Extérieur du bâtiment Phenix

Le Phénix | BCZ-Performance

Le Phénix
Montréal, Québec


Équipe de projet

Propriétaire : Lemay
Consultant en durabilité : Lemay
Architecte : Lemay
Ingénieur en mécanique : Dupras Ledoux
Ingénieur en électricité : Dupras Ledoux
Ingénieur en structure : Elema
Responsable de la mise en service : Martin Roy et associés
Modélisation énergétique : Martin Roy et associés
Architecte du paysage : Lemay

Membres du CBDCa impliqués : Lemay, Dupras Ledoux, et Martin Roy et associés

 

Le Phénix se distingue une nouvelle fois et obtient la certification Bâtiment à carbone zéro pour sa rénovation

Lemay, firme d’architecture, d’aménagement et de design, a obtenu la certification Bâtiment à carbone zéro – Performance (BCZ-Performance) pour la transformation d’un entrepôt abandonné en un espace de travail sobre en carbone et à consommation énergétique nette zéro qui accueille ses 350 employés.

Le projet Le Phénix, qui porte bien son nom, est une rénovation en profondeur d’un bâtiment de trois étages et de 9 264 m2, construit en 1950 et utilisé à des fins industrielles. Situé au cœur de l’arrondissement du sud-ouest de Montréal, le bâtiment a d’abord servi de centre de distribution de catalogues de grands magasins, puis d’entrepôt de documents. Il était vacant depuis au moins une décennie avant d’être converti en bureaux pour l’équipe transdisciplinaire en pleine expansion de Lemay.

Le Phénix a été l’occasion pour Lemay de concevoir un environnement de travail unique qui puisse servir de laboratoire expérimental pour tester de nouveaux concepts et de nouvelles approches durables.

La reconversion du bâtiment, comme son nom l’indique, représente sa renaissance : un projet qui promeut la santé, l’efficacité énergétique et l’innovation pour inspirer les meilleures pratiques en matière de développement durable.

Une démonstration de la stratégie de Lemay en matière de durabilité

Le développement de son programme Net positif pour intégrer la durabilité dans tous les projets réalisés par la firme a été un élément déterminant de l’adoption de la Norme du bâtiment à carbone zéro (Norme BCZ) du Conseil du bâtiment durable du Canada (CBDCa) par Lemay. Le nouveau siège social de la firme a servi de vitrine pour sa stratégie en trois volets axée sur la santé, la protection de l’environnement et la réduction des émissions de carbone tout en permettant à Lemay de démontrer son leadership aux clients et à l’industrie.

La firme a décidé de viser la certification d’un système différent pour chacune de ses trois priorités. Ainsi, la Norme BCZ-Performance a été choisie comme la voie la plus pertinente pour appuyer sa cible de réduction du carbone. Lemay vise également la certification LEED Platine pour mettre sa gérance de l’environnement en évidence et le projet a déjà obtenu la plus haute certification Fitwel, la certification trois étoiles, pour l’importance accordée à la santé et au bien-être des occupants.

Réduire le carbone de 86 pour cent grâce à l’approche de la rénovation

Pour Lemay, la décision de reconvertir Le Phénix plutôt que de concevoir et de construire un nouveau bâtiment était importante, car elle s’est traduite par une empreinte carbone beaucoup plus faible que celle d’un nouveau bâtiment. L’empreinte carbone de la construction d’un nouvel immeuble de bureaux comparable et de son exploitation pendant 60 ans se serait établie à près de 12 000 tonnes de CO2. En comparaison, la rénovation et l’exploitation du bâtiment pour une même période équivalent à une empreinte carbone d’environ 1 600 tonnes de CO2, ce qui correspond à une réduction de plus de 86 pour cent.

Les concepteurs du projet ont également réduit au minimum l’utilisation de nouveaux matériaux en conservant le béton structural des planchers et des colonnes du bâtiment et ses murs en brique d’origine. Ainsi, l’équipe du projet a pu détourner 93 pour cent des déchets de démolition et de construction des sites d’enfouissement.

L’empreinte carbone de la construction d’un nouvel immeuble de bureaux comparable et de son exploitation pendant 60 ans se serait établie à près de 12 000 tonnes de CO2. En comparaison, la rénovation et l’exploitation du bâtiment pour une même période équivalent à une empreinte carbone d’environ 1 600 tonnes de CO2, ce qui correspond à une réduction de plus de 86 pour cent.

L’analyse du cycle de vie préliminaire réalisée dans le cadre de la certification BCZ-Performance a déterminé que l’utilisation d’aluminium extrudé pour les murs rideaux contribuait considérablement au carbone intrinsèque. L’équipe de projet a été en mesure de réagir de manière proactive pour réduire le carbone intrinsèque en intégrant un contenu recyclé provenant du bâtiment existant et en s’approvisionnant en aluminium dans une région où le réseau électrique est sobre en carbone.

