaces contre le SARS-CoV2. Toutefois, le crédit et le crédit pilote nécessitent une certaine interprétation lorsqu’on les utilise pour des projets canadiens.

  • La norme UL 2794 est la norme à consulter pour identifier les désinfectants acceptables pour le crédit QEI Nettoyage écologique : produits et matériaux de nettoyage durable. C’est d’ailleurs la norme utilisée par la plupart des fabricants pour les produits écologiques vendus au Canada et elle satisfait aux exigences de LEED.
  • Pour le crédit pilote, utilisez n’importe quel produit qui est approuvé par Santé Canada comme étant efficace contre la COVID-19 et qui utilise des ingrédients actifs du programme Design for the Environment de l’EPA. Bien que le crédit pilote fait référence aux directives de Centers for Disease Control and Prevention (CDC), les équipes de projets canadiennes doivent se référer à la liste de Santé Canada pour s’assurer que les produits sont disponibles et conformes au Canada.

septembre, 2020

Obtenir le crédit AÉS Gestion des eaux pluviales dans LEED v4.1  

Le saviez-vous?

En vertu de LEED v4, votre projet n’a pas besoin d’obtenir 40 points avant que les crédits de priorité régionale soient accordés. Aucun document additionnel n’est requis pour obtenir les crédits de PR. La conformité des documents pour les crédits sélectionnés et les points de bonification pour leur obtention seront accordés automatiquement.


juillet, 2020

LEED : Renforcer la résilience au changement climatique  

La résilience face au changement climatique est une priorité pour bien des Canadiens, comme l’ont montré tous ceux qui ont récemment participé à la grève mondiale pour le climat. D’année en année, nous observons dans notre pays des conditions météorologiques plus intenses et plus volatiles, ce qui a des incidences à la grandeur du pays. Les périodes de sécheresse et les feux de forêt sont plus fréquents, les crues centennales se produisent à quelques années d’intervalle et la chaleur et l’humidité intenses affectent de plus en plus la vie quotidienne.

Ceux d’entre nous qui œuvrent dans l’industrie du bâtiment durable savent que la conception de bâtiments durables n’a jamais été aussi importante. En tant que principale norme mondiale, LEED a toujours été reconnue pour sa capacité d’atténuer les changements climatiques en réduisant les émissions provenant de l’exploitation des bâtiments, du transport, de la fabrication des matériaux et autres. Toutefois, ce ne sont pas toutes les personnes qui reconnaissent les avantages de LEED, tant pour l’adaptation que pour la résilience en matière de changement climatique.

À l’échelle du bâtiment, LEED encourage une plus grande résilience thermique, l’utilisation des énergies renouvelables et la collecte des eaux pluviales, pour ne nommer que quelques éléments essentiels à la résilience au changement climatique. Les projets LEED favorisent aussi une meilleure gestion des eaux de ruissellement, une réduction de l’utilisation des ressources en eau, la protection des habitats naturels et ils contribuent à la réduction de l’effet d’îlot de chaleur – toutes des questions à considérer pour améliorer la résilience régionale.

Pour les projets soucieux de mettre l’accent sur la résilience, la Pilot Credit Library de LEED v4 comprend trois crédits qui appuient la conception de bâtiments résilients face aux catastrophes naturelles et qui tiennent compte des impacts potentiels d’événements climatiques futurs. Les crédits sont principalement axés sur l’évaluation des risques et la résilience aux catastrophes environnementales et ils offrent des ressources aux équipes de projets qui veulent engager le dialogue sur le changement climatique. Les crédits pilotes LEED peuvent être utilisés comme stratégies d’innovation pour les projets LEED v4. Les projets LEED Canada 2009 peuvent aussi les utiliser au moyen de la Demande d’interprétation de crédit 1312.

Comprendre les crédits

Assessment and Planning for Resilience (Évaluation et planification de la résilience) est le premier crédit pilote. Il encourage la planification proactive basée sur les impacts potentiels des catastrophes naturelles et les impacts à long terme du changement climatique.

Le crédit Design for Enhanced Resilience (Conception pour une résilience améliorée) encourage la conception de bâtiments qui résistent aux dommages causés par les catastrophes naturelles (c.-à-d., inondations, vents violents, tremblements de terre, sécheresse, feux de forêt, glissements de terrain, chaleur extrême et tempêtes hivernales).

Le crédit Passive Survivability and Back-up Power During Disruptions (Survivabilité passive et alimentation de secours en cas de panne de courant) vise quant à lui à assurer que le bâtiment maintiendra une température sécuritaire et un niveau de fonctionnalité raisonnable dans l’éventualité d’une panne de courant prolongée ou d’une perte de chauffage.

Les crédits pilotes comprennent divers outils et ressources, comme le LEED Climate Resilience Screening Tool et divers rapports sur les pratiques de conception exemplaires.

La conception intelligente

La clé de la réussite d’une évaluation des risques est l’accès à des données climatiques de qualité. Vous trouverez ci-dessous une liste de ressources canadiennes qui fournissent de l’information régionale sur les facteurs de risques reliés au climat. Ces ressources vous aideront à mieux évaluer les risques climatiques et à concevoir des bâtiments résilients face aux risques particuliers de leur emplacement.

Intégrez-vous la résilience au changement climatique dans vos projets? Êtes-vous à la recherche de soutien pour vous joindre à la conversation sur la résilience au changement climatique? Dites-le-nous! Faites-nous part de vos questions ou commentaires sur les crédits pilotes LEED sur la résilience en nous envoyant un courriel à LEEDCoach@gbcicanada.ca.

octobre, 2019

Obtenir le crédit Lumière naturelle dans LEED v4/v4.1 C+CB  leed v4_1 icon  

Le crédit sur la lumière naturelle dans LEED a toujours été un crédit ciblé par de nombreux projets; la lumière naturelle améliore le bien-être et le rendement des occupants du bâtiment, réduit les besoins en éclairage électrique et peut réduire la facture de l’énergie. Avec LEED v4, le crédit a évolué pour offrir aux occupants une lumière naturelle supérieure. Les modifications portent sur une cible accrue d’exposition solaire annuelle (ESA) et sur l’élimination de l’option obligatoire. Toutefois, ces modifications peuvent rendre le crédit plus difficile à obtenir pour les projets réalisés dans les latitudes nordiques extrêmes, surtout avec une limite (3 000 lux) à la lumière naturelle à 9 h et à 15 h.

Ces préoccupations des utilisateurs ont attiré l’attention du groupe consultatif technique sur les matériaux (MR TAG) du CBDCa qui s’est penché sur les modifications à apporter pour rendre le crédit Lumière naturelle plus accessible pour les projets canadiens. En collaborant avec d’autres conseils du bâtiment durable, le MR TAG a appris qu’une voie de conformité alternative (VCA) avait été proposée à l’USGBC par le Conseil du bâtiment durable de la Suède et avait été approuvée (crédit pilote d’une VCA, approuvé en juillet 2019). Cette VCA nordique propose une autre façon de calculer la performance de la lumière naturelle en utilisant la norme européenne prEN17037 et en basant les calculs sur les heures d’éclairage naturel disponibles plutôt que sur les heures de bureau.

Le groupe de travail du CBDCa sur la lumière naturelle dans LEED et la simulation de projets canadiens

Le MR TAG a recommandé la formation du groupe de travail du CBDCa sur la lumière naturelle dans LEED pour faciliter l’obtention du crédit Lumière naturelle de LEED v4 dans les latitudes nordiques et pour examiner l’applicabilité de la VCA nordique au Canada. Le groupe de travail a été formé de bénévoles provenant du MR TAG, de membres du CBD de la Suède et d’autres professionnels canadiens. Il a effectué des simulations de lumière naturelle basées sur les conditions climatiques pour quatre projets LEED canadiens. Les options prévues dans LEED Canada NC 2009, dans la VCA nordique et dans la version récemment publiée de LEED v4.1 ont toutes été modélisées à des fins de comparaison. Le groupe de travail a préféré utiliser LEED v4.1 plutôt que LEED v4, car il considérait le crédit de cette version plus facile à obtenir.

Les conclusions

Les résultats des simulations ont révélé que trois projets avaient le potentiel d’obtenir le crédit avec LEED Canada NC 2009 et LEED v4.1, Option 1; alors que deux projets avaient le potentiel de l’obtenir avec LEED v4.1, Option 2 et la VCA nordique, Option 1. Aucun projet ne pouvait obtenir le crédit avec la VCA nordique, Option 2.

Les défis posés par LEED v4, Option 1 (p. ex., seuils, heure, frais) font en sorte que la plupart des projets canadiens ne l’utiliseront probablement pas. LEED v4.1, Option 1, offre par contre une amélioration en modifiant les exigences d’ensoleillement solaire annuel (ESA). Les avantages antérieurs d’adopter la voie de conformité nordique européenne (utilisation des heures d’éclairage naturel plutôt que des heures d’activités, ombrage et aucune exigence d’ESA) n’ont pas offert une voie de conformité simplifiée pour les projets canadiens par rapport à LEED v4.1 et elles exigent des simulations coûteuses en temps et en argent par rapport à LEED v4.1.