Parmi les autres caractéristiques et initiatives qui ont aidé Lemay à réduire son empreinte carbone et à obtenir la certification BCZ-Performance, mentionnons :

  • une amélioration de la performance thermique de l’enveloppe du bâtiment par l’installation de fenêtres à triple vitrage sur la façade nord et une meilleure isolation de la toiture, ce qui a réduit la consommation d’énergie reliée au chauffage et au conditionnement de l’air;
  • l’ajout d’éclairage à DEL à haut rendement avec détecteurs de mouvement, détecteurs de lumière naturelle et horaire de fonctionnement basé sur l’occupation du bâtiment;
  • un mur solaire intégré qui préchauffe l’air de ventilation;
  • l’installation de 379 panneaux photovoltaïques d’une capacité totale de 134 kW;
  • le chauffage par radiation;
  • des systèmes de stockage de l’énergie thermique et électrique pour gérer la demande en périodes de pointe hivernales;
  • l’achat de crédits carbone de 100 tonnes d’équivalent CO2 pour compenser les plus de 94 tonnes d’émissions de carbone reliées à la consommation d’énergie.

Une subvention de Ressources naturelles Canada a permis à l’équipe d’inclure plusieurs des systèmes énergétiques innovateurs du projet, comme les panneaux photovoltaïques et le mur solaire thermique, et de recueillir des données précieuses sur leur utilisation. La décision de se concentrer sur le carbone apporte déjà des bénéfices à la firme, le bâtiment ayant obtenu une cote ENERGY STAR de 98 dans le Portfolio Manager et permis de réaliser des économies d’énergie de 83 pour cent par année.

Un catalyseur pour la création des lieux de travail de l’avenir

Avec Le Phénix, Lemay a clairement choisi d’aller le plus loin possible pour garantir l’utilisation efficace des ressources du bâtiment, promouvoir le transport écologique et améliorer la santé et le bien-être des occupants.

Le projet comprend de nombreux éléments écologiques, comme un mur végétal, des plantes grimpantes à feuilles persistantes et un jardin intérieur conçus pour améliorer la qualité de l’air intérieur et équilibrer l’humidité. Tous les bureaux ont accès à la lumière du jour et à des vues sur l’extérieur, ce qui réduit le besoin d’éclairage artificiel. Ces changements augmentent les interactions avec l’environnement naturel pour favoriser le bien-être du personnel de Lemay.

Le bâtiment comporte également une combinaison de ventilation naturelle, assurée par les grandes fenêtres ouvrantes sur toutes les façades, et de ventilation mécanique, assurée par un système à haute efficacité qui assure le chauffage et le refroidissement au besoin seulement.

D’autres mesures favorisent également la santé et le bien-être des employés :

Qualité de l’air
  • Un plan de gestion de la qualité de l’air intérieur
  • La spécification de matériaux à faible teneur en COV (composés organiques volatils) et à faibles émissions
  • Des filtres à air à haute efficacité MERV 13
  • Des détecteurs de CO2 dans les salles de réunion pour optimiser l’approvisionnement en air frais
Confort
  • Des détecteurs de chaleur pour assurer le confort des occupants
  • Des filtres à eau pour offrir de l’eau potable de qualité
  • La mise à disposition d’espaces de détente multifonctionnels
Environnement actif
  • Un design actif qui place bien en évidence l’escalier principal reliant tous les étages, au contraire de l’ascenseur
  • Un gymnase et un programme d’activité
  • Un stationnement pour vélos pour promouvoir le transport actif

Le processus de certification BCZ-Performance pour Le Phénix a aidé Lemay à clarifier ses propres priorités, ses mesures et ses modes de vérification en matière de réduction des émissions. Il a également aidé la firme à adopter une approche plus systématique à l’analyse du cycle de vie et à la comptabilisation du carbone sur tous ses projets, ce qui lui permet d’encourager plus facilement ses clients à se concentrer eux aussi sur le carbone.

Par sa réussite d’une rénovation majeure, sa réutilisation adaptative et ses diverses mesures de durabilité, Le Phénix est un exemple impressionnant de conversion d’un vieux bâtiment en un bâtiment qui répond aux normes les plus élevées du développement durable tout en réduisant considérablement les impacts environnement de l’extraction de matières premières à grande échelle.

De ce fait, le projet démontre que le développement durable peut être un catalyseur de la renaissance de milieux sous-utilisés transformés en environnements sains et socialement responsables, sobres en carbone et qui permettent de réaliser d’importantes économies de coûts.

 

La reconversion du bâtiment, comme son nom l’indique, représente sa renaissance : un projet qui promeut la santé, l’efficacité énergétique et l’innovation pour inspirer les meilleures pratiques en matière de développement durable

— Hugo Lafrance, directeur – stratégies durables, Lemay