Le groupe de travail sur la lumière naturelle dans LEED v4 a conclu que le crédit LEED v4.1 nouvellement publié semble offrir une meilleure option et une voie de conformité plus réalisable que la voie de conformité alternative nordique pour que les équipes de projets canadiens puissent obtenir des points en vertu du crédit Lumière naturelle avec les nouveaux seuils (selon l’option).

Le MR TAG du CBDCa est ouvert à l’idée de poursuivre la collaboration avec le Conseil du bâtiment durable de la Suède et d’autres conseils du bâtiment durable dans le monde pour améliorer l’accès au crédit Lumière naturelle pour les projets des latitudes nordiques, tout en offrant une lumière naturelle de qualité aux occupants. Le CBDCa souhaite remercier tout spécialement les membres du groupe de travail sur la lumière naturelle pour leur contribution à cette étude et le temps qu’ils y ont consacré :

  • Gouvernement du Nouveau-Brunswick - Pam Barteaux (présidente du groupe de travail) et Eren Wuest,
  • Provencher_Roy - Guillaume Martel (président du MR TAG),
  • Architecture49 Inc. - Sarah Chernis et Janelle Harper,
  • BAU - Paul Rogers, Angel A. Perez Morata et Anton Hendrix,
  • Footprint - Jessica Cushing et Lyle Scott,
  • Integral - Ellie Niakan, Emily Codlin et Mike Martinez,
  • LINK Arkitektur - Vaia Vakouli,
  • Perkins+Will - Cheney Chen,
  • Stantec - Marc Trudeau et Charline Cormier,
  • Conseil du bâtiment durable de la Suède - Sue Clark,
  • WSP - David Rulff et Stacy Sun.

septembre, 2019

Comment obtenir le crédit Nettoyage Écologique dans C+CBD et C+CI

Par le passé, l’une des stratégies d’innovation les plus courantes portait sur le nettoyage écologique. Les exigences de ce crédit ont toutefois évolué au fil du temps et de la publication des nouveaux systèmes d’évaluation et des nouvelles versions de ces systèmes. Les équipes de projets sont donc invitées à revoir leurs politiques actuelles en matière de nettoyage écologique pour s’assurer qu’elles satisfont aux nouvelles exigences de LEED v4. Comment obtenir le crédit Nettoyage écologique dans les projets v4? Consultez le catalogue Innovation pour les systèmes Conception et la Construction de Bâtiments Durables « BD+C » et Conception et la Construction de l’Intérieur « ID+C » qui a déterminé les exigences pour les deux systèmes. Après avoir choisi le crédit approprié, assurez-vous de cliquer sur l’onglet « Resources » qui comprend un modèle de politique de nettoyage écologique qui peut convenir à tous les projets. Conseil des examinateurs : le modèle permet de s’assurer facilement que la politique répondra aux exigences.

C+CBD

En vertu du système C+CBD, les équipes de projets doivent se référer au crédit « LEED O+M Starter Kit », qui est une collection de crédits E+E pour lesquels il est possible de regrouper les exigences relatives à l’établissement de politiques pour obtenir un crédit d’innovation. À noter que les projets de C+CBD ne peuvent obtenir un crédit d’innovation par la seule voie de la conformité au préalable QEI – Politique de nettoyage écologique de LEED v4 E+E. Les équipes de projets doivent sélectionner deux des cinq préalables et crédits disponibles :

  • Préalable AÉS – Politique de gestion du site
  • Préalable MR -  Politique continue des achats et des déchets
  • Préalable MR – Politique d’entretien et de rénovation des installations
  • Crédit QEI – Politique de nettoyage écologique – (Option 1 seulement)
  • Crédit QEI – Mesures antiparasitaires intégrées

Pour chacun de ces préalables et crédits, les exigences de performance sont optionnelles. Pour une liste complète des exigences, veuillez consulter la « Credit Library ».

C+CI

En vertu du système C+CI, les équipes de projets peuvent toutefois obtenir un crédit d’innovation en se conformant aux exigences de la  « Green Cleaning Policy » (politique de nettoyage écologique, option 1 ou 2).

*Veuillez noter que la documentation d'orientation de l’USGBC n'est disponible qu'en anglais à ce moment-ci

février 2018


Haut de la